Je designe, tu designes, il designe… Nous concevons

UX Designer, j’interviens dans différentes entreprises, différents domaines, différents supports. Les problématiques sont différentes à chaque fois. Mes interlocuteurs sont variés. C’est ce que j’aime dans mon métier.

Il y a néanmoins un point qui peut être pesant.

C’est l’étiquette posée sur une personne faisant du « design ». Ou ayant une fonction reliée à quelque chose en lien avec du design. Dernièrement, certains de mes interlocuteurs ont pris le raccourci (trop facile) de : « En fait tu habilles des pages de sites ou des applications ». Si je poussais la caricature, certains croient que je fais de la peinture.

Non, définitivement pas.

Design…

Le mot design rentre petit à petit dans le langage courant. Le verbe to design a même été francisé. Je designe, tu designes, il designe… Le sens de ce mot : design, échappe souvent à mes interlocuteurs.

L’anglais to design signifie à la fois dessiner et concevoir en fonction d’un plan, d’une intention, d’un dessin. J’aime la définition donnée par Sylvie Daumal :

« Le design c’est du dessin à dessein. »

Le design répond à des besoins, permet de résoudre des problèmes, propose des solutions nouvelles ou permet d’explorer des possibles. Le design ne s’applique pas à un domaine en particulier. Le design a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des êtres humains.

“Le design s’applique à tout ce qui est nécessaire pour vivre : habiter, travailler, voyager, se divertir… Le design, c’est ce qui rend la technique aimable.
Joe Colombo

Designer…

De ce fait, un designer est profondément attaché au vivant, à l’humain, au physique, au vécu des personnes qui l’entourent. La pluridisciplinarité fait partie de ses atouts. Ses compétences et sa culture prennent racines, à la fois, dans les arts, la technique, les sciences humaines…

Peu importe le secteur dans lequel il intervient, un designer est curieux. Curieux d’un objet, d’un service, des personnes qui le fabriquent, des processus, de la manière dont un service, un produit est utilisé, détourné, boudé. Un designer pose des questions.

Son objectif : contribuer, aider à trouver la meilleure solution.

Un designer, quelle que soit son expérience ou sa formation, fait la différence par sa capacité à questionner.
Pour quoi ? Pour qui ? Comment ?

Designer dans le numérique

Un designer dans le numérique déploie tout son talent en provoquant une émotion, un attachement pour un produit, un objet, un service. Pour cela, il travaille l’utilité, l’utilisabilité et la désirabilité de son sujet.

Je dis « il » au singulier, mais ce travail est souvent le fruit d’un duo (UX + DA) et plus largement d’une équipe. C’est en prenant en compte les besoins, les objectifs du marketing; le ressenti des utilisateurs; les astuces, les contraintes de la technique qu’un produit se construit. Le(s) designer(s) vont trouver la meilleure expression, la structure permettant à l’ensemble des besoins et objectifs de se matérialiser.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Céline Leuranguer’s story.