Atelier UX camp FLUPA : détourner les jeux de société pour l’expérience utilisateur !

Carole Laimay
Dec 9, 2019 · 7 min read

Nous (Emmanuelle Marévéry et Carole Laimay) avons animé un atelier lors de l’UX camp Flupa le 23 novembre dernier à Montpellier. 37 participants se sont prêtés au jeu et ont relevé le challenge de détourner un jeu de société pour l’expérience utilisateur. Voici un résumé de ces 45 minutes très … intenses !

Nous animons des ateliers depuis une dizaine d’années et nous souhaitions montrer aux participants que des jeux de “tous les jours” peuvent être utilisés pour “pimenter” nos ateliers et notre user research.

Pourquoi utilisons-nous des jeux dans nos ateliers ?

Manue :

Formée à l’école Décathlon, j’ai appris des techniques d’innovation et d’animation d’ateliers avant que les mots “UX”, “design sprint” et “game storming” soient à la mode. Je me suis vite rendue compte que plus les ateliers étaient ludiques, plus les participants mettaient davantage leur égo de côté, s’impliquaient plus et étaient capables de sortir du cadre. Travaillant actuellement chez Asmodee (un des plus grands éditeurs/distributeurs de jeux dans le monde) c’est tout naturellement que j’en suis venue à détourner les jeux de société pour booster mes ateliers. Mille Bornes, Time’s up, Smallworld … on peut tout hacker !

Carole :

La réunionnite c’est tabou, on en viendra tous à bout ! Encore de nombreuses entreprises font des réunions sans ordre du jour et sans actions concrètes à mener : les participants sont souvent inactifs. Les ateliers pratiques sont donc un bon moyen de gagner en efficacité avec des participants actifs qui prennent réellement part aux décisions. Le jeu est un outil pour réaliser un atelier ludique et engageant ! Les personnes ne se rendent pas forcément compte des enjeux qui sont en train d’être joués (sans jeux de mots) : ils se laissent porter et c’est souvent à la fin qu’ils voient tout le chemin parcouru !

Quels sont les bénéfices des jeux dans le monde professionnel ?

Manue :

À mon sens, le coeur de l’expertise de l’UX est de savoir choisir la bonne méthode pour le bon sujet. Contrairement aux techniques de user research, il est assez facile d’être autonome sur les méthodes d’idéation comme le Crazy 8 ou les Chapeaux de Bono. Ce qui est plus compliqué en revanche c’est de savoir quel est le bon contexte/moment pour l’utiliser et surtout comment l’adapter à la problématique. Créer soi-même sa méthode permet d’assurer l’adéquation entre les besoins de l’entreprise, le public présent lors de l’atelier et les résultats attendus. Cela décomplexe l’ambiance pour les participants !

Carole :

Le jeu est un moyen ludique et facile d’accès pour traiter des problématiques complexes et parfois sensibles. En effet, on a plus de facilités à expliquer que le problème vient du service “machin” quand il est modélisé en LEGO® que dans une réunion classique. Le jeu permet donc de se détacher du contexte de l’entreprise et de voir les choses sous un angle nouveau. De plus, on fait des jeux avec des humains égaux et on oublie plus facilement les rôles dans l’entreprise (patron(ne), directeur(trice) de service…).

Quels jeux avons-nous détourné pour nos ateliers ?

Manue :

Un des premiers jeux que j’ai détourné c’est le Mille Bornes version plateau. Il suffit de changer les cartes par des insights. Chaque insight résolu fait avancer d’une ou de plusieurs cases. Le premier qui finit a gagné.

Carole :

Le jeu de cartes Dixit est facile à prendre en main et s’adapte à beaucoup de situations ! Une carte peut être choisie par chaque participant pour exprimer un ressenti, un retour sur le projet, une idée… Piochée au hasard, elle permet d’agrémenter une phase d’idéation et de trouver de nouvelles idées.

Le but du jeu lors de l’atelier

Les participants étaient répartis par groupes de 5 à 8 personnes. Nous avons demandé à chaque groupe de choisir un jeu à détourner parmi plusieurs proposés. Ils pouvaient détourner le matériel (rien qu’avec un dé, cela suffit à changer l’ambiance et le déroulé d’une table ronde ou d’un atelier), ne prendre que le système de points-pieces, billets, monnaie du jeux ou bien choisir un jeu plus complexe tel que le Cluedo ou le Mille Bornes.

Les jeux inventés par les participants lors de l’atelier

Lors de cet atelier, 8 jeux ont été détournés avec de superbes idées ! Vous retrouverez l’ensemble des photos avec les “modes d’emploi” rédigés par les participants ci-dessous. Avec beaucoup de difficultés car les jeux étaient vraiment top, nous en avons choisi 3 à vous présenter de façon plus détaillée.

Jeu 1 : le Mille Bornes devient “experience road” !

Le but du jeu :

Le jeu consistait à réaliser des parcours utilisateurs directement sur le plateau. Chaque “chemin” représentant un persona. Des cartes “incidents” sont également placées le long du parcours.

Ce que Manue a aimé :

  • l’expérience road peut s’afficher au bureau et permet en permanence de garder en tête le parcours des utilisateurs.
  • elle illustre très bien pourquoi les 4 personas ne réagissent pas de la même façon à un même insight (l’événement crevaison n’a pas la même incidence pour un étudiant parisien, un cadre sup qui vit dans la campagne, ou pour un passager de VTC).

Ce que Carole en a pensé :

  • le jeux est très visuel et on comprend bien que les parcours utilisateurs ne sont pas “lisses” : il y a des “évènements” qui se passent. C’est d’ailleurs ces éléments qui permettent de trouver des solutions qui font la différence et qui permettent une meilleure expérience.
  • différencier de façon visuelle les parcours permet aussi d’avoir en tête qu’on ne peut pas considérer que tous les utilisateurs sont pareils et donc qu’il auront la même réaction au même évènement.

Jeu 2 : le Cluedo Star Wars devient “UX jedi” !

Le but du jeu :

Le jeu consistait à modéliser de manière physique les différentes parties prenantes d’un projet (service marketing, service logistique…) et de repérer des alliés dans chaque département sur lesquels s’appuyer.

Ce que Manue a aimé :

  • le stakeholder est une manière ludique de résoudre les problèmes liés à la politique au sein d’un entreprise (UX strat).
  • c’est très drôle d’envisager cela en mode Jedi et côté obscur de la force.

Ce que Carole en a pensé :

  • la modélisation 3D est intéressante. Cela fait penser à la méthode LEGO® SERIOUS PLAY® où les participants peuvent manipuler les différentes constructions et les placer les unes par rapport aux autres.
  • ce jeu permet de parler de sujets sensibles de façon légère avec la métaphore STAR WARS.

Jeu 3 : le Story Cubes devient “crazy 8 sharking story” !

Le but du jeu :

Les dés viendraient renforcer le côté créatif du Crazy 8. On divise la page en 8 comme pour un Crazy 8 classique mais on ne remplit que 4 cases sans l’aide des dés puis on lance un dé pour les 4 autres cases qui reste.

Ce que Manue en a pensé :

  • cela peut vraiment débloquer un Crazy 8 qui s’endort !

Ce que Carole en a pensé :

  • ce jeu vient renforcer le côté créatif du Crazy 8. Lors d’un exercice d’idéation, on peut manquer d’inspiration. Le fait d’ajouter une contrainte (lancer un dé comme ici ou tirer une carte au hasard) vient booster la créativité et permettre de trouver des idées auxquelles on aurait pas pensé en premier lieu.
  • les petits dessins présents sur chaque cubes sont ambivalents : ils laissent place à une interprétation large mais en même temps ils sont figuratifs. Cela permettra au plus grand nombre de joueurs de s’y retrouver (les plus cartésiens et les plus créatifs).

Jeu 4 : le Uno devient “Un, dos, tres” !

Jeu 5 : le Taggle devient “ASAP” !

Jeu 6 : le Dixit devient “une image pour 1000 mots” !

Jeu 7 : le Timeline Star Wars devient “chronokiller” !

Jeu 8 : Concept devient “c’est kiki qui nous faut voter pour ?” !

Nous avons vraiment apprécié cet atelier et on peut constater que les participants ont eu beaucoup d’imagination et cela démontre bien qu’il est plutôt facile de détourner les jeux de société pour les utiliser dans notre quotidien professionnel.

Vous avez participé à l’atelier ? Enrichissez cet article avec vos retours et des compléments d’information sur votre jeu ! Vous n’avez pas pu participer ? Donnez-nous votre avis ou bien partagez les jeux que vous avez détourné !

Carole Laimay

Written by

#ergonome #UX designer freelance

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade