Donner

Si vous habitez en Suède et que vous donnez votre sang vous recevez un SMS dès que vos plaquettes sont utilisées.

Photo by Simon Maage on Unsplash

Vous vous levez un matin, sur le chemin du travail vous apprenez que vous venez sûrement de sauver une vie. C’est gratuit, c’est facile, c’est noble et vous commencez la journée avec un sentiment très fort.

Concrètement, en Suède on donne du sang comme partout ailleurs, pour la même finalité mais avec une expérience en plus. Le sentiment qu’on a eu un impact fort, concret, réel.

Historiquement, la France est généreuse et donne chaque année, les jeunes moins. Pourquoi ?

Le manque de clarté, la complexité pour donner et l’opacité des opérations menées. Pas par manque de confiance mais par besoin de simplicité et de compréhension : A qui je donne ? Comment je donne ?A quoi sert mon don ? Quel impact ? Auprès de qui ?

Il est facile aujourd’hui de payer en ligne, commander à manger, une voiture, réserver ses vacances, d’acheter à peu près tout.

Donner demande une composante en plus : connaître la finalité de son don. Comment rendre actionnable et simple un don ?

Nous avons lancé en septembre dernier Twogether en partant des constats précédents et avec une proposition de valeur simple : donner chaque mois à une association au but simple et clair (nourrir, soigner, aider, sauver), 2 euros par personne et 100% en ligne par le biais des principales applications de paiement en ligne (Lydia, Pumpkin et Revolut).

Des ressources minimales et un impact maximal

Sans prétendre“réinventer” le don, on a pensé Twogether pour le simplifier. Parce qu’on s’est rendu compte qu’on pouvait motiver à donner en mobilisant certaines caractéristiques propres à notre génération. .

I. Faire simple. Très simple.

Payer en ligne avec un simple glissement de doigts et répéter le geste tous les mois. Rien d’ambitieux, juste aligner la simplicité et l’expérience du don avec la commande d’un burger à 23h45.

II. Appartenir.

Le besoin d’appartenance est particulièrement fort chez nous, les jeunes en 2019. Les marques à succès aujourd’hui sont celles les plus à même de construire une communauté forte. Autour d’une image, d’une identité, d’un ton de voix et d’une “attitude” 🤗.

III. Communiquer.

Nous avons construit Twogether en partant du postulat que l’appartenance passait par la confiance. Et la confiance par la transparence.

Nous avons essayé d’exprimer cette transparence par une visibilité totale tout au long des levées de fonds. Depuis la description des associations jusqu’aux vidéos de clôture de chaque campagne.

IV. Grandir vite. Raisonnablement.

Engager une communauté — lui procurer l’expérience du don et lui faire ressentir l’impact — passe également par montrer comment chaque don nous aide à grandir.

Nous avons essayé de traduire ce sentiment avec les Matchers.

L’idée est simple : on donne généralement par conviction (et peut être pour des raisons fiscales). En “matchant” une levée de fonds Twogether vous donnez à une association l’équivalent du montant donné par la communauté Twogether.

Autrement dit, vous donnez comme avant, tout en doublant l’impact de dons faits par vos enfants, neveux, nièces et petit(e)s cousin(e)s.

On a encore beaucoup de choses à vous raconter mais le feu de l’action est sur ce groupe.