« Est-ce qu’on peut arrêter deux minutes avec le politiquement correct ? Agresser sexuellement quelqu’un sans le vouloir — enfin, ce qu’on appelle agresser aujourd’hui — ça peut arriver à n’importe qui. Y compris des mecs très bien, qui n’ont rien de violeurs. »
Stéphane ponctua sa question d’une posture christique, bras grand ouverts et menton levé. Prêt à être crucifié en place publique par des hordes de femmes hystériques et leurs Alliés bavant, pensa Adil.
Cécile se leva. Elle avait beau sourire, il pouvait voir qu’elle se retenait d’exploser — à sa manière de pencher la tête sur le coté et…


Emmanuel m’a tout de suite fait penser à Macron.

Il était plus grand, plus large, plus jeune aussi. Son nez était plus rond. Sa barbe de trois jours, sa veste de cuir et son jean trop serré n’avaient rien de présidentiel. Mais quand bien même, c’était flagrant, impossible de passer à coté. C’était, je le réalisai peu après, cet éclat dans le sourire. Tout en dents, à la fois assuré et détendu. Un sourire de vainqueur, celui d’un type à qui tout souriait et qui savait qu’il n’était pas là par hasard.

Je venais de m’asseoir à une table après…


Sur l’étagère murale du salon de Fabien Campet, il y avait des trophées. D’or surtout, quelques-uns d’argent et même un ou deux en bronze — mais ceux-là étaient planqués au fond. Tous, cependant, brillaient du même éclat passé, celui des souvenirs qu’on astique avec vigueur depuis trop d’années. Non pas que Fabien fût spécialement vaniteux ; mais il savait que ces trophées seraient les derniers qu’il remporterait. Il s’était foutu en l’air le genou en troisième année d’école de commerce et avait dû abandonner le rugby. Oh !, …


Les deux vieillards firent halte au sommet de la colline et contemplèrent la vallée en souriant. Oliviers, orangers et citronniers s’élançaient au milieu des herbes hautes que traversait, vert et paresseux, un cours d’eau poissonneux. Plus à l’est, au bout d’un chemin de terre rouge bien entretenu, se dressaient quatre tentes et deux bâtisses en terre séchée. La vue d’une femme vêtue de bleue, occupée à tirer l’eau d’un puits, arracha un sourire joyeux à l’un des deux hommes ; il se tourna vers son invité.

« Allons ! » lui dit-il « Profitons de l’ombre et du thé. Et…


C’était un dimanche ensoleillé, le moment idéal pour un brunch avec des amis — amis dont Eric s’était isolés quelques minutes sur la terrasse bordée de glycines d’où l’on apercevait six étages plus bas le parc. Et tandis qu’à quelques mètres de là, devant lui, jouait sa fille, Eléonore, 5 ans déjà, il pensa à quel point il serait facile de l’attraper, la soulever et la jeter dans le vide.
La petite fille fit de nouveau la roue avant, toute essoufflée, de se tourner vers lui : « T’as vu, papa ? T’as vu ?
- C’est génial, ma chérie, bravo »…


« Je vais me chercher une autre bière. Je te prends quelque chose ? »
Adèle agita le fond de son verre et secoua la tête.
« C’est bon, il m’en reste »
« Bah, tant qu’à faire la queue… Une autre caïpi ? C’est pour moi.
- Bon… D’accord, une dernière ! »
Nathan joua des coudes pour se glisser dans la masse impatiente dont chaque paire d’yeux se tendaient, avides, vers l’unique barman. Il glissa un regard en direction de la terrasse et de la petite table où l’attendait Adèle. Il le sentait bien… Juste une impression, mais il avait relevé au moins…


Contenu explicite.
Publié dans le numéro 10 de la revue le
Bateau.

Cela faisait des années que Jérémie ne s’était pas tenu ainsi, nu, dans une pièce autre que sa salle de bain. Il contemplait avec étonnement son corps, comme on redécouvre une vieille connaissance. Ses jambes avaient-elles toujours été aussi minces ? Son ventre aussi plat ? Ses mollets aussi blancs ? Etrange impression.
La combinaison était disposée sur son support à l’autre bout de la chambre. Depuis qu’il l’avait reçue, quatre jours plus tôt, il ne faisait que ça : la regarder et la préparer. Allait-il ajouter encore un…


Je rencontrai Elise à une soirée organisée par une connaissance commune : le genre appart rosé chips coco, remplie de trentenaires en gestation qui se collent des races avec du vin bas de gamme à 15 euros.
Nous nous plûmes tout de suite. Pour être plus exact, elle me plut tout de suite. Son cerveau semblait contenir l’intégralité de la Cinémathèque française et elle pratiquait un humour aussi sombre et épais que ses sourcils. On s’amusa beaucoup ce soir là ; et en se quittant à 5h du matin, nous nous promîmes de remettre le couvert le WE suivant. …


« Et celui-là ? Tu ne joues pas avec ? »
Anaïs baissa les yeux sur la figurine que lui désignait Marc et secoua aussitôt la tête avec cet air de détermination qu’on trouve seulement chez les enfants de 6 ans et demi.
« Il est bizarre… On sait pas quel animal c’est. Et puis, il est pas beau ! »

Elle n’avait pas tord. S’agissait-il d’un chien ? D’un âne ? Ou encore d’un lama ? Un peu des trois, une vraie chimère. Le plastique noir semblait avoir fondu. Sans doute un incident de production.
Marc reposa la figurine et…


Lancé à un prudent 130 km/h sur l’autoroute, Vincent luttait contre un début de somnolence quand l’idée lui vint soudain de braquer. Il lui suffirait de tourner de 90 petits degrés son volant. Il pensa à ce qui se produirait alors : entendrait-il le crissement des roues comme dans les films ? Sentirait-il son estomac remonter, ses intestins se nouer… ou au contraire se relâcher et leur contenu se répandre sous lui ? Aurait-il le temps de voir la barrière de sécurité avant l’impact ? Quoique… Peut-être que le véhicule se retournerait trop vite pour qu’il l’atteigne. Et dans ce…

Cedric Ledoux

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store