Mariage : Les souliers en liberté

A partir du communiqué de la Fédération Française de la Chaussure.

Pour qui en douterait encore, le 21ème siècle signe l’abandon du vieux monde et déroule ses nouvelles tendances : on s’inscrit dans la tradition, et « en même temps » on la fait évoluer. A titre d’exemple, regardons ce qui se passe du côté des tenues qu’envisagent de porter les futures mariées : le mariage, institution traditionnelle, mais institution vivante. On ne s’étonnera pas que la Fédération française de la chaussure dirige son regard vers les chaussures de la mariée !

Certes deux-tiers des futures mariées privilégient toujours les talons pour le grand jour, mais la créativité est bien là : la chaussure choisit la liberté et ose nœuds, volants et strass… la chaussure comme bijou !

Pour avoir un look au top, le maître-mot, c’est l’accessorisation. Rien de tel qu’un nœud sur l’avant, des strass, du volant, des pierres précieuses, de la dentelle… la chaussure de mariage se personnalise et montre son caractère. C’est l’option prise par la marque Azurée qui propose le style French Riviera tout en transparence, avec un nœud oversize qui vous affine la silhouette. C‘est avec un rare bonheur que Naraé associe tendance Nude et accessoire en proposant des sandales à talons hauts en cuir de chèvre velours et cuir métallisé surmontées à l’arrière d’un volant pastel, glamour à souhait. Paraboot ne recule pas devant le mélange des genres avec sa version derby à motifs dentelles pour une tenue décalée.

Couleur : toutes Nude !

Le choix du coloris est évidemment la question cruciale. Le sacro-saint blanc ou l’ivoire conserve la faveur de plus de la moitié des futures mariées et pourtant, c’est Nude qui est la couleur du mariage 2018.

C’est chic et passe-partout, et les nuances de Nude vont du rose pastel au beige poudré en passant par une palette de teintes irisées, qui s’adaptent à toutes les matières (cuir, daim…) comme à toutes les tenues. La créatrice Gordana Dimitrijevic parvient ainsi à un accord idéal en associant une silhouette graphique à un coloris nude des plus romantiques.

Pour éviter un impair dans les couleurs, on se laissera tenter par des nuances de bleu, comme le fait la maison Ernest en présentant ses modèles de talons aiguille de couleur bleu et ciel, pour changer des classiques.

Mariage en basket : why not !

Présente dans tous nos placards, la sneaker se porte désormais partout. On la voit même sur les podiums de Chanel, elle peut donc fort bien servir d’accessoire à la robe de mariée.

La basket vient ajouter un twist mode qui vient interroger les conventions. Pour se démarquer, il s’agit de trouver le modèle qui fera la différence : la marque Mi-Mai assume l’originalité avec sa basket Love is All, ses rivets « cœurs » et sa paire de lacets à nouer comme des rubans.

Côté Homme, le mocassin peut s’effacer derrière la basket blanche, élégante et sans fioritures à l’image des modèles de National Standard, ou l’espadrille-sneaker de la marque Angarde, un chic supplémentaire inédit pour l’été.

Enfin, unigenre, la derby qui se porte aussi bien avec une robe longue qu’avec un pantalon, proposée par la marque Adieu dans ses déclinaisons de cuir blanc vernis.

Chaussure plate, oui mais glam !

Celles qui ont dit non aux talons trouveront cette saison une panoplie complète pour briller. Forcément plus confortables, les ballerines et nus pieds font princesse en satin, dentelle, doré et ruban à l’instar des derniers modèles signés Opéra National de Paris et des ballerines de voyage de la maison Bagllerina.

Mariage bohème ? La tendance est à l’espadrille dans une version chic et féminine chez Escadrille, voire à la sandale comme chez Pairs in Paris, en cuir beige et boutons dorés.

Autre solution : le petit talon, entre le tout-plat et le talon aiguille qui peut faire mal, la marque M. Moustache a trouvé la parade avec ses modèles de sandales nude dorées et accessoirisées de mini-pompons.

Chez Elodie Bruno, la chaussure est tressée et ajourée et s’accorde avec grâce aux robes crochet à dentelle et broderies.

L’escarpin sinon rien

C’est un fait. Deux futures mariées sur trois souhaitent absolument porter des chaussures à talons.

Classique de chez classique, gage d’un galbe et de courbes sexy. Pour l’été, les créateurs privilégient des modèles ouverts et d’une conception originale, à l’image de M.Moustache, et de la marque Azurée et Gordana Dimitrijevic qui en ont fait leur spécialité.

Chez Parallèle, l’escarpin métallisé s’invite parmi les grandes tendances de l’été, la version multi-brides argentées qui devrait porter le glamour à son firmament estival.

Réjouissante cette création française. Et tous nos vœux de bonheur aux futurs marié(e)s !

Pour aller plus loin :

Fédération Française de la Chaussure : Créée en 1929, la Fédération Française de la Chaussure regroupe environ 200 marques. Au total, 120 entreprises — industriels et créateurs d’articles chaussants — répartis sur le territoire national. Reconnue métier d’art, la fabrication de chaussure c’est aussi chaque année 23 millions de paires Made in France, un critère largement apprécié à l’international. La FFC représente et accompagne ses adhérents dans le cadre de leur développement marketing et international, de la défense de leurs intérêts, et promeut le savoir-faire et la créativité française.

Cuir International : Créé en 2018, Cuir International est le premier média Web pouR les professionnels du cuir : du fabricant au détaillant.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être prévenu à chaque nouvel article.

Vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram : Cuir_International

Twitter : Cuir_Int

Facebook : CuirInternational

LinkedIn : Cuir International

SnapChat : Cuir_Int