Paris capitale du vélo ? Du virtuel au réel.

Paris a l’ambition de devenir capitale du vélo en 2020. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Nous avons sillonné les rues de Paris pour en rendre compte. Immersion.

Carole Chomel
Feb 14, 2018 · 2 min read

Cela ne vous aura pas échappé, Paris connaît actuellement une crise du vélo. Les amateurs de bicyclettes sont en peine. La livraison des nouveaux Vélibs a pris du retard et les récents “free floatings” comme Obike ou Ofo sont déjà dans un état catastrophique mais continuent à faire de la résistance. Gobee Bike, lui, vient de rendre les armes et se retire de Paris.

Mais derrière les enjeux liés à l’offre de vélos à Paris, ce sont surtout les aménagements cyclables qui font défaut à la capitale.

Si, par chance, votre parcours est doté de pistes cyclables, elles sont hélas souvent réappropriées par des camions de livraison ou des piétons.

Le reste du temps, vous partagez la voie de bus avec des taxis, des Uber ou empruntez des contre-sens cyclistes, où rétroviseurs et portières de voiture font parti du quotidien.

Depuis qu’elle est à la tête de la ville, Anne Hidalgo a déclaré la guerre à la voiture individuelle. En 2015, La Mairie de Paris a notamment adopté le plan Vélo dans l’espoir de devenir la capitale du vélo d’ici 2020.

L’objectif ? Doubler le nombre de kilomètres cyclables, passer ainsi de 700km à 1 400km et tripler la part des déplacements à vélo pour atteindre les 15%. Pourtant, jusqu’à présent, la Mairie de Paris a renoncé à aménager plusieurs voiries pour y favoriser les mobilités douces, parmi lesquelles se trouvent les Grands Boulevards (9e) et l’avenue du Général Leclerc (14e).

Nous avons expérimenté plusieurs de ces “no-go-zone”. Nous avons constaté la quasi inexistence des liaisons cyclables, dignes de ce nom, rive droite. Mais la victoire revient à toutes les places emblématiques de Paris (Concorde, Opéra, Bastille, Place de l’Etoile…), particulièrement dangereuses pour les cyclistes, et ce, toutes rives confondues.

Pour mieux vous faire profiter de l’expérience, Go-pro au guidon, nos journalistes ont enfourché à leurs risques et périls leurs fidèles destriers. En route pour une visite immersive de la capitale dans la peau d’un cycliste Parisien. Cliquez sur un itinéraire, puis sur l’image.

C’est parti !

Cliquez sur la map pour la déplacer et sur les itinéraires pour voir les vidéos.

Cette carte interactive est collaborative. N’hésitez pas à contribuer en recensant les itinéraires difficiles que vous avez testés. Pour des raisons pratiques, nous nous sommes contentés d’explorer le Paris intra muros, mais pensez aussi à rendre compte de ce que vous avez pu expérimenter de l’autre côté du périphérique.

Morale de l’histoire : mieux vaut des vraies pistes cyclables plutôt qu’une offre pléthorique de vélos pas chers et de mauvaise qualité. D’ici à ce que Paris devienne la capitale du vélo, la Mairie a du pain sur la planche !

  • Carole Chomel-Dell’Amore, Inès Edel-Garcia, Quentin Guillon, Alice Hérait (Street School)