La technologie au service des PME-TPE : le Big Data

Le Big Data, c’est une affaire de spécialistes. C’est trop compliqué et réservé aux start-ups high-tech ou aux grandes entreprises. Une idée reçue qui a la vie dure au sein du tissu entrepreneurial français. Comme si ce mot brûlait les lèvres, comme si cette technologie n’était qu’un fantasme alimenté par les grands pontes de la Silicon Valley. Pourtant le Big Data représente une opportunité pour bon nombre de PME et TPE françaises.

Le « Big Data », késako ?

Avant de nous intéresser à l’utilité d’une technologie au service des PME et TPE, il est utile de la définir. Une traduction grossière et scolaire du terme « Big Data » donnerait en français « données massives » ou « méga données ».

Pour faire simple, c’est la récolte et l’exploitation de toutes les données issues des interactions entre une entreprise et son environnement. Une politique de « Big Data » efficace veille à exploiter de manière intelligente ces données afin d’améliorer et de personnaliser ses services, de créer de la valeur sur son offre et ainsi développer ses activités. Mais le « Big » de Big Data ne doit pas effrayer les TPE et les PME. En effet, même avec un nombre limité de Data, les PME peuvent tirer parti de cette technologie.

Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, sont donc concernées par la valorisation de leurs données.

Quels types de données sont exploitables ?

Quand on parle de données, on pense souvent« âge, sexe, CSP », mais il faut voir plus large : la fréquentation de votre site, les habitudes d’achat, la géolocalisation… sont autant d’informations qui permettent d’établir une meilleure connaissance de vos clients et de votre environnement, d’anticiper leurs évolutions et d’adapter votre offre. Prenons l’exemple concret d’une coopérative agricole. Avec l’aide d’outils connectés sur l’exploitation, les agriculteurs peuvent être capables de collecter des données relatives aux sols, au rendement des cultures ou encore à la météo.

Autant d’informations qui permettent d’optimiser le traitement des cultures ou la quantité d’arrosage de la parcelle.

Utilisé à bon escient par une entreprise, le Big Data permet d’affiner sa connaissance client. C’est le « real-time marketing », le Big Data ne propose plus des produits en fonction d’une cible de clients, il prédit et anticipe le comportement d’un consommateur. Les entreprises passent d’un modèle de déduction à un modèle d’induction. Prenons l’exemple des campagnes d’e-mailing des sites e-commerce. L’envoi massif d’offres promotionnelles indifférenciées est devenu un levier peu efficace et contre-productif. Le Big Data permet des envois d’e-mails personnalisés et au bon moment en fonction du parcours et du comportement d’un client sur Internet, de ses historiques d’achat à ses requêtes en passant par son exposition à la publicité.

Pour les PME le « Big Data », n’est pas un coût mais un investissement.

Quand on est dirigeant d’une petite ou moyenne entreprise, on pourrait croire que le « Big Data » n’est qu’un luxe ou quelque chose de secondaire. Non, c’est un réel investissement à long terme. Alors comment récolter, stocker et exploiter ces données ? Deux solutions. Soit en interne mais cela demande certaines capacités de stockage et l’embauche d’une personne pour traiter et analyser les données. Soit en faisant appel à des entreprises spécialisées qui proposent des solutions clef en main à des coûts très compétitifs pour les PME.

Vous l’aurez compris, prendre le virage du Big Data pour les PME et TPE est aujourd’hui essentiel pour le développement et la pérennisation de leurs activités.

Le Big Data est également partout autour de nous et déjà au service des entrepreneurs, sans forcément que ceux-ci s’en aperçoivent. Prenons l’exemple d’une PME spécialisée dans l’électronique qui doit se faire livrer ses composants tous les mardis, jour de début de sa chaîne de production.

L’optimisation de la livraison de la part de la société de transports est assurée grâce au Big Data. Volume de chargement des camions, visualisation des contraintes liées à l’itinéraire de livraison, aléas météorologiques, informations concernant le trafic routier, choix de la meilleure combinaison entrepôt / transporteur… En analysant l’ensemble de ces données en temps réel, le Big Data est au service de l’optimisation de la chaine de production de cette PME.

Cash in Time, un exemple concret de Big Data au service des entrepreneurs.

L’exemple du service Cash in Time symbolise parfaitement cette réalité. Le groupe Crédit Agricole s’est appuyé sur ses 50 ans d’expérience en financement de factures pour lancer cette solution qui permet aux professionnels, TPE et PME de se faire payer leurs factures clients en moins de 24h*.

C’est grâce à l’utilisation de ses données que Crédit Agricole est en mesure de proposer ce service innovant.

Comment ça marche ? Vous proposez vos factures clients B2B en ligne. L’algorithme Big Data vous dit instantanément si vos factures sont acceptées. Vous recevez le cash en moins de 24h* sur votre compte bancaire. C’est simple, rapide et sans engagement, Quand une PME a un besoin de financement à court terme immédiat, avoir une réponse instantanée est une bénédiction !

Pour découvrir la solution CASH in TIME 👉 cliquez ici 👈

* Sous réserve de la conformité des factures et du respect des conditions générales de financement