Un lundi à Paris

C’est comme le dimanche à Bamako mais c’est moins cool et il n’y a pas de mariage.

Lundi 27 août
C’est la reprise.
Métro, boulot, dodo ! C’est quoi déjà…

Allongé dans ton lit, tu songes, rêves, fantasmes encore sur ta serviette à la playa.
Seaaaa, sex and suuuun (le genre de chanson que tu choisis comme réveil mais tu ne sais pas pourquoi)

7h42…8h02…8h28…8h32.
Vite.

Tu es debout, tu as 20 minutes pour te préparer, tu te brosses les dents, prends ta douche, t’habilles, te changes, te maquilles, te re change, bois un café, te re re change, sors, oublis ton téléphone, rentre, ferme la porte, c’est parti.

9h18, tu es prêt à claquer la bise à tes mille collègues et à raconter mille fois ton anecdote favorite des vacances.
Après, tu travailles, fumes quelques cafés et bois quelques clopes, t’es efficace.

12h02, un délicat brouhaha de gargouillis collectifs se fait entendre.
Tu as faim et ta perspicacité te laisse à penser qu’eux aussi.
Tes collègues. Les mille.

  • On dej où ?
  • Moi j’ai une réu à 13h30
  • Moi aussi
  • Comme d’hab du coup, on va chercher notre salade à emporter à côté ? De toute façon il n’y a pas grand chose d’autre dans le quartier.

12h18, tu es dans la queue du resto.
12h20, tu croises ton patron dans la queue, tu ne voulais pas croiser ton patron.
12h34, tu es toujours dans la queue.
12h36, on te double dans la queue !
12h36 et demi, tu t’énerves et reprends ta place.
12h42 tu te fais servir mais tu répètes plusieurs fois parce que le serveur est un peu perdu, il y a du monde.
12h45, tu payes. Malheureusement, tu n’as pas pris la limonade gluten free vegan de l’asso “Libérons les libellules du Congo”, tu te fais donc rembourser les 12 euros en trop.
13h tu es au bureau et tu manges devant ton ordi parce que ta pause dej est déjà terminée.

Un lundi midi à Paris c’est ça !
Mais nous, on veut que ce soit différent.

Bon pour le début, la vérité, ça change pas.
Mais à partir de l’épisode “brouhaha de gargouillis”, là il y a du changement.

Avec Ben et Arthur, on en avait marre. 
De ne pas savoir où déjeuner, d’aller toujours au même endroit, de faire la queue devant le resto et finalement d‘avoir perdu notre pause dej.
Alors, on a fait un bébé.
Il est pas tous les jours faciles, il est souvent capricieux, il nous en fait voir de toutes les couleurs mais il est cool notre bébé.
Son nom c’est Jack. Son truc, c’est de faire en sorte que toi et tes collègues puissiez commander dans votre resto préféré et récupérer votre plat en coupant la file.

Tout ça en max 10 minutes.

Maintenant, on t’attends juste toi et tes collègues pour tester et prouver que nous ne sommes pas les seuls à avoir ce problème le midi.

Si ça te branche et que tu as envie de te la péter genre “Je vais contribuer au développement d’une nouvelle startup qui a l’air trop stylé simplement en commandant mon plat préféré en passant par eux mais sans payer plus cher”, dis nous des mots d’amour :

mail : cloe@jack-world.com
insta : jackworld_app

Nous on préfère quand ça rime pas.
Métro, boulot, Jack, dodo.