11 lieux d’art à Beyrouth.

Sans nul doute, la capitale est une plateforme d’art attirante pour tous les artistes de la région et un marché d’investisseurs et de curieux en nette explosion. Ebullition culturelle disais-je, ici, les lieux d’art s’ouvrent et font venir les passionnés par avion. Mais ne vous y trompez pas, cette scène n’est pas qu’un conte de fée, c’est aussi une terre d’asile, qui accueille tous ceux que leur pays rejette. Le galeriste n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. Il ne s’agit pas seulement de vendre, il faut aussi diffuser la création actuelle et bichonner sa pépinière, dans l’espoir de se faire connaître ou reconnaître et de sensibiliser, pourquoi pas, une future génération de collectionneurs, paroles de galeristes !

Les maisons mères

Galerie Sfeir

Créée parle le Dr. Andree Sfeir-Semler, la galerie ouvre ses portes en 2005 à Beyrouth. Elle expose trois à quatre expositions par an avec des noms prestigieux d’artistes locaux et internationaux. 
Adepte de l’art minimaliste, la propriétaire, sa femme est une des premières à avoir choisi Quarantina comme terre de prédilection pour le premier white cube du Moyen-Orient, zone franche et laïque près du port. 
L’année dernière, la Galerie Sfeir-Semler présentait l’égyptien Wael Shawky qui a brillé de mille feux au Moma PS1 où il a présenté une série de marionnettes façonnées en verre soufflé Murano représentant les croisades vues par les arabes.

Cette année c’est Marwan Rechmaoui qui présente un travail en liaison avec la ville représentation d’un espace multi-disciplinaire entre l’architecture, l’urbanisme, la sociologie et l’économie politique.

Immeuble Tannous Quarantina
Beyrouth
+ 961 1 566 550

Galerie Tanit

La galerie a vu le jour à Munich en 1972. Madame Nayla Kettaneh-Kunigk choisit des artistes multidisciplinaires qui viennent d’est en ouest. Ardente défenseur de l’art minimaliste et conceptuel, cette fine stratège représente toute une jeunesse en floraison présentée à Beyrouth. Récemment, Charbel Samuel Aoun a présentée « L’Exode du Fragile », quatre installations qui représentent les quatre éléments qui font et défont le monde.

East Village Building — Ground Floor

Armenia Street, Mar Mikhael
Beyrouth

+961 1 562 812
+961 76 557 662

Galerie Agial

Saleh Barakat est de ceux qui ne s’arrêtent jamais. Un des premiers dans les années 90 a exposé de l’art du monde arabe, il s’intéresse aujourd’hui, à des artistes qui ont une vraie dimension conceptuelle. Il assure que les artistes reviennent de plus en plus à la technique, à la peinture. Bientôt, il ouvre une nouvelle galerie dans un ancien théâtre de la ville toujours à Hamra pour voir plus grand. Un regard à suivre.

63 Abdul Aziz street, Hamra district, Beyrouth

+9611345213

+9613634244

En marge

Ashkal el awan

Sur la brèche depuis 1994, Christine Tohmé, Marwan Rechmaoui, Rania Tabbara Mustapha Yamout et Leila Mroueh, ont crée un lieu informel et alternatif afin de faire émerger les jeunes pousses. Résidence, lieu de travail, bibliothèque, lieu d’exposition, cette ancien entrepôt est interdisciplinaire, indépendant politiquement et financièrement. Home workspace programs et Cultural Pratices sont les deux grands temps forts de l’année. Engagée dans les droits des gays et des lesbiennes, l’institution publie des ouvrages et finance des projets audiovisuels à travers un prix une fois par an. Ashkal Alwan est un acteur de l’art très influent au niveau régional.

1st floor

Building 110, Street 90, Jisr el wati, Beyrouth

+9611423879

Beirut art center

Dédiée à l’art contemporain, l’espace rend accessible le travail d’artistes locaux et internationaux. Concerts, lecture, performance et projection y sont organisées. Une librairie à l’entrée propose des cds locaux, des magazines, des livres d’art.

Jisr El Wati — Off corniche an nahr

Immeuble 13

Beyrouth

+961 1397018

Les défricheuses

Galerie Cynthia Nouhra

Cynthia est une galeriste qui ne s’arrête jamais, elle bouillonne d’idées. De ses pensées et ses actes, elle fait de son espace un réceptacle de sa spiritualité et de son perpétuel questionnement depuis 2011. L’artiste, elle le choisit en fonction d’un goût prononcé pour la démarche, l’exploration de lui-même. Dernièrement, elle a exposé le travail de Jad el Khoury. Jeune artiste en devenir.

Elias Hrawi Avenue

Furn el Chebbak

+9613186294

Galerie Alice Mogabgab

Depuis une vingtaine d’année Alice, fille de collectionneur fait un métier qu’elle aime. Sa rencontre avec un marchand d’art confirme l’idée d’en faire son métier. Son angle de tir, la jeune génération, ceux qui réinventent l’art, qui essayent de changer le monde, sans oublier le passé mais appartiennent à leur temps.

Ashrafieh Street, Sassine Square, Karam Building, Beyrouth

+961 1 204 984

Les «petits » nouveaux

Musée Sursock

Enfin, après sept années de travaux, le voilà tout neuf. Et le pari est gagné, les visiteurs affluent, l’entrée est gratuite et le décor splendide. À l’étage, on retrouve des collections permanentes et au sous-sol une belle exposition sur Beyrouth vers 1900. Une grande bibliothèque munis de plus d’un milliers d’ouvrages et une salle de projection pour des débats et courts métrages passionnants. Finalement, en sortant on s’accorderait bien un petit verre en terrasse du musée.

Greek Orthodox Archbishopric Street,

Ashrafieh Beyrouth

+961 1 202 001

Fondation Aïshti

Il est impossible pour une attachée de presse ou un galeriste londonien, parisien, américain d’avoir loupé le vernissage à Jounieh de la Fondation Aïshti, collosse, nouveau né de la famille Tony Salamé.

Architecture contemporaine, vue sur la baie, le centre est divisé en deux, le monde de la mode et des marques et le monde de l’art. Pas facile pour y aller mais le bâtiment ne pourra pas vous échapper.

+961 961 1 99 11 11

L’originale

Carwan Gallery

Nicolas Bellavance-Lecompte et Pascale Wakim, deux architectes ont ouvert cette “caravane” de l’art contemporain en 2010. Toute l’originalité de la galerie est de présenter du design de collection et des éditions limitées. Ces deux globe-trotters se nourrissent de leurs aller-retours à travers les foires du monde entier. Un duo indéboulonnable qui a le vent en poupe!

+961 71 603 958

L’indétronable

Galerie Mark Hachem

Le collectionneur Mark Hachem est connu à Beyrouth comme le loup blanc de l’art contemporain. Il présente dans sa galerie des artistes émergents de la région. Ces deux autres galeries, à New-York et Paris, place des Vosges, oui madame, sont devenues avec le temps une fenêtre sur l’Orient.

Capital Gardens Building, Ground Floor

+961 1 99 93 13

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.