Montre Connectée

Ou le jour où mon smartphone n’a plus sonné et n’a plus vibré.

Les notifications sont un des aspects importants pour moi sur un smartphone. Côté personnel, elles sont déjà bien filtrées. Seuls les emails importants sont notifiés (Spark). Idem pour Facebook et Twitter. Reste les messages (SMS, Whatsapp…), Snapchat, Le Monde, Calendrier, etc. Côté bureau, je gère avec mon téléphone personnel des comptes Facebook (pages), Twitter, Instagram… eux aussi très limités en notifications : seulement les messages directs en ressortent. Bref, dans une journée mon iPhone peut sonner et vibrer bien des fois. À la longue ça fatigue et c’est là que je me suis dit qu’une montre connectée serait la bienvenue. C’était peu après la sortie de la première Apple Watch en avril 2015.

Le lancement de cette montre a sans doute révélé d’autres marques existantes. J’ai ainsi découvert Pebble durant l’été 2015, compatible avec mon iPhone. Mais je ne trouvais pas leurs modèles à mon goût. L’Apple Watch ne faisait pas l’unanimité et je préférais investir dans cette gamme lors de la deuxième version. Et puis en août, Pebble dévoila sa nouvelle montre connectée la Time Round. Fine, légère, ronde et abordable. Parfait pour moi pour découvrir cet univers-là.

Pebble Time Round

Fin septembre 2015, je découvrais un nouveau monde. Celui de la légère vibration au poignet, celui où le téléphone n’émet plus aucun son et ne vibre plus. Les notifications sont toujours là, au poignet, mais le fait de ne plus chercher son téléphone, le sortir, le déverrouiller… toutes ces étapes disparaissent rendant son environnement beaucoup plus calme voire même zen. La montre connectée a rendu mon téléphone absolument supportable alors qu’il devenais un peu pesant. Bref cela fait un an que je la porte et je ne pourrais pas revenir en arrière.

Sans rentrer dans les détails, la Pebble Time Round a un écran constamment allumé très lisible. Il est personnalisable, ce qui rend cette montre presque unique avec le nombre incroyable de développeurs de watchfaces : je suis devenu fan de TTMM. Pebble n’a pas d’écran tactile, toute la gestion se fait avec 4 boutons et très sincèrement c’est ultra pratique. Certains dorment avec pour gérer leur sommeil. Moi je l’éteins chaque soir et son autonomie est de 2 à 3 jours. Le seul bémol est la compatibilité avec iOS qui n’est pas optimale (faute à Apple). Depuis la version 4, il est possible de répondre aux emails de Gmail vocalement ou par des textes pré-définis depuis la montre. Cependant, impossible à ce jour de répondre aux SMS par exemple (avec un opérateur français).

Apple Watch Series 2

Septembre 2016 : Apple Watch Series 2. Les nouvelles performances de cette montre (surtout la rapidité et la luminosité) semblent convenir à la grande majorité des utilisateurs. Je me lance donc. De plus cette critique de Techradar me conforte dans mon choix. Étant gaucher, je porte ma montre à droite. À plusieurs reprise j’ai demandé à Pebble de faire la rotation du cadran afin d’avoir les boutons de sélection à gauche, plus facile d’accès pour ma main gauche. Sans succès… Avec l’Apple Watch rien de plus simple. Lors de la mise en route on indique que l’on porte la montre à droite et que l’on veut la couronne à gauche et le tour est joué! Je trouvais avec Pebble qu’il était aberrant que cette fonctionnalité soit absente sur un produit high-tech. Me voilà aux anges avec Apple. Cela me fera sans doute avec le temps oublier l’absence de cadran en veille visible sur l’Apple Watch. TTMM va terriblement me manquer. Ce monolithe noir c’est quand même bien triste. Toutes ces montres qui se ressemblent… Patientons.

Nous voilà déjà en décembre 2016… Je porte depuis le 23 septembre l’Apple Watch. Très satisfait de ce produit. Je me suis habitué à la forme rectangulaire. La lecture sur ce format-là est plus conformable que sur celui rond de la Pebble, même si je préfère un design rond pour les montres. De plus la connectivité à 100% entre la montre et l’iPhone est très appréciable comparée à la Pebble qui communique très peu vers l’iPhone. Je ne suis donc pas prêt de revenir à une montre traditionnelle !

POST SCRIPTUM — J’ai commencé à écrire ce post il y a trois mois. Entre temps le navire Pebble qui naviguait depuis un moment en eaux troubles a essuyé une tempête et s’est échoué sur la plage Fitbit. Ce que je retiens de cette marque précurseur dans le domaine de la montre connectée c’est la proximité. Proximité avec les développeurs au sein de Pebble et avec les indépendants qui créent des applications et watchfaces. Une vraie communauté que l’on joignait facilement via Twitter ou Reddit. C’est quelque chose de rare de nos jours et je suis sûr que ma liste Pebble sur Twitter continuera longtemps à murmurer autour de ce même nom.