3 petites leçons d’entreprenariat d’Oussama Ammar

Mardi 20 novembre 2018, fin d’après-midi, je me rends avec Titouan Parand et Steeve Delardiere, co-fondateurs de X-Fabric à la Pépinière de Sannois pour assister à la conférence Do It At Scale by Oussama AMMAR : Comment déployer ma startup à l’échelle mondiale?

Avec Titouan, nous nous sommes décidés à y aller comme si nous allions voir le spectacle d'un humoriste apprécié après avoir passé de longues heures à visionner ses interventions sur Youtube. Même si l'humour n'est jamais très loin, Oussama Ammar est en fait le co-fondateur de The Family, un incubateur de start-up. Il anime avec d'autres intervenants un cycle de formation sur l'entrepreneuriat Koudetat.

Le contenu est gratuit parce qu'il considère devant un parterre de responsables d'incubateur que ce n’est pas l’accompagnement qui compte. En effet, l’écosystème est assez riche aujourd’hui pour qu’il soit partout. Ce sont les infrastructures qui portent l’exécution qui comptent le plus, c'est ce que propose The Family à ses start-up.

Si le personnage des vidéos ne laisse pas indifférent entre une détestation crasse et une admiration sans limite, la personne apparaît bien plus humaine et empathique. Voire humble, il reconnaît ne pas détenir la vérité et ne fait que partager son avis. Il met en garde ses "fans" qui trouvent dans ses propos des déclarations qui confortent leur opinion par un biais de confirmation énorme.

Le format de cette soirée était différent des conférences en ligne. Oussama Ammar a préféré l'interactivité avec la salle plutôt qu'un monologue professoral. Les questions ont évidemment tournées autour de la scalabilité et de la figure entrepreneuriale. Ses réponses et ses anecdotes sont connues de ceux qui le suivent sur Youtube, mais la magie opère pour les autres et on repart non sans apprentissage.

L'expérience ne se transmets pas, elle se vit.

Photo by Josh Appel on Unsplash

Les plus grands jeux ont des règles simples qui ouvrent un large champ de possibilités. Ainsi, ils portent des concepts intéressants dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Si on opte pour le lancer de dés, on choisit de remettre sa vie dans les mains du hasard.

Si à l'extrême opposé, on choisit de mettre son intelligence au service de son dessein ; il faut prendre garde à ce que les informations à notre disposition ne soient pas partielles. Sinon, gare à la chute…

Si on adopte une vision de la vie comme étant proche du poker, on se rapproche d’une réalité qui est qu’on peut gagner avec une bonne main mais également avec une mauvaise main. Ainsi, si le hasard joue un rôle important, il n’est pas le seul élément déterminant et surtout il peut être battu en brèche par le bluff, la volonté de créer sa réalité.

Savoir identifier les sources d’avis intéressants est une étape primordiale pour construire ses propres opinions. En effet, Oussama Ammar avoue que pour lui tout est vrai et que chacun a sa vision du monde, tout l’enjeu est d’être en alignement avec la sienne. Il ne vaut pas perdre son temps à vouloir vivre la vie d’une autre personne.

Pour gagner du temps dans la sélection de ses "influenceurs", il conseille de ne pas écouter :

  • ses parents qui vivent dans un monde qui n’existe plus (en écoutant sa mère, il aurait fini prof) ;
  • ses amis qui n’ont pas forcément la connaissance pour évaluer vos choix et qui s’expriment au regard de leurs propres peurs ou désirs (pour ses amis, il aurait dû devenir trader) ;
  • les inconnus qui ne savent souvent que critiquer, condamner et donner des avis sur ce qu’ils n’ont pas vécu (pour ces gens-là, il mérite la prison).
  • Tu veux lever des fonds, mais tu ne trouves pas. Cela signifie que tu n'es as prêt et que tu es en train de perdre du temps au lieu de te focaliser sur ton produit.
  • Tu as réussi à lever des fonds mais tu n'es pas prêt. Tu te retrouves dans une situation où l'argent est disponible mais tu ne le dépenses pas au mieux !
  • Tu as levé des fonds plus que tu ne le pensais ! Félicitations ! Le plus dur commence : tu vas devoir redoubler d'efforts pour maintenir ta discipline mentale

Là où l’humanité apparaît dans Oussama Ammar, c’est qu’il reconnaît que The Family cherche la startup qui deviendra une licorne mais il ne dit pas que tout le monde y arrivera — facile vu combien c’est dur — mais surtout il est persuadé que ce n’est pas l’objectif de chaque entrepreneur. Et là, son positionnement entre en écho avec le programme Matrice que j’ai suivi et pour lequel je travaille aujourd’hui. Le travail sur les objectifs personnels est une étape indispensable avant de faire de mauvais choix et de se laisser aller là où on ne souhaite pas.

En conclusion personnelle, je ressors de là avec l'envie de suivre plus mon grain de folie surtout lorsque j'apprends que The Family accueille une boite qui développe des satellites personnels. Idée que j'avais eue à 42 pour ma saison 2 du projet électronique… :)

Clément Jacquemaire

Written by

Philoneist, freelance software craftsman Python, entrepreneur