La vaste blague RemixJobs Day Lyon

Nous étions sceptique au début, mais comme le recrutement d’un développeur JS fullstack avec un peu d’expérience est difficile, nous nous sommes laissé tenter pour participer au RemixJobs Day à Lyon. En grosse partie car nous avons réussi à avoir le tarif startup (comptez tout de même 500€, c’est 2500 pour le tarif normal je crois).

Nous ne nous faisions pas de doux rêves, mais nous espérions tout de même rencontrer de bon profils qui pouvaient répondre à nos différentes demandes. Quelle déception. Mais vraiment.

http://korben.info/remixjobs-day-a-lyon-cest-vendredi-18-novembre.html

On nous vente les “candidats triés à la volée”. En gros, le tri prend 10 minutes puisque mon stagiaire s’est inscrit et 10 minutes plus tard il avait reçu tout le matos nécessaire pour y participer. Sans aucune vérification. Le décor était posé.

Mais passons, nous nous y rendons tout de même, toujours dans l’espoir de rencontrer quelques personnalités intéressantes. Outre le cadre qui est assez fou (ça se passe à la chambre des commerces de Lyon…) et les fameux hotdogs, le reste est vraiment pas terrible.

Comment aborder le sujet des candidats ? Au final, on a eu l’impression que RemixJobs a invité des écoles, des écoles et encore des écoles mais que seules 3 ont répondu présentes. Et hop, nous voilà à parler à des étudiants qui n’ont aucune expérience pro et qui cherchent des contrats pro. Et je passerai sur les formations en question, vous savez celles qui pensent qu’en 3 mois intensifs on devient dévelopeur ? Et que si vous avez fait du jQuery vous maitrisez le développement d’applications JS. On a même eu le droit à des visites de personnes en pleine reconversion professionnelle qui cherchait du boulot en marketing / gestion de projet ou autre. Bref, rien à voir avec les profils recherchés par les boites.

Au final, je ne sais même pas si je dois en vouloir à RemixJobs… Je pense que j’ai été bien trop utopiste pour croire que je pouvais trouver un développeur avec de l’expérience dans un salon de recrutement. Ce genre de profil se faisant rare, ils n’ont pas besoin de se déplacer dans ce genre d’événement.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.