Petit glossaire illustré de survie pour entrepreneurs consciencieux (1/2)

Dans un monde parfait, diriger son entreprise serait un mécanisme bien huilé. Investir ses bénéfices afin de développer son activité. Recevoir en temps et en heure chaque paiement afin de pouvoir honorer les siens. Ne connaître aucune période de battement entre la réalisation d’un contrat et son paiement effectif. Comprendre de manière simple les termes juridiques et le jargon financier relatifs aux entreprises… Mais malheureusement, ce monde parfait n’existe pas.

Dans le monde réel, pour diriger une TPE ou une PME de nos jours, il faut être audacieux, accepter ces embûches et trouver les solutions pour les éviter ou en sortir efficacement. C’est bien dans ce but, et pour vous simplifier la vie, que le groupe Crédit Agricole a mis au point la solution Cash in Time : un service répondant à tout moment à vos besoins de trésorerie, mais pas que… C’est également un accompagnement humain que propose la solution Cash in Time. Une équipe d’experts est à vos côtés pour répondre à toutes vos interrogations sur le service. Il n’existe pas de questions bêtes. La seule question bête est celle que l’on n’ose pas poser. A côté de cet appui, et conscients que le monde de l’entreprise regorge de tout un vocabulaire pas toujours accessible, nous souhaitions vous proposer aujourd’hui une liste non-exhaustive de termes toujours utiles et bons à connaître. Ce sont des mots avec lesquels vous jonglez tous les jours, ils vous sont donc déjà familiers. Avec ce glossaire illustré, le groupe Crédit Agricole a voulu revisiter à sa manière le champ lexical de la comptabilité de manière ludique.

©Le Petit Robert

1. Acompte

Terme relativement récent sous cette forme orthographique. On le trouve pour la première fois dans le dictionnaire de Littré en 1872 sous la forme de la locution à-compte. Cette locution signifiait qu’on avait reçu une partie d’une somme due. De nos jours, c’est un paiement partiel généralement versé par le client à son fournisseur dans le cadre d’un contrat d’une commande de biens ou de services.

L’acompte est un bon moyen pour lisser sa trésorerie. En règle générale, un client paye à 60 jours. Dans la conscience collective, lors de négociations avec de nouveaux clients, il est généralement délicat de demander un acompte afin d’instaurer une relation commerciale de confiance. Loin d’être un mot grossier, le mot acompte est un bon moyen d’éviter les fins de mois difficiles, lors d’une négociation il ne doit donc pas vous brûler les lèvres. Pour preuve, mettez-vous devant un miroir et prononcer trois fois le mot « acompte ». Pas d’explosion autour de vous ? Ressentez-vous des vertiges ou des spasmes ? Si ce n’est pas le cas, c’est que le test est réussi, vous n’êtes pas allergique au mot « acompte ».

2. Besoin en fonds de roulement (BFR)

Le décalage de flux de trésorerie dans une entreprise est monnaie courante. Pour éviter de se retrouver sur le tapis, il existe un indicateur fort utile se nommant « besoin en fonds de roulement », BFR pour les intimes ou Working Capital Requirement pour les amoureux de la langue de Shakespeare.

Le BFR mesure les ressources financières nécessaires pour couvrir les décalages de trésorerie entre les encaissements et les décaissements. Ce décalage nécessite donc pour l’entreprise un besoin qui pourra être financé soit par :

  • Un acompte
  • Le fonds de roulement
  • Un moyen de financement à court terme rapide comme la solution Cash in Time

3. Bonne humeur

Pour comprendre le mot humeur, il faut s’intéresser à son étymologie. Ce terme vient du latin umor qui signifie « liquide ». Dans les théories de la médecine antique, le corps humain se constituait de différents liquides. Le bon fonctionnement de l’organisme était sujet au bon équilibre de ces humeurs. Être de bonne humeur, c’était donc être en bonne condition physique, puis par extension l’humeur s’est mise à définir l’aspect psychologique d’une personne.

« Le bien suprême est la bonne humeur, l’absence de crainte, la tranquillité. »

De nos jours, dans le monde du travail, la bonne humeur est souvent otage de nos impératifs professionnels. Les décalages de trésorerie entrainent souvent du stress, ennemi de la bonne humeur. Pour se prémunir de ces mauvais « liquides » et pour éviter une saignée budgétaire, optez pour le service Cash in Time du Crédit Agricole qui finance vos factures en 24h* tout en contribuant à votre bonne humeur.

Et comme le disait si bien l’écrivain Anatole France : « Le bien suprême est la bonne humeur, l’absence de crainte, la tranquillité. »

4. Cash

Anglicisme synonyme des mots français « argent » ou « liquidité ». De ce terme emprunté sont dérivées des expressions triviales comme « faire du cash » ou « payer en cash ». Le cash induit une notion d’instantanéité, payer cash signifie payant comptant. Le choix du Crédit Agricole d’utiliser ce mot dans la création de son nouveau service n’est donc pas anodin. La solution « Cash in Time » propose aux chefs d’entreprises et aux entrepreneurs de disposer de « liquidité » de manière rapide car un besoin de trésorerie n’attend pas. Pour faire simple « Cash in Time » permet de disposer de «cash» aisément afin de continuer à s’en faire. Un vrai cercle vertueux.

À ne pas confondre avec le chanteur de musique country américain Johnny Cash !

Pour découvrir la solution CASH in TIME, 👉 cliquez ici 👈

Notre dernier article : Portrait de Benoît Duteil, gérant de l’entreprise Kalitéo.

*Sous réserve de la conformité des factures et du respect des conditions générales de financement.