Midi à Paris

Quoi de plus magique que des décors de cinéma? Surtout lorsqu’ils ne sont ni fabriqués, ni recréés en studio, mais bel et bien réels. C’est en tout cas ce que Woody Allen a voulu pour son film Midnight in Paris, sorti en 2011, et qui est le témoin de l’amour du réalisateur pour la ville.

Ce guide est à l’usage des visiteurs qui souhaitent marcher sur les pas du Paris de Woody Allen.

Gil (Owen Wilson) est écrivain et compte bien se fiancer à Inès (Rachel McAdams). Mais à Paris, où ils séjournent pour préparer leurs fiançailles, Gil se découvre un autre amour pour la ville Lumière.

Malgré la désapprobation d’Inès, ce romantique se met à errer dans la capitale, au rythme de ses rêveries.

Une nuit, il se perd en chemin et s’arrête sur le parvis de l’église Saint-Etienne-du-Mont. Là, Gil fait la connaissance du passé. Plus précisément des années 1920, et son cortège de peintres, d’écrivains et quelques surréalistes qui avaient fait de Paris leur maison…

“That Paris exists and anyone could choose to live anywhere else in the world will always be a mystery to me.” (Adriana to Gil)
“Savoir que Paris existe et choisir de vivre ailleurs dans le monde restera toujours un mystère pour moi.”

Qu’il soit minuit ou midi, Paris reste toujours Paris et les décors sont quotidiennement visités -parfois sans même le savoir- par les touristes. C’est la Tour Eiffel, qui, la première, séduit les marcheurs. Droite comme un i, elle se distingue dans le ciel parisien.

La tour de 324 mètres a été spécialement érigée par Gustave Eiffel pour l’Exposition Universelle de 1889. A l’époque, cette bizzarrerie en acier ne séduisait pas les parisiens….

Sur le Pont Alexandre III, qui tourne le dos au grand Palais, Gil rencontre Gabrielle, tandis que la pluie se met à tomber.

Can you picture how drop dead gorgeous this city is in the rain? Imagine this town in the ‘20s. Paris in the ‘20s, in the rain. The artists and writers!(Gil to Inès)
Pouvez-vous imaginer combien la ville est magnifique sous la pluie? Imaginez-la dans les années 20. Paris, en 1920, et sous la pluie. Les artistes et les écrivains!”
Le Pont Alexandre III, construit entre 1897 et 1900, est l’oeuvre des architectes Joseph Cassien et Gaston Cousin.
Aujourd’hui, c’est l’un des monuments emblématiques de la Belle Époque, traversé quotidiennement par les touristes qui rejoignent les Champs Elysées.

Au fil de la Seine

Et pour les touristes rêveurs, rien ne vaut les quais de Seine. C’est le meilleur spot pour admirer les péniches, ou pour profiter d’une balade romantique, le soir, à la lumière des réverbères.

Les Quais, lieu privilégié des promeneurs, entre Notre-Dame et le Louvre.
“ You look around and every street, every boulevard, is its own special art form and when you think that in the cold, violent, meaningless universe that Paris exists, these lights, I mean come on, there’s nothing happening on Jupiter or Neptune, but from way out in space you can see these lights, the cafés, people drinking and singing. For all we know, Paris is the hottest spot in the universe.” (Gil to Adriana)
“Regardez autour de vous et vous verrez que chaque rue, chaque boulevard possède sa forme d’art qui lui est propre, et quand vous pensez que dans l’univers froid, violent et vide de sens Paris existe, avec de telles lumières, j’veux dire, il n’y a rien sur Jupiter ou Neptune qui soit semblable à ces lumières, ces cafés, où les gens boivent et chantent. Parmi tout ce que l’on connaît, Paris est l’endroit le plus chaleureux de l’univers.”
Notre-Dame, majestueuse, surplombe les quais.

En quittant les bords de Seine, vous pourrez continuer votre promenade vers le quartier Latin et le boulevard Saint-Michel. A peine remonté à la surface, vous tomberez nez-à-nez avec des librairies ambulantes, les bouquinistes de Paris. Si comme Gil, vous souhaitez renouer avec un Paris oublié, c’est là qu’il faut s’arrêter.

La tradition des bouquinistes remonte au XVIe siècle, avec les colporteurs. Aujourd’hui, il en reste 217 à Paris.

Des bouquinistes aux libraires,
il n’y a qu’un pas.

Pour aiguiser sa plume, Gil se rend également dans l’incontournable Shakespeare library. Les touristes en raffolent avec ses éditions anciennes et ses recoins paisibles.


Un peu plus haut vers Saint-Michel, la colline Sainte-Geneviève vous tendra les bras. Vous y découvrirez le Panthéon, et les lieux de connaissance du 5e, avec ses facs et ses bibliothèques.


Niché à l’ombre du Panthéon, reposez vous sur les marches de l’église Saint-Etienne-du-Mont. Les mêmes marches où Woody Allen a posé sa caméra pour filmer la rencontre entre Gil et le passé.


Paris, rive droite

Et pour plonger dans le Paris chic et luxe, rien de tel que la place Vendôme, avec ses joailliers et hôtels de luxe.

Inès et sa mère font les boutiques pour trouver la bague de fiançaille parfaite.

La rive droite héberge des balades agréables, dans le jardin des Tuileries ou sous les arcades de la rue Rivoli.

Votre flânerie au jardin des Tuileries vous emmènera au Palais du Louvre.

Sur votre route, vous ne pourrez manquer d’admirer la pyramide en verre, achevée en 1989 par l’architecte Leoh Ming Pei.

Monument inclassable, à la croisée
de l’ancien et du moderne.