Case Study — iolce#02 — De la bombe atomique à l’éthique

ArthurClesse
Nov 5, 2018 · 8 min read
Photo d’une explosion en Nouvelle Zélande — Jens Johnsson

Premier contact.

Il nous est proposé en premier temps un projet, iolce, “ input output lire et communiquer sur un écran ”. Un travail à la fois collectif mais aussi individuel, il nous ai attribué aléatoirement une conférence allant de 1 à 4. Pour ma part, nous avons obtenue la conférence numéro 2 qui était la conférence de Mike MonteiroHow to build an Atomic Bomb ”. Le collectif englobe tout ce qui concerne la conférence en elle-même, c’est à dire que la retranscription, l’interprétation, l’analyse et la compression de la conférence. Toute cette partie ce passe en groupe. Par la suite, ce trouve la partie individuelle qui met en jeu la présentation du compte rendu de la conférence, c’est la partie visuelle on va dire . Comment la personne va retransmettre la conférence dans son site. Donc nous pouvons dire que input c’est la conférence que l’on a regardé et output c’est ce que nous en faisons.


Un regard sur la conférence.

Après que toutes les informations nous soit donné, il est temps de passer au travail. C’est là que rentre en jeu le travail de groupe. Dans mon cas, nous avons d’abord tous regardé une fois la conférence individuellement et pris note des choses qui nous paraissait importantes.

Photo de Mike Monteiro

Vendredi 5 octobre

Première mise en commun, nous sommes arrivés tout les quatre avec chacun nos notes, nos impressions mais tout n’était pas clair pour chacun donc sur ce fait nous avons décidé de reprendre tout depuis le début tous ensemble enfin en quelques sorte, nous avions tout de même noté les grandes étapes de la conférence. Trois regardais la vidéo ou lisais de la documentation et un prenais note pour tout le monde, les notes étaient communes et si quelques chose n’allait pas il était simple de changer. C’est à ce moment là, que je me suis rendu compte que pour un travail de groupe, un travail collectif, il est nettement plus simple de travailler directement avec les personnes concernés au lieu de chacun travail dans son coin et qu’au final tout recommencer quand même. Il faut mettre au point un plan de travail avant de commencer, s’arranger avec les personnes et puis pouvoir travail séparer mais intelligemment. Fin de journée, nous avions notre première prise de note collectif certainement pas fini mais nous avions les grandes lignes.

Vendredi 12 octobre

Deuxième mise en commun, avant cette rencontre nous avions chacun retravaillé sur le document partagé à notre façon mais à chaque fois en demandé au reste du groupe si cela convenait à tout le monde. Arrivé le vendredi, tout le monde était déterminé à finir le texte pour pouvoir commencer le travail individuelle mais rien n’était fait. Il fallait encore regarder la conférence voir si nous n’avions pas oublier de points importants, regarder si ce que nous avions retranscrit et interpréter était corrects et il fallait garder en tête que ce projet était pour un site “ mobile first ”. Après plusieurs analyse de notre texte, il était pas forcément clair et beaucoup trop long et répétitif, nous devions revoir tout ça pour qu’une personne n’aillant pas forcément vu la conférence puisse comprendre clairement notre texte mais aussi pour que le texte soit agréable à lire et puisse être assez condensé. Fin de la journée, nous avions un texte bien plus avancé que la dernière fois, il était déjà plus clair et plus condensé mais il restait tout de même du travail.

Vendredi 19 octobre

Troisième et dernière mise en commun, c’était notre dernier jour officiel pour pouvoir tout mettre au clair, avoir un texte fini et aussi avoir un feedback. Nous voulions terminer ce compte rendu ce jour là pour une question de facilité pour la suite mais aussi pour un question de soulagement. Cette dernière journée nous a donc permis d’avoir notre texte bien fini, complet et condensé. Nous avions tout pour pouvoir commencer notre travail personnel.

Le phase collectif

Photo d’un travail d’équipe dans un bureau.

Durant cette partie collectif, j’ai peu apprendre et comprendre plusieurs choses du travail d’équipe telles que la mise en place d’un stratégie concrète et non commencer à travailler sans vraiment savoir dans quelles direction aller. J’ai appris aussi que la communication au sein d’une équipe est primordial pour pouvoir avancer et surtout pour pouvoir bien avancer. Dernière chose que j’ai peu comprendre aussi, c’est que l’on peut tous travailler de chez soi tous séparer mais ce ne vaut pas un travailler fait tous ensemble, réunit. Cette phase m’a donné un premier avant goût du travail d’équipe que je pourrais avoir plus tard dans un boîte et m’as montré de quelle manière je dois l’aborder.


Une présentation de la conférence

Après avoir fais la parie collectif, c’est à dire la partie concernant l’interprétation de la conférence, nous pouvions passer à la présentation individuelle de notre texte. Notre projet était donc que chacun du groupe devait créer son propre site internet qui mettait en avant les principes de la conférences mais chacun devait avoir le même texte. Avant de me lancer dans le code direct du site, j’ai essayé de me poser les bonnes questions. Quelle police utiliser ? Quelle taille de corps utiliser ? Dois-je bien prendre en compte les lois de Gestalt ? Toutes ces questions m’ont permis d’avoir une certaine structure et donc ne pas m’égarer durant la création du site.

Un wireframe/Layout

Après mettre poser les bonnes questions, avoir trouver mes deux polices ainsi que ma couleur de paragraphe il était temps de se tourner vers le design du site. Il était bien sûr hors de question de commencer direct à coder donc j’ai commencé à dessiner quelques wireframe sur papier mais rien de très élaborer. Après ça, j’ai commencé à faire un layout sur le logiciel Sketch sur base de mes wireframes, c’est à ce moment là que c’est devenu un peu plus difficile c’est à dire que c’était la première fois que j’utilisais ce logiciel donc pas facile mais très pratique. J’ai réussi à obtenir ce que j’avais en tête donc le résultat était là, je pouvais commencer à coder.

Capture d’écran de mon Layout sur Sketch.

Le code

Après avoir fait un wireframe et un layout, il était de passer au code. J’ai vraiment apprécier coder mon site de A à Z, c’était la première fois que je codais un site moi même du début à la fin. J’ai apprécie comme les choses avancer rapidement mais j’ai aussi remarquer que beaucoup de chose n’allait pas comme je le pensais. C’est vrai que c’est bien de faire un layout mais s’y tenir c’est autre chose. Je débute en programmation donc pouvoir coder ce que je désirais demandais parfois pas mal de temps de recherche et de réflexion. La remise en question était aussi une grande majeur partie de mon projet, savoir si pour tous types d’écrans mon site allait fonctionner ou si ceci convenait plutôt que autre chose. Tout n’était pas parfait mais cela à permis de pouvoir réfléchir autrement et à permis de pouvoir trouver d’autres solution. Un problème que j’ai rencontré, était avec le swipper, à la base je n’en n’avais pas mais la présentation des 10 codes était trop longue donc je cherchais un moyen de changer ça. C’est à ce moment que j’ai trouver l’idée d’un swipper mais pour l’intégrer ça à été difficile car j’ai du chercher et apprendre. Le code du site n’était pas facile car il y avait toujours et il y a toujours quelque chose à changer mais au final je suis fier du résultat que j’ai pue obtenir.

Phase individuelle

Photo d’un homme qui tape dur son Mac.

La phase individuelle a été très productive car elle m’a permis à être plus structuré que je ne l’étais et aussi m’as permis de comprendre qu’il fallait toujours se poser des questions pour pouvoir bien avancer dans notre travail. J’ai appris beaucoup de chose dans cette phase et j’ai apprécier pouvoir créer mon site individuellement cela m’as permis de faire mes propres erreurs et de découvrir ces erreurs par moi même par la suite ou encore par des proches à qui je faisais tester le site et donc j’ai pu améliorer au fur et à mesure mon site. Toute cette expérience a été très enrichissante et intéressante, j’ai apprécier créer ce site et cela m’as permis de confirmer que j’aimais la création de site.


Du côté des autres groupes

Après avoir fait une version mobile-first en octobre, nous devions présenter notre version aux professeurs mais aussi on devait enfin pouvait passer au près des autres groupes pour voir un peu leur ressentit par rapport au projet iolce, comment ils vivaient ça, si dans leur groupe tout ce passer bien. Après avoir interroger plusieurs personnes voici leurs réponses :

Broad Band — What History’s Female Internet Pioneers can Teach us about Tomorrow :

L’étudiant que j’ai interroger à trouvé le workshop iolce très intéressant que ça soit au niveau du travail de groupe mais aussi au niveau du travail individuelle, ça lui a permis d’apprendre pas mal de choses.

The internet of natural things :

Dans ce cas si j’ai interrogé un 2.5, il était un peu déçus de la conférence qu’il avait eu car l’auteur de la conférence n’était pas facile à comprendre mais il se perdait facilement dans tous ses propos donc il était difficile d’en retirer le plus important. Apart sa conférence, il m’a dit que cette année le workshop était bien mieux organisé que l’année précédente et que c’était plus intéressant de son point de vue de commencer par le mobile-first et aussi plus facile.

How to build an atomic bomb :

Pour cette étudiant c’était différent car on avait la même conférence et comme pour nous il a trouvé la retranscription assez facile enfin en général, les étapes était assez clair en général et il a trouvé pas mal de documentation sur le sujet. Ensuite par rapport à son groupe et au code tout s’est bien déroulé, la communication et la répartition du travail était top.

From AI to robots, from apps to wearables

Ici pour l’étudiant que j’ai interrogé tout s’est vraiment bien passé que ça soit au niveau de la conférence, du travail de groupe, du code. Il a aimé commencé en mobile-first, pour une première experience de code ça lui a plus ce n’était pas trop d’un coup donc il n’a pas été directement dégoûté par trop de code, trop de difficulté. Il était impatient de commencer la suite de son iolce.


Dernière ligne droite

Après quelques mois nous voici en janvier à la veille de la remise du projet, mon site est enfin complètement responsive. Cette belle aventure m’aura appris à coder un site responsive mais pas que, elle m’a aussi appris à travaille en groupe ou encore à réfléchir autrement lors du design. Iolce aura été mon vrai premier site pensé dans les moindres finitions. Ce fût une belle experience et pas mal de travail et de réflexion.

More From Medium

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade