Comment Yousign a su faire la différence pour un profil atypique comme le mien

Passion RH

Sep 3 · 8 min read

Un profil atypique

Issue d’un master de psychologie du travail, je me suis toujours intéressée aux RH et à l’humain au sein de l’entreprise. J’ai pu toucher du doigt l’insertion professionnelle, le bilan de compétences ou encore la formation managériale. Toutefois, adorant la recherche, je me suis très vite orientée vers la création de produits pour les RH. Dans ce cadre, j’ai pu faire mes premières armes grâce à la formation qui m’a permis d’appréhender un spectre très large de problématiques et stratégies RH dans des entreprises très diversifiées, mais aussi d’étudier les softskills, leurs mesures, et leurs intérêts dans le cadre du recrutement et de la mobilité interne. Après coup, j’ai eu la chance de pouvoir monter ma StartUp dont le but était d’améliorer les communications des IT en télétravail à longue distance (les Global Virtual Teams 🌍).

Autant d’expériences proches des RH et du recrutement mais qui rendent mon profil plutôt atypique pour un poste de Talent Acquisition.

Si mon profil est plutôt “marrant” comme j’ai pu l’entendre, il peut aussi être vite écarté par manque d’expériences exactes dans le domaine rendant difficile de trouver l’entreprise où je saurais m’épanouir.

Pourquoi Yousign ?

La découverte de Yousign

Habitante de Paris durant deux ans, et nostalgique de ma Normandie natale (étonnant, n’est-ce pas ? 😇), j’ai voulu revenir et me réinsérer dans l’écosystème. Si j’étais, tout de même, exigeante malgré mon profil atypique, j’étais assez ouverte puisque je croyais, à l’époque, que retrouver une StartUp dont le produit me passionne serait mission impossible.

Mais c’était sans compter sur Yousign !

La découverte de Yousign, tout aussi “marrante” que mon profil, rend mon expérience actuelle encore plus forte.

En effet, c’est grâce à une ancienne amie de promotion que j’ai pu découvrir cette merveilleuse entreprise. Postulant pour le job que j’occupe actuellement, elle n’a pas hésité à me contacter pour me demander de la coopter (Caen reste une moyenne ville où on connaît toujours quelqu’un qui connait quelqu’un 🕴). Au final, si elle n’a pas été prise, les raisons étaient factuelles. Ce n’était pas le généraliste “votre profil ne nous a pas convaincu” après 2 entretiens, hmm … 🤔. Son expérience candidate a réellement été soignée et elle est ressortie de ces entretiens avec encore plus de confiance en elle !

C’est donc après avoir lu et relu la fiche de poste, que j’ai su que ce poste était fait pour moi. Chercher, trouver et convaincre des talents pour rejoindre une équipe soudée ; faire en sorte que tous se sentent bien et aient la possibilité d’évoluer comme ils le souhaitent ; trouver des moyens pour garder la culture d’entreprise avec notre croissance rapide et notre amour pour le remote et full remote ; etc.

Alors, pourquoi pas moi ? En ayant pu suivre les étapes, je me suis dit que j’avais tout à gagner à postuler. Alors j’y suis allée.

Non non, ce n’est pas pour rien que les coachs et autres spécialistes des RH conseillent de soigner son image de marque (employeur) 🤷‍♀️. Les candidats ça parlent entre eux, surtout dans les mêmes sphères professionnelles, et ça parle aussi aux autres entreprises potentiellement concurrentes.

Plus sérieusement, on parle de la marque employeur depuis 2004 environ dans le monde et 2010 en France. Et ça fait un an que tout le monde pointe ce sujet et donne ses conseils.

(Et Judith Tripard en a très bien parlé dans cet article.)

Mon expérience candidate

Après mes anciennes expériences, je n’étais pas prête à céder sur certains points : la bienveillance et l’humilité. Pourquoi ? Après avoir expérimenté en culture d’entreprise “humilité inutile” et “bienveillance bonus”, croyez-moi, vous aussi vous seriez très regardant sur ces points.

Mais en arrivant chez Yousign, de nouveaux éléments essentiels m’ont sauté aux yeux : l’authenticité & l’humilité et surtout le fait d’être raccord entre ce qui m’avait été vendu et ce que j’ai retrouvé.

La marque employeur ne connaît des bons résultats, en particulier pour la fidélisation des employés, que si les actes de l’entreprise s’accordent avec le message qu’elle véhicule, faute de quoi elle peut devenir « toxique ». (Charbonnier-Voirin & Vignolles, 2016)

Aucun problème chez Yousign, au rendez-vous bienveillance, confiance, excellence et recherche d’amélioration continue. Dès mon arrivée, j’ai pu ressentir ces éléments vendus précédemment.

Par exemple, c’est intimidée et en annonçant “une passion qui peut faire peur” que j’annonçais continuer ma thèse sur mon temps libre. Pour qu’au final, ce soit totalement accepté et que ce soit sur ce sujet qu’il me fasse faire mon test d’anglais, histoire d’en savoir un peu plus.

Mon arrivée

A mon arrivée, j’ai été accueilli comme il se doit, et à l’image des StartUp avec grands sourires, café, visites des locaux et les premiers membres d’équipes présents pour échanger.

Mon package d’arrivée était également prêt : ordinateur, base d’ordinateur, sweat, t-shirt, clés, tasses, … tout pour me mettre à l’aise. Mais surtout, mon ordinateur était là et nous avons créé dès la première journée, mes comptes avec un coffre-fort de mots de passe.

Pourquoi cette fixation ? Parce que j’ai déjà eu l’occasion de rencontrer un manque d’organisation avec l’absence du matériel professionnel, me poussant à utiliser mon propre matériel. Et ici, la problématique que je pointe est au-delà du “mouais, c’est pas terrible quand même”, c’est que ça pose de vraies questions de sécurité !

Ayant toujours travaillé sur des produits aux données sensibles (voir ultras sensibles), c’est essentiel pour moi de pouvoir distinguer ma vie personnelle de ma vie professionnelle. Si j’ai un virus sur mon ordinateur personnel qui détruit toutes mes données, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Par contre si je me fais pirater des données sensibles liées à des comptes candidats, c’est faillir à mon droit de discrétion et à mon secret professionnel (on est assez maniaques chez les psys avec ça ! 🙇‍♀️). Vous comprendrez que ce genre de pratique correspond à prendre des risques inconsidérés pour des problèmes d’organisation facilement rectifiables !

La culture d’entreprise

Comme je le disais au début de cet article, il est essentiel d’être ce que l’on vend pour l’entreprise, parce que les candidats recherchent de plus en plus une entreprise qui leur correspondra à la fois au niveau du produit mais également des valeurs.

Au menu : transparence, confiance, remise en cause et excellence.

Pour moi ces 4 valeurs peuvent correspondre à une pyramide dont la base serait la transparence. Cette transparence, dans les échanges, les stratégies, les questions actuelles au cœur des débats mais aussi sur les salaires, obligent à clarifier et à arbitrer de façon rationnelle (Vive les indicateurs, KPI et autres OKR 🎉).

Ces éléments permettent à chaque membre de l’équipe de comprendre comment l’entreprise fonctionne, pourquoi certaines décisions sont prises et surtout quel gap il lui reste pour décrocher une augmentation.

Du côté RH, ça permet aussi de limiter au maximum la discrimination liée à la négociation : la grille est fixe.

D’ailleurs à ce sujet, si tu es bilingue ou que tu sais utiliser DeepL, tu peux aller lire cet article de Buffer sur la transparence des salaires.

Cette transparence, amène, en somme, la confiance. Et sans confiance on ne fait pas grand chose. Je sais que c’est un mot qui ne vit que très peu en entreprise pourtant il est essentiel pour accéder à l’excellence.

Dans la thèse que je peux faire actuellement, j’ai la chance de pouvoir m’intéresser à la performance d’équipe. Et la confiance l’augmente. Dans mon domaine de recherche, on appelle ça la variable de crédibilité au sein des “systèmes de mémoire transactive”. Que de mots compliqués qui pourtant, révèlent, un fait simple, connu et étudié. On travaille mieux quand on possède une “confiance […] concernant les connaissances et compétences individuelles des autres membres du groupe” (Lewis, 2003).

Seize ans après, une grande partie des entreprises ne capitalisent pas dessus. C’est là que Yousign a su tirer son épingle du jeu ! Et en capitalisant dessus, ils ont pu connaître une évolution rapide qui a fait d’eux ce qu’ils sont après 6 ans d’existence, et ce qui fera d’eux les leaders européens de la signature électronique (et mondiaux après 😇).

Si notre croissance t’intéresse, saches qu’on s’est associé avec eFounders, tu peux d’ailleurs en savoir plus sur nos ambitions ici.

On se doute bien que la confiance permet également aux collaborateurs d’oser faire avancer les choses.

C’est là qu’intervient la troisième valeur : l’humilité. C’est un sujet sur lequel j’ai beaucoup travaillé dans mon premier sujet de thèse sur les softskills. S’il existe plusieurs humilités, on parle ici d’humilité intellectuelle. C’est quoi ? C’est le fait de savoir dire qu’on ne sait pas, d’oser avouer qu’on a fait des erreurs. Et ça permet, à la fois d’oser faire des choses que l’on n’avait pas fait avant, mais aussi de se remettre en question si ça ne fonctionne pas.

En entreprise, surtout durant les périodes d’essai, ce n’est jamais évident d’essayer et d’échouer. On peut avoir peur du jugement de nos collègues et de notre hiérarchie. Pourtant, en arrivant dans une entreprise, même si vous connaissez votre métier par cœur, l’adaptation nécessitera toujours de sortir de sa zone de confort. Et quand, dans une entreprise, l’ensemble des collaborateurs tentent de nouvelles méthodes, ça aide à se sentir légitime à le faire soi-même.

Finalement, cette liberté et cette absence de jugement négatif permet de prendre rapidement en compétences. On appréhende plus rapidement notre environnement, notre poste, on propose de nouvelles choses et on reste à jour sur les derniers must have à avoir dans notre job.

L’ensemble de ces éléments amène naturellement à l’excellence. Excellence personnelle, d’équipe et de l’ensemble de l’entreprise.

Moralité de l’histoire ?

Votre entreprise ne se définit pas uniquement par votre produit ou par la notoriété commerciale que vous avez pu acquérir. La façon dont vous voyez le travail, la collaboration et comment vos collaborateurs vont évoluer sont tout aussi importants.

La marque employeur n’est pas qu’une façon d’attirer des candidats, elle doit comporter votre vision du travail d’équipe et faire en sorte que chacun s’y retrouve une fois recruté.

Concernant Yousign ? Je ne me fais aucun souci pour l’équipe. Chaque personne présente dans l’entreprise se sent responsable, aussi, du bien-être général et de la pérennité de cette culture d’entreprise si humaine.

Si tu veux en découvrir plus sur l’entreprise, tu peux toujours visiter notre site ou aller voir notre page Welcome to the Jungle !

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade