Les Breslev

CROWDFUNDING J-20 [ Les Breslev]

C’est le dernier jour de mon 2ème voyage, et j’ai décidé de voir un lieu incontournable, Massada. Mon ami Emmanuel me dit que je ne peux pas partir sans voir cette forteresse antique. J’accepte et nous partons dès le matin de Jérusalem pour une longue journée.

Sur la route, je vois la pancarte “Nabi Musa”, ça fait longtemps que je passe devant sans réagir, cette fois-ci c’est la bonne, je tourne à droite et je découvre l’une des plus belles routes de ma vie. Une bande de bitume est déposée sur les collines jaunes, comme si l’on avait déroulé un tapis au milieu du désert. La route est trop bonne pour être juste une vieille route de Bédouin, en la continuant on arrive dans un immense camp de militaire. Je comprends pourquoi elle est dans un aussi bon état.

Nous visitons le mausolée de Nabi Musa, c’est en fait la tombe de Moise pour les musulmans, rien que ça. C’est ici que se déroule tous les ans l’un des plus anciens et des plus grands pèlerinages de la région. Le bâtiment est beau avec ses dômes blancs au milieu des collines, il a l’allure d’un ancien caravansérail avec son chameau qui attend à l’ombre devant. Tout autour, des milliers de tombes, qui sont de simples morceaux de pierre, sont enfouies à même le désert, comme incrustées dans le sable.

Nous repartons, la température monte, nous faisons une halte rafraîchissante dans les cascades d’Ein Gedi, une oasis ou l’on peut profiter de l’eau, si rare dans cette région. Nous nous jetons sous une chute d’eau, nous sommes rafraîchis, nous pouvons continuer la route. Nous arrivons à Massada, le lieu est impressionnant, surtout lorsque l’on sait que c’est ici que ce sont jetés des centaines d’hommes et de femmes dans le précipice plutôt que de se rendre aux Romains, on les appelle les Zélotes. C’est devenu un symbole depuis, “plus jamais Massada”, je me demande la part du réel et du mythe dans cette histoire.

Nous décidons d’y monter à pied par le chemin du serpent, Emmanuel me dit que c’est l’expérience à vivre, j’ai la naiveté de le croire. Nous devons faire vite, tout ferme dans un 1h30, nous avons passé trop de temps dans les cascades. Un escalier sans fin monte sur la montagne, je me sens pris au piège de ce serpent géant qui n’offre pas une écaille d’ombre. C’est fatiguant, éreintant, on suffoque avec nos t-shirts sur la tête. Nous arrivons la-haut le souffle coupé par l’effort et la vue : Un panorama à 360 degrés avec le désert, la mer morte, le précipice. Nous visitons la forteresse mais les photos ne sont très intéressantes, un peu trop “carte postale”. La sécurité nous demande de partir, ça ferme, nous voyons le téléphérique descendre, mais ce n’est pas pour nous, nous redescendons par le même chemin, la lumière est désormais crépusculaire, nous fermons la route, nous sommes les derniers.

Nous longeons la mer morte pour rejoindre Jérusalem. Mon ami s’endort immédiatement, la voiture fonce sur les grandes lignes droites désertiques et je suis attiré par un camion de “Breslev” garé face de la mer morte. Les “Breslev” sont une branche du Judaïsme Hassidique (fondé par Nahman de Bratslav), connue car elle prône, entres autres, la joie et le bonheur au coeur de leurs croyances. Leur camion présente leur maître rieur qui claque dans ses mains avec deux grands haut-parleurs euphoriques sur le toit.

Derrière le camion, je vois que 2 hommes sont installés devant la falaise qui tombe à pic dans la mer morte. Je les rejoins, je les salue, l’un des 2 est américain, son anglais est parfait. Je m’installe derrière eux ils m’oublient, ils scrutent l’horizon, ils cherchent quelque-chose, mais je laisse au spectateur le mystère de leur quête. Je fais la photo, puis nous parlons 30 minutes de leur relation à la terre. “On ne peut apporter la paix, la paix ne peut venir que de Dieu, ici ou ailleurs, mais nous pouvons apporter quelque-chose aux hommes, la joie, c’est notre mission.”

Mon ami finit par venir, il s’est réveillé seul dans une voiture devant la mer morte. Il vient m’avertir que nous sommes en retard, nous sommes attendus pour dîner à Jérusalem.

Pour pré-commander le livre : http://kck.st/2ygBJ15