Charlotte, pouvez-vous nous en dire plus sur l’expansion de COMATCH au Royaume-Uni ?

photo: pexels.com

Charlotte Gregson, Directrice générale Royaume-Uni & Irlande nous a rejoint en octobre 2018 pour développer la présence de COMATCH au Royaume-Uni. Dans une interview, elle vous informe sur l’expansion de notre entreprise sur ce territoire et aborde plus généralement le sujet de l’implantation d’entreprise dans le Royaume-Uni post-Brexit.

Charlotte, pouvez-vous nous en dire plus sur l’expansion de COMATCH au Royaume-Uni ? Qu’est-ce qui la différencie d’autres expansions ?

COMATCH a pris une mesure audacieuse et inhabituelle en entrant sur le marché britannique à un moment où les entreprises ont plutôt tendance à vouloir partir. Le vote en faveur du Brexit et les nombreuses incertitudes qui l’entourent entraînent de nombreux questionnements : faut-il rester à Londres ou s’implanter à Paris ? Les travailleurs devraient-ils déménager dans une autre capitale européenne pour rester mobiles et préserver leurs opportunités de carrières ? Faut-il faire quoi que ce soit ?

Cette incertitude commence à avoir des conséquences concrètes puisque certaines entreprises basées au Royaume-Uni cherchent à déménager en Europe continentale. Nous avons décidé d’aller à l’encontre de cette tendance parce que nous estimons pouvoir devenir le meilleur point d’accès aux prestations de conseil pour les entreprises britanniques. Avec le Brexit, elles auront besoin d’experts flexibles, disponibles rapidement et disposant de savoir-faire bien spécifiques. Notre large réseau de consultants correspond exactement à ce besoin — c’est pourquoi cette entrée sur le marché britannique est très enthousiasmante pour nous !

Savez-vous si d’autres entreprises internationales envisagent d’entrer au Royaume-Uni après le Brexit ?

C’est une bonne question. Le marché britannique a toujours été un point d’entrée pour les entreprises étrangères (en particulier américaines) pour pénétrer le marché communautaire. Bien entendu, en fonction de l’accord, cela pourrait potentiellement ne plus être le cas : il pourrait alors perdre ce rôle au profit d’Amsterdam, de Berlin ou de Paris. Quelle que soit l’issue, le Royaume-Uni devra tout mettre en œuvre pour sauvegarder son attractivité et rester bien connecté pour maintenir un environnement favorable aux entreprises. COMATCH est bien positionné pour contribuer à cet effort.