La personne que je serai fier d’être devenue
Adrien Montcoudiol
42226

Ton article est très gênant et les commentaires unanimes qui le suivent le sont encore plus. En effet, il n’y a rien de courageux dans ta démarche et tu ne prends aucun risque réel. Tu es dans une démarche d’accomplissement personnel qui t’es permise par les privilèges que tu évoques brièvement en parlant de “luxe”.

Sauf qu’évoquant ces privilèges, tu les emploies immédiatement après pour justifier cette quête du développement personnel. “Puisque je suis né aussi chanceux, puisque je jouis de l’inégalité du monde, alors il me faut en profiter au maximum, pour devenir la meilleure personne possible”. Et là tout le monde dit “bravo”. En réalité, c’est égoïste. C’est ce qui explique que les inégalités s’accroissent. Or on ne freinera pas les inégalités en applaudissant ceux qui en jouissent. Des Gates et des Zuckerberg peuvent bien léguer une partie de leur fortune, ce faisant ils font mine de lutter contre un système sur lequel ils ont prospéré et dont ils tirent leur richesse indécente.

Bien sûr, ce que j’écris n’est sans doute pas agréable à lire et tu n’es sans doute pas une “mauvaise personne” (ou en tout cas tu n’as pas l’impression de l’être). Mais cette espèce d’auto-congratulation de classe à laquelle on assiste sur Medium est problématique et, si tu es honnête avec toi même, tu sais bien qu’en venant poster ici, tu t’attendais à une pluie de commentaires allant dans ton sens et sans doute pas à autre chose.

Je ne sais pas si tu réalises l’indécence qu’il y a à écrire que “prendre des risques” revient à louer un Riad pendant 3 semaines pour y faire du code et du surf. Tandis qu’à quelques centaines de kilomètres, dans la même mer que la tienne, dans les mêmes vagues, se noient des hommes, des femmes et des enfants, coupables d’être nés au mauvais endroit, d’avoir souhaité fuir des pays en guerre pour une vie meilleure et enfin, j’oserais presque ajouter, coupables de ne pas savoir coder.

Tu balaieras peut être mon commentaire d’un revers de la main (je suis un troll, je ne te connais pas alors comment puis-je te juger, etc etc…) et si tu as besoin de réconfort, il te reste tous les autres, ceux qui te brossent dans le sens du poil. Mais si tu as une once de courage, tu essaieras de voir le vrai dans mon message et ça te fera réfléchir.

Je crois qu’aujourd’hui il s’agit moins de devenir la personne dont tu pourras être fier que de créer les conditions d’un monde qui, plus modestement, t’autorisera à te regarder dans la glace. Sans cela, il te faudra de sacrées grosses œillères pour profiter de ta fierté.

D’ici là, bon surf, profite bien d’Essaouira.