La chaussure made in France #ETE18: nouvelles matières, place à la créativité

La filière française du cuir

La filière française du Cuir, l’un des fleurons du Made in France a réalisé 9,3 milliards d’euros à l’export en 2016 et elle constitue un secteur d’activité stratégique pour la France.

La France est leader mondial pour le cuir de veau et le cuir exotique, 3ème exportateur mondial d’articles de maroquinerie, mais aussi de peaux brutes, 4ème exportateur mondial d’articles en cuir toutes catégories confondues. La filière regroupe 9 400 entreprises, emploie 130 000 salariés et réalise 25 milliards de chiffre d’affaires.

En se positionnant dès le début des années 80 sur le haut de gamme et le luxe, elle a relevé le défi de la mondialisation. Les entreprises, grandes et petites, sont détentrices d’un savoir-faire exceptionnel, véritable patrimoine vivant, mais aussi d’une capacité d’innovation remarquable. En alliant tradition et innovation la filière française du cuir s’est taillé une réputation d’excellence sur le marché mondial.

La Fédération Française de la Chaussure en soutien du savoir-faire et de la créativité française.

Créée en 1929, la Fédération Française de la Chaussure regroupe environ 200 marques, représentant 120 entreprises — industriels et créateurs — répartis sur le territoire national.

Elle pointe les innovations les plus récentes, car la chaussure française innove : nouveaux traitements du cuir et déclinaisons gaufrées, matelassées ou smockées, utilisation du chanvre, du raphia et même de la fibre d’ananas. Les souliers français n’hésitent pas à mettre en œuvre une palette de matières nouvelles de plus en plus en vogue sur le marché. Revue de détail.

LE FLOW

Les cuirs relief

Gaufré, matelassé, imprimé, froissé ou smocké, le cuir prend du volume et joue des reliefs originaux. On retrouve cette démarche chez des créateurs français comme Le Flow avec ses baskets en agneau smocké.

Côté couleurs, les souliers prennent e printemps des teintes métalliques et fantastiques chez Opéra National de Paris, ou des couleurs froides entre ciel et terre à l’image des derbys bleu grisé de la maison Adieu.

Ananas, champignon et hévéa

En 2013, Pinatex avait créé une nouvelle matière végétale à partir de fibres de feuilles d’ananas.

Innovation reprise notamment au sein de la jeune maison Juch dont la dernière collection propose modèles sobres et esthétique nouvelle.

Maison Juch

Dans la même veine végétale, le Muskin utilise la peau extraite du chapeau du champignon pour fabriquer maroquinerie et semelles de chaussure, et d’autres matières — le thé (fibres de celluloses issues du kombucha), l’algue, l’hévéa (à partir de latex) — font aujourd’hui l’objet de prototypes.

Les plastiques

Plasticana

A La Trésorerie à Paris, quincaillerie moderne et maison de décoration du 10ème, les chaussures et bottes de Plasticana associent 15 à 40 % de fibres de chanvre à du PVC.

On retrouve le même process de fabrication chez Meduse qui associe le PVC au cuir.

Les créateurs jouent pour le printemps-été 2018 sur la transparence à tout-va déclinée sur sandales, bottes et cuissardes

Le retour du raphia

Le raphia donne une fibre textile très solide, utilisée à l’origine pour fabriquer des cordages, des liens et du tissu d’ameublement.

La Maison Robert Clergerie a ouvert la voie des créations en raphia. Une matière que l’on retrouve aujourd’hui chez AHAAS dans des versions toujours plus contemporaines.

Dans la même famille, la corde s’invite dans les collections de la Maison de l’espadrille, en espadrille, sandale et chaussure compensée et même en basket, la marque Canal Saint Martin innove encore en associant le cuir à des semelles en corde naturelle.

Canal Saint Martin

La résille

Si la socquette en résille devrait se porter tout l’été, parfaite sur talons ou derbys, le matériau s’invite également sur les créations de souliers.

Matière star des défilés, au style rétro et glamour, la résille apparaît en version bottines, mules et sandales à l’image de Azurée.

Un twist ajouré pour un supplément de sexy.

Nul doute qu’en faisant preuve d’une telle créativité la filière française du cuir tienne son rang à l’international.

Retrouvez les autres tendances été 2018 sur nos réseaux sociaux :

Instagram : Cuir_International

Twitter : Cuir_Int

Facebook : CuirInternational

LinkedIn : Cuir International