PIÈCE DE THÉÂTRE

Àmère.

( Je crois que c’est mieux à lire si vous écoutez cela : https://www.youtube.com/watch?v=_VONMkKkdf4 )

Personnages:

  • Personnage.
  • Le rien.
  • L’enfant.

Personnage est dans une pièce noire, assis sur une chaise noire. Sa face semble vide. Il porte une tenue toute noire. Une lumière blanche l’entoure mais ne l’illumine pas. Le rien entre, tout de noir vêtu, lui aussi.

PERSONNAGE
Qui êtes-vous?

LE RIEN
Je suis le rien.

Un temps. Le rien sort et revient avec une chaise. Il s’assied près de Personnage, qui ne réagit pas. Personnage est faussement intrigué.

PERSONNAGE
Vous…

Il s’arrête de parler. Tous deux ne parlent pas.

LE RIEN
Je suis là pour ne rien faire.

PERSONNAGE
Ça me semble évident, vous concernant.

Le rien acquiesce.

PERSONNAGE
Vous êtes là pour encore combien de temps?

LE RIEN
Autant de temps que vous l’aurez décidé.

PERSONNAGE
Mais…

Il s’arrête de parler tout seul. Le rien semble faussement satisfait.

LE RIEN
Et oui, mais.

Personnage ne dit plus rien. Le rien non plus.

PERSONNAGE
C’est dû à quoi?

LE RIEN
Quoi?

PERSONNAGE
Tout ça.

LE RIEN
Quoi?

Personnage soupire. Le rien le regarde fixement, longuement.

PERSONNAGE
Vous pouvez arrêter un moment?

LE RIEN
Arrêter quoi?

Le rien continue de le fixer.

PERSONNAGE, comme un sursaut, toujours sous le regard fixe du rien
Parfois j’aimerais être plein de couleurs!
Et plein tout court!
Et plein de plein de choses,
et d’art,
et vivre,
et ne pas survivre,
et ressentir,
alors que vous… vous restez là à ne rien faire et vous empêchez les gens comme m-

Il s’arrête brusquement, se rendant compte qu’il n’avait pas vraiment envie de dire tout cela. Il a l’air frustré. Il le reste très peu de temps et reprend une face vide. Silence.

PERSONNAGE
Vous êtes là pour quoi?

Le rien le regarde avec un sourire moqueur et lui fait comprendre que sa question est bête, Personnage rit fort pendant deux petites secondes et reprend presque brusquement une face vide. Silence.

LE RIEN, comme par habitude
C’est mieux si vous parlez, vous savez.

PERSONNAGE, d’un air incompréhensif
J’ai envie,
d’avoir envie,
de parler.
Tout comme j’ai envie d’avoir envie de voir des gens. Mais ça ne vient pas. Rien ne vient.

LE RIEN
Je suis là, pourtant.

Silence.

LE RIEN
Parlez moi du silence.

Silence.

PERSONNAGE
J’ai l’impression de…

LE RIEN, le coupe,
Non.

Silence.

PERSONNAGE
Vous êtes la tristesse?

LE RIEN
Non. Je suis un mot, tristesse en est un autre.

PERSONNAGE
Vous êtes un mot, ou bien un concept?

LE RIEN
Les deux.

PERSONNAGE
Alors là, je ne vous suis plus.

LE RIEN
Vous êtes déjà arrivé à suivre quelque chose, depuis que vous êtes chez moi?

PERSONNAGE, après un temps,
Non.

Personnage acquiesce nerveusement. Silence.

PERSONNAGE, soudain,
Je sais!

LE RIEN
Ah bon ?

PERSONNAGE
On ne peut pas sortir d’ici.

LE RIEN
Bravo, Einstein.

PERSONNAGE, plein de faux espoirs
Non, mais!
C’est ça la clé!
La clé, c’est que c’est comme dans les fictions!
Quand on sait on s’en sort, et quand on s’en sort on découvre les choses!
Et une fois avec les choses on-

Le rien le coupe.

LE RIEN
Stop. Arrête-toi. Tu ne sais pas.

Personnage s’arrête comme s’il avait eu envie de le faire. Silence.

PERSONNAGE
Vous m’avez tutoyé?

LE RIEN
Il le fallait. C’est pour mieux vous imposer la réalité.

Silence.

PERSONNAGE, se cherche,
Mais…
Si je suis là…
Est-ce que je suis aussi autre part?

LE RIEN
Vous êtes ici partout, Monsieur.

PERSONNAGE
Alors je peux parler à cette fille que j’embrasse?

LE RIEN
Bien évidemment.

Le rien sort. Une silhouette féminine, dont le visage est caché par la noirceur de la pièce, entre.

PERSONNAGE, faussement perdu,
Sa… sa… salut?

La silhouette se déshabille pour laisser place au rien. Personnage n’est pas surpris. Le rien vient se rassoir.

LE RIEN
Désolé de la manière.

Silence.

PERSONNAGE
C’est vraiment ça, Le rien?

LE RIEN, sans saveur,
Qu’est-ce que j’en sais, moi.

Silence.

LE RIEN
Vous faites semblant.

PERSONNAGE
Mais je sais ça ! Et pourtant j’en ai pas l’impression…

LE RIEN
Mais vous faites semblant, tout de même.

PERSONNAGE
Ça va là ! On fait tous semblant.

Silence.

PERSONNAGE
Je…

LE RIEN
Oui.

PERSONNAGE, décousu,
Non !

LE RIEN
Mais si.

PERSONNAGE, triste,
Non…

LE RIEN
Allez.

PERSONNAGE
Comment?

LE RIEN
Toi seul le sait.

PERSONNAGE, malheureux,
Mais oui!

LE RIEN, fatal,
Mais non.

PERSONNAGE, perdu,
Mais… si…

LE RIEN
Je ne parle plus.

PERSONNAGE
Si… s’il vous plaît.

LE RIEN
Je ne suis pas là.

PERSONNAGE, comme pour le retenir,
Mais si !

LE RIEN
Tu sais bien que non.

PERSONNAGE

Mais,

je,

si…

Non?

Oh…

énervé, Merde !

sanglotant, Putain…

au rien, Laisse-moi !

Le rien reste.

Laisse moi !

Le rien reste.

Je veux que tu me laisses,

je veux me laisser,

je veux voir,

je veux savoir,

laisse moi être,

laisse moi oublier,

tout ce paraître,

sois égoïste,

à qui est-ce que je parle?

Soudain, À toi !

Incertain, À moi ?

Sûr de lui, À elle !

Incertain, À lui ?

Fatigué, Je ne sais plus.

Est-ce que j’ai su?

Claqué, Et j’en parle et j’en parle mais je reste là,

je ne sais même plus si je suis vraiment là

je le suis mais ne le suis pas…

J’ai voulu tout cela mais je n’en veux pas,

je suis présent mais tout aussi absent,

vivant mais tout aussi mourant,

toutes ces choses là,

tout cela ! Toutes ces choses !

Tout ce rien…

C’est sûrement dû à quelque chose,

non ?

Alors pourquoi ?

Pourquoi est-ce que je ne sais pas ?

(Je ne sais pas si…)

Un enfant entre. Il tient une serviette usée. Une lumière tendre l’entoure totalement, tandis que le rien part de l’autre côté.

L’ENFANT, triste, perdu, fatigué, apeuré, sanglotant,
…Je veux ma maman…

Silence.

Personnage fond en larmes.

RIDEAU