La vraie révolution du sport reste à venir #2

Pour un sport pour tous, plus accessible et plus inclusif

Boris Pourreau
Dec 5, 2019 · 5 min read

Si les athlètes nous font toujours autant rêver, on ne peut plus résumer la pratique du sport au haut niveau. Les acteurs de l’écosystème du sport, des grandes organisations institutionnelles aux médias, en passant par les startups, doivent contribuer à favoriser la pratique pour tous.

Pour un sport pour tous, plus accessible et plus inclusif
Pour un sport pour tous, plus accessible et plus inclusif

Si 27% des Français souhaitent pratiquer du sport en association sportive, 44% déclarent vouloir en faire librement chez eux, et 43% en plein air (d’après l’étude de l’Union Sport et Cycle). A partir de l’âge de 25 ans, on constate en effet qu’un grand nombre de Français se détourne de l’offre proposée par les organisations traditionnelles. Selon le baromètre national du sport, les membres de clubs sportifs sont majoritaires chez les moins de 20 ans (54%). Les associations sportives représentent-elles trop de contraintes pour les pratiquants ?

Les sportifs aspirent aujourd’hui à une pratique connectée et autonome.

Le meilleur exemple est bien entendu le running, qui a explosé ces dernières années (nous sommes plus de 13 millions à chausser régulièrement nos baskets !). Pas besoin de coach, ou d’entraînements programmés. On peut pratiquer à sa manière, seul ou entre amis, au rythme souhaité, à la fréquence qui nous arrange, sans contrainte. La liberté. La flexibilité. Peu importe notre emploi du temps, on s’adapte en conséquence ! Avec la démocratisation du running, il ne s’agit plus de gagner à tout prix, mais de s’accomplir grâce à la pratique sportive, de se sentir bien dans son corps et dans sa tête. Tout le monde peut se dépasser. Et, grâce aux très nombreuses montres connectées et applications de tracking, tout le monde peut mesurer ses performances. 75% des runners sont d’ailleurs connectés.

Les startups l’ont bien compris et débordent d’idées pour inspirer et encourager les sportifs dans leur pratique. Chez Sport Heroes, nous n’avons jamais cherché à nous adresser aux niches ou aux experts. Notre ambition a toujours été de démocratiser le sport, de le rendre accessible au plus grand nombre, de parler à tout le monde. Grâce au digital, on peut accompagner des millions de sportifs dans leur pratique. Via des applications, via des challenges, mais aussi grâce à des événements physiques. Nous sommes bien dans l’ère du phygital ! Et si l’écosystème du sport a pris ce tournant grâce aux nombreuses startups (aujourd’hui rassemblées sous la même bannière SporTech) qui innovent sans cesse pour inventer le sport de demain, les fédérations sont encore à la peine. Elles doivent pourtant saisir cette opportunité et changer profondément et durablement de regard sur la pratique sportive qui ne doit pas être seulement réservée aux athlètes de haut niveau.

Chez Sport Heroes, notre ambition a toujours été de démocratiser le sport
Chez Sport Heroes, notre ambition a toujours été de démocratiser le sport
Running Heroes Club Paris

Allons-nous vers la fin du modèle licence-club-compétition ? La hausse continue du nombre de licenciés de fédérations (18,4 millions en 2018) en France nous prouve le contraire. Un sportif sur 4 est membre d’un club. Les organisations du sport ont encore de beaux jours devant elles. Surtout, elles demeurent vitales au développement sain et durable de l’écosystème sportif. Mais pour rester incontournables, elles doivent aujourd’hui répondre aux demandes des nouvelles générations : une pratique du sport libre, fun, conviviale et connectée. Axée sur l’accessibilité et l’inclusivité.

Où en sont les médias et les marques dans tout ça ?

Ils ont aussi leur rôle à jouer dans ce changement profond du sport. Aujourd’hui, si on parle beaucoup du haut niveau (qui ne représente qu’un seul petit pourcent de la pratique en France) dans les médias, on ne parle pas du sport dans sa pratique la plus universelle. Certes, nous sommes tous inspirés par les exploits d’Usain Bolt, les records de Kevin Mayer, les Globes de Cristal de Martin Fourcade et tant d’autres qui font la une de l’Équipe. Ils nous aident à nous dépasser, à viser toujours plus haut. Mais n’est-il pas dommage de résumer le sport ainsi ? Les médias doivent eux aussi remettre le sport dans les mains du plus grand nombre et s’adresser à tous ceux qui vont courir le dimanche matin avant de déjeuner en famille ou qui vont à la salle de sport après le boulot, avant de rejoindre des amis.

Les millenials, qui pratiquent le sport à haute dose (57%) sont les premiers à exprimer cette attente. Selon une étude de Kantar pour Only Sport and Passion, 46% des 15–34 ans souhaitent que les marques leur proposent plus de contenus qui les motivent et les incitent à pratiquer davantage. Certaines ont déjà pris les devants et adapté leurs stratégies de contenu ! C’est notamment le cas d’Adidas et Asics qui ont pris le virage du digital et créé leurs propres communautés de running. Les marques doivent être attentives à ces nouvelles attentes. On doit s’adresser aux millenials, les conseiller, les animer dans leur pratique quotidienne.

Les acteurs du monde économique du sport doivent remettre la pratique sportive dans les mains du plus grand nombre
Les acteurs du monde économique du sport doivent remettre la pratique sportive dans les mains du plus grand nombre

Alors que le ministère des Sports s’est fixé un objectif de 3 millions de sportifs supplémentaires d’ici Paris 2024, fédérations, acteurs économiques et médias doivent unir leurs efforts pour s’adresser au plus grand nombre et répandre la culture du sport et du bien-être dans toute la société. Les chiffres ne trompent pas : 50% d’adultes ne pratiquent aucune activité physique. 59% sont en surpoids. Les salariés passent 12h par jour en position assise. Le sport est le meilleur remède. C’est pourquoi nous devons tous faire en sorte qu’il devienne plus accessible et plus inclusif. La vraie révolution du sport est là.

Vous avez aimé ce post ? Lisez La vraie révolution du sport reste à venir #1 — De 1900 à 2030 : temps libre, transformation du travail et style de vie

    Boris Pourreau

    Written by

    Founder & CEO @ Sport Heroes

    Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
    Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
    Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade