Visite au salon Food Hotel Tech

J’ai fait un tour cette semaine au Food Hotel Tech, le salon du digital dédié à l’Hôtellerie et la Restauration. J’y ai rencontré tout un tas de professionnels du digital passionnés tout en découvrant les innovations qui vont changer pas mal de choses du coté des restaurateurs comme pour les clients. Voilà ce qui a retenu mon attention :

À notre époque, une des principales préoccupations des restaurateurs, c’est la réputation de leur établissement sur le net. Les start-up proposent donc un large éventail de solutions pour gérer son e-réputation.

Nabl propose aux clients d’un établissement de renseigner leur niveau de satisfaction à chaud, grâce à une tablette tactile, au moment de payer l’addition. Les clients laissent leur numéro de téléphone. Ils sont invité plus tard à rédiger leur avis en ligne. Ce qui donne la possibilité au restaurateur de répondre à ces avis, en fonction de leur teneur plus ou moins positive.

Supervise [me] propose de gérer et protéger la e-réputation d’un établissement. C’est à dire de surveiller 7j/7 les avis postés sur cet établissement et d’y répondre sur un ton adapté à l’image de celui-ci. Voir même, grâce à des juristes, de faire supprimer les avis qui ne respecteraient pas la charte des sites hébergeurs.

Autre petite révolution dans les restaurants, au niveau de la prise de commande, qui se fait de plus en plus sur tablette grâce aux menus digitalisés. Solution largement présente dans les chaines de fast-food. Tasty Cloud propose la mise à disposition de tablettes permettant au client de passer commande sans l’aide d’un serveur. Le restaurateur gagne du temps et la possibilité de modifier sa carte en temps réel.

Dans le même registre, Izipass propose des bornes de commandes mais aussi des tables de restaurants interactives. On y passe commande, et les enfants y trouverons des activités pour patienter. Fini la boite de feutres pour dessiner sur le set de table.

À la rubrique gain de temps, Alavance vous propose même de réserver une table, de commander et de payer de chez vous. Avant même de passer à table !

Autre concept intéressant, celui de linkaband qui propose la mise en relation directe de bars et de restaurants avec des musiciens pour des animations de soirées. Parfait exemple de l’ubérisation de ce secteur.

J’aimerais vous parler enfin de mon coup de cœur pour Kuantom. Une superbe machine à cocktails qui mixe les ingrédients de façon autonome.

Le choix des cocktails se fait depuis une application sur tablette. La liste des recettes est donc facilement administrable. Une marque de spiritueux par exemple, peut proposer sur un évènement une liste de cocktails préparés uniquement avec leurs produits. Cela ne remplace évidemment pas le talent d’un barman expérimenté, mais cette machine fait une animation parfaite lors d’une réunion d’entreprise ou de tout autre évènement.

Il n’existe pour l’instant que deux exemplaires de cette machine qui ne sont que des prototypes en phase test. Mais au vu du succès rencontré sur le salon, je ne doute pas que la phase de production arrivera très vite.

Le salon devrait proposer une deuxième édition au printemps et je ne manquerais pas d’y retourner.