Unicorn

« Startups are importants now »

Unicorn Berlin

Unicorn ouvre sur une grande salle où les entrepreneurs côtoient de grandes licornes noires sur les murs. Nous découvrons derrière une large porte coulissante une salle de réception qui fait office de salle de réunion, de conférence et accessoirement de salle de sport et de yoga.

Nous avons été accueillis par Masoud Kamali, fondateur de Unicorn, start-up loveur et entrepreneur depuis son entrée sur le marché du travail ! L’originalité de la rencontre ? Nous avons été interviewés ! Masoud n’était pas là pour nous raconter son histoire qu’on écouterait passivement mais bien pour nous apprendre quelque chose. Ni une ni deux, à peine le temps de nous présenter qu’il nous a mis dans la peau d’entrepreneurs, nous invitant à nous interroger sur notre projet : avec qui s’associer ? quel est le nom de notre start-up ? quel est le secteur visé ? pourquoi le faire ? Quelle est la valeur ajoutée ? Quelle est notre vision à moyen-long terme de notre start-up ? Qui sont nos concurrents ? etc. La parole était accordée aux projets les moins avancés pour permettre à chacun de tirer le maximum de l’échange.

Après ce petit exercice d’échauffement, Masoud s’est finalement livré :

Qu’est-ce qui garantit le succès d’une start-up ?

L’équipe ! Une bonne start-up a au moins besoin de trois personnes : un marketeur au profil commercial, un développeur informatique et un responsable produit. Si la ressource humaine manque à votre équipe, n’hésitez pas à aller la cherche. A l’image de Meetic, il existe des événements qui permettent aux porteurs de projets de trouver leur co-fondateur !

Pourquoi préférer Berlin à la France pour entreprendre ?

L’écosystème Berlinois change tous les jours, c’est précisément pour que ça que c’est l’endroit parfait pour entreprendre. Mais attention c’est à double tranchant, ta start-up peut mourir aussi vite qu’elle a été créée ! En France, le processus administratif est plus long et le gouvernement plus rigide, ce qui donne une certaine sécurité à l’entrepreneur. Finalement dans les deux écosystèmes, le plus dur ce n’est pas de débuter mais d’être rentable à long terme.

Qu’est-ce qui fait de Unicorn un espace de coworking à part ?

Unicorn Berlin

Pour Masoud trois choses font de Unicorn un espace à part :

- Les espaces de coworking sont fortement influencés par la culture du pays dans lequel ils sont implantés. En France comme en Allemagne, nous avons tendance à avoir besoin d’une salle par personne pour être efficace au travail. Aux Etats-Unis, c’est moins individualisé. C’est pourquoi à Unicorn il existe des salles fermées comme des grands espaces ouverts. Après, c’est le choix de l’entrepreneurs : le silence pour favoriser la concentration ou le bruit pour la créativité.

- Pas d’adhésion : n’importe qui peut venir s’installer sur nos bancs.

- Accès gratuit aux cours de yoga, aux conférences, au wifi, tout est mis en place pour que les coworkers se sentent à l’aise.

Quel est le prochain projet pour Unicorn ?

Il souhaite créer des salles partagées de 2 à 15 personnes pour faciliter les échanges entre les différents collaborateurs.

Quelle est la plus grande difficulté pour un entrepreneur ?

Renouveler ! Un entrepreneur ne doit pas copier mais changer. On dit souvent qu’il faut être « intelligent » et « avoir la bonne idée au bon moment » mais ça ne veut rien dire, toutes les bonnes idées ont déjà été pensées ! Reste maintenant à trouver celle qui te correspond le mieux et à l’adapter à l’environnement dans lequel tu souhaites qu’elle évolue.

Une anecdote positive et négative sur votre expérience entrepreneuriale ?

Spontanément sa réponse a été « J’ai toujours choisis de bons employés (rire) ». Après réflexion, il nous a avoué regretter d’être venu trop tardivement à Berlin. Berlin est à part dans l’écosystème Allemand avec un style de vie qui lui correspond davantage !

Yolène Chesneau