UBERISATION DE LA SOCIETE : A LYON QUELLES SONT LES ENTREPRISES DE DEMAIN ?

L’uberisation, une dérive de l’économie collaborative

L’uberisation désigne un concept économique selon laquelle la collaboration entre les individus est au cœur de toute organisation, notamment celle du travail. Ce terme se réfère à Uber, le géant américain, première startup à attirer autant de monde sur un principe collaboratif. Le milieu du transport n’est pas le seul concerné, celui de l’alimentaire est également en pleine expansion, le secteur devrait générer 90 milliards de dollars d’ici 2019. Un cocktail transport/alimentaire serait explosif pour cette nouvelle économie. L’ubérisation met en concurrence des entreprises établies et des particuliers qui proposent le même service. Bien que ce système soit parfois décrié, de plus en plus de startups collaboratives voient le jour. Notre but : vous faire découvrir ou redécouvrir les startups qui fonctionneront à Lyon d’ici peu. Pour cela, nous avons décrypté leur site et/ou leur application mobile afin de bien comprendre leur fonctionnement et nous avons sondés des consommateurs pour savoir s’ils étaient satisfaits de ses entreprises émergentes.

Pour cela, nous avons sélectionné plusieurs startups : Deliveroo et Lyon Apéro en ce qui concerne la livraison ainsi que Uber et Chauffeur Privé.

Voici un diagramme illustrant la connaissance des Lyonnais sur les quatre startups décrites :

Deliveroo

Source image : pedelecs.co.uk

Livré à domicile pour 2 euros 50

Le concept de Deliveroo est simple. On propose au consommateur une sélection des meilleurs restaurants présents dans le quartier où ce dernier réside. Par exemple, si on habite aux alentours de la Gare de Perrache, Deliveroo nous propose parmi sa sélection, de restaurants comme Go Mex, Made In Fish ou encore Burger&Wine. Le consommateur choisit son menu ou son plat et attend de se faire livrer avec un délai aux alentours de 30 minutes.

De plus, son coût est relativement faible puisqu’il coûte au client 2.50€. Une équipe Deliveroo est dédiée à l’organisation des repas lors des réunions. Il est possible de les contacter à l’adresse : restaurants@deliveroo.fr si vous êtes restaurateurs et que vous souhaitez faire des plats à emporter sans engager des frais d’aménagements ou de personnel. Il est également possible de postuler en tant que coursier à l’adresse suivante : bikers@deliveroo.fr. Le site web promet aux nouveaux salariés : une excellente rémunération, des horaires flexibles et assure que ce métier de coursier est en pleine expansion.

Deliveroo a été créé pour permettre aux consommateurs de manger comme au restaurant sans sortir de chez eux. Pour commander, il suffit de se connecter via le site web Deliveroo.fr ou l’application mobile. Le consommateur doit ensuite choisir le restaurant qu’il souhaite avec ses plats. Pour terminer, il doit sélectionner une heure de livraison.

Afin de se faire connaître, cette startup fraichement installée à Lyon distribue des tracts dans le métro notamment. Elle est aussi active sur les différents réseaux sociaux : Twitter, Facebook et Instagram.

Nous avons interrogé des personnes dans la rue afin de savoir si ils seraient prêts à se faire livrer à domicile des plats de restaurants plutôt que d’aller dans le restaurant lui même. Voici leurs réponses :

Source logo : fizzandpheasant.wordpress.com

Et si vous avez soif…

Source image : lyonapero.com

Ouvert tous les jours, incluant les jours fériés de 12h à 5h, Lyon apéro offre une livraison à domicile en 30 minutes. De nombreux produits sont proposés à travers différentes catégories : apéritifs ( avec les alcools légers) et les plus forts (whiskey, vodka, rhum, tequila) Des packs sont mis en place à différents prix afin que ce soit plus rentable pour le consommateur. Ainsi on trouve, par exemple le « pack anticrise »: 1 bouteille de rhum, whiskey ou vodka sans marque mondialement connue avec un soft (coca cola, jus d’orange, jus de pomme) et des glaçons pour le prix de 20€. Lyon apéro a été créé pour satisfaire les goûts et les budgets de chacun et pour éviter de sortir dans chez soi en pleine nuit si on est confortablement installé. Pour acheter sur lyonapero.com, il suffit de se créer un compte ou tout simplement de téléphoner. Pour mieux se faire connaître, cette startup est active sur Facebook.

Les transports

50 milliards de dollar en 2015

Beaucoup moins cher que les taxis et beaucoup plus facilement joignable (à l’aide d’une application qui vous géo localise), ce service gagne très vite en popularité. L’entreprise américaine offre la possibilité, à condition d’avoir sa voiture, de devenir chauffeur, sans aucune qualification spécifique. Ainsi, Monsieur ou Madame Lambda, après une journée de travail, peut prendre sa voiture et prendre en charge d’autres personnes. D’ailleurs Uber recrute comme on peut le voir dans la vidéo suivante :

Source vidéo : Uber

Ce service, nommé Uber pop, de « covoiturage urbain » fait très vite polémique, les prix sont très bas, les taxis dénoncent une concurrence déloyale et le service est supprimé dans plusieurs pays. Uber ne perd pas pour autant ses clients, le géant est valorisé à 50 milliards de dollars en 2015. Chaque utilisateur dispose d’un code qu’il peut donner à un nouvel utilisateur, tous les deux bénéficieront ainsi de 10 euros de réduction sur leur prochain trajet. Uber c’est aussi un VTC pour finalement trois fois rien, avec le service Uber berline ou encore Uber X.

Plus d’un million de français utilise régulièrement Uber

L’entreprise propose régulièrement de nouveaux services pour attirer de nouveaux clients et les fidéliser. L’année dernière, Uber ajoute Uber pool à ses services. Toujours aussi simple, une course que l’on peut payer à plusieurs. Le géant américain ne s’arrête pas là, Uber vintage voit le jour, possibilité de louer une vieille voiture ou encore Uber boat pour le transport en bateau.

Aujourd’hui Uber France c’est un million d’utilisateurs réguliers, surtout des jeunes, les étudiants représentants 63% des adeptes et des cadres.

Une véritable relation de confiance s’est créée entre les usagers et l’entreprise. Lors d’une étude sur ce sujet, à la question « Laisseriez-vous un enfant non accompagné monter dans un véhicule Uber ? » 53% des adultes avaient répondu oui alors qu’ils n’étaient que 33% pour les taxis.

A la base accessible uniquement dans les capitales, l’application de chauffeur privé est aujourd’hui présente dans 310 villes. Uber arrive à Lyon en mars 2013.

Un marché fleurissant ; des concurrents de plus en plus nombreux.

Face au géant Uber, de nouvelles startups voient le jour tel que Heetch présente à Lyon depuis à peu près un an. Equivalente à Uber Pop, l’application qui menace d’être supprimée tente de mobiliser la twittosphère avec le hastag #TouchePasAMonHeetch.

Il y a un mois Chauffeur Privé s’invitait à Lyon. Contrairement à Uber ou à Heetch, l’application permet de réserver un chauffeur à l’avance (allant de 12 à 20 euros). Dans le centre de Lyon, le prix minimum pour une voiture « éco » est de 6€ et de 10€ pour une Berline. L’annulation d’un VTC est payante si on dépasse un délai de 5 minutes. La deuxième zone de l’application concerne les extérieurs de Lyon (Vénissieux Bron, Caluire-et -Cuire ou encore Ecully), les prix sont bien plus élevés (plus du double du prix initial). A la différence d’Uber, les prix sont fixes et l’application nous offre un programme de fidélité (Novice, silver etc) qui permet à l’utilisateur d’obtenir des réductions.

Source image : blogs.ionis-group.com

Pourquoi utilisez Uber, Heetch ou bien encore Chauffeur Privé plutôt que des taxis classiques ? C’est la question que nous avons posée aux utilisateurs :

Source image : pro.clubic.com

Toujours plus innovant

L’entreprise californienne se lance dans la livraison de plats à domicile ! Le marché mondial de la livraison devrait générer d’ici 2019, 90 milliards de dollars.

UberEats promet alors de livrer un repas en dix minutes top chrono. Les prix seront compris entre 8 et 12 euros. Ce nouveau service est testé pour le moment à Toronto, Los Angeles, New York ou encore Barcelone pour ce qui concerne l’Europe. La livraison de plats à domicile devrait débarquer très rapidement à Paris, où elle sera testée dans les IVème et VIIIème arrondissements de la capitale pour commencer. On peut également se demander si l’application aux dizaines de millions de fidèles dans le monde pourra faire de l’ombre aux services de livraison à domicile déjà en place comme elle l’a fait avec les taxis…

Alors UberEats, prochainement à Lyon ?

Source image : saveursdunet.com

En conclusion, l’ubérisation est un nouveau mode de société et il faut l’accepter. Selon Jean-François Rial, PDG du groupe “Voyageurs du Monde”, “L’uberisation de l’économie est géniale même si dans ma profession ça fait râler”. La concurrence doit donc s’adapter pour être compétitif face à ses nouvelles startups. Voici un extrait de son discours :

Source vidéo : RMC

Corentin PERRELLE