Son homme

Christine DJAFA

Elle lut la notification du nouveau message reçu par son homme. On pouvait y lire : « C’était très bon, tout à l’heure. Merci pour ce délicieux moment ». Elle reposa le téléphone et s’assit.

Elle refusa pendant un court instant, de visualiser ce qu’il lui arrivait, mais au fond, elle n’arrivait pas à lui en vouloir. Cela faisait un moment déjà que Evelyne fréquentait quelqu’un d’autre. Elle était amoureuse de lui, mais au vu de ses plans de mariage avec Tom, elle a essayé de se détacher sans succès de son nouvel amant. Sa plus grosse crainte était qu’un jour Tom découvre qu’elle avait eu une liaison. Elle lui avait pendant longtemps scander ses principes, l’avait présenté à sa famille, l’avait rassuré sur le fait que lui seul comptait pour elle. Mais hélas, un soir, au détour d’une soirée chez des amis, qui est ensuite devenu un rencard et puis finalement une liaison, elle avait commis l’irréparable, elle avait convoité un autre.

Jeune couple riant, Iwaria

Evelyne était assise, stupéfaite, dérangée, mais fautive. Elle essayait de trouver l’équilibre entre sa culpabilité, son ego et son cœur meurtri. Elle se demandait si elle devait se taire et concevoir que ceci serait juste une égalisation. In fine, nul n’est totalement blanc dans l’histoire et on avancera ainsi. Mais elle savait aussi qu’en laissant passer cet épisode, elle ouvrait la porte à des vices et débordements en tout genre dans son couple.

Tom, était le jeune homme parfait pour elle, jeune cadre, presque la trentaine, amoureux, romantique, pieux, entreprenant, une vraie crème! Le mètre quatre-vingt dix, bel étalon, le teint aussi profond et noir qu’un café serré. Il était l’archétype du “bon parti”. Mais pour une raison qu’elle n’a pas encore trouvé, elle avait flanché, s’était ouverte à un autre homme, était tombée amoureuse, avait partagé l’intimité de cet autre homme et aujourd’hui ne cherchait que la miséricorde de Dieu et la force de cesser cette double relation.

Femme triste, Iwaria

Evelyne se demandait aussi pourquoi elle. Elle avait reconnu le nom de l’ex de Tom en expéditeur du message. Une longue histoire qui s’est terminée en “amitié”. Une amitié truffée d’ambiguïtés, de non-dits, de rendez-vous secrets, de longues conversations souvent supprimées souvent non, de messages tendres voulus “innocents”, sur un fond de romance et de bienveillance. Elle pensa tout à coup qu’au delà de l’acte qui aurait pu se cacher derrière ce message, il y avait surtout la personne, cette ex, celle dont elle pense qu’elle aurait dû éloigner son homme il y a longtemps maintenant.

Et alors qu’il entrait dans le salon où elle était assise, ces pensées se bousculaient dans l’esprit d’Evelyne. Avant qu’elle ne le réalise, il était debout devant elle, et, ayant récupérer son téléphone d’entre les mains d’Evelyne, il se mit à trembler. Elle vit dans ses yeux la volonté de balbutier une explication, le regret de Tom, l’effort qu’il faisait pour ne pas s’effondrer à ses pieds, elle vit des larmes chaudes couler sur les joues de Tom, elle vit la peur de la perdre, le remord, le dégoût qu’il avait pour lui-même. Et avant qu’il n’ait eu le temps d’ouvrir la bouche, Evelyne s’est levée, et se demandant ce qu’il aurait pensé s’il savait qu’elle aussi avait succombé, elle est partie, sans se retourner.

Homme triste et honteux, Iwaria

Ceci est une fiction inspirée d’un challenge d’écriture lancé par Aphtal à Anne-Marie et intercepté lors de la transmission, par Tchonté et Samantha. Cliquez sur leurs noms pour lire leurs contributions aux challenges.

Christine DJAFA

Written by

Sourire. Apprendre. Réussir.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade