Poème 1.

Rien n’est plus impérieux

que d’avoir la certitude

d’être aimé

C’est un chemin qui torture, blesse.

C’est un chemin que j’ai tracé moi-même, au gré des vents..

L’amour est une construction

Je veux, et ne veux pas

Je sais, et ne sais pas

Tu t’en vas, et je file

derrière toi, doucement,

tapie

j’attends une heure perdue

d’avance.

Tu t’en vas, et je te regarde

Je ne suis pas seule

tu t’en vas, gaiement

tu rougis,

ton coeur lui a déjà dit oui.