Hommesauxpoils, pour se raser sans se ruiner

Image : Nico Aguilera

De plus en plus de pogonophiles

C’est un fait. A se promener dans les rues, on constate qu’il y a de plus en plus de pogonophiles. Hein ? C’est quoi ça, un pogonophile ? Non, ce n’est pas un fan de bousculades désordonnées qui s’illustre lors de concerts punk rock. Non, pas plus un dyslexique accro au pognon. Alors… ? Plus simplement, le pogonophile est une personne qui aime les… poils du visage !

Et oui, les barbes, moustaches, favoris et autres excentricités capillaires sont aujourd’hui légion — mouvement hipster oblige. Même les « mal rasés » entretiennent leur pilosité avec attention. L’arme de ces pogonophiles ? Le rasoir, évidemment. Mais devant les étalages sans fin de lames, évidemment toutes plus performantes les unes que les autres, comment choisir sans trop dépenser ? Mikael a peut-être une solution.

Surfant sur l’ère du e-commerce, ce Genevois propose à ces messieurs un abonnement au poil « pour se raser, sans se ruiner ». En 2 clics, chaque pogonophile choisit le nombre de têtes de rasoirs de rechange nécessaires et se les fait livrer à domicile, sans frais de course ni de paiement. Un concept importé des USA, à un prix défiant toute concurrence, qui séduit déjà.

Une offre au poil

« Je propose une alternative aux produits vendus dans le commerce et qui sont très, voire trop, chers pour ce qu’ils sont ». De 3 CHF la recharge 3 lames à 14.50 CHF les 8 recharges à 4 lames, le site hommesauxpoils.com a de quoi satisfaire toutes les pilosités. En plus, le manche est offert et l’abonnement peut être suspendu à n’importe quel moment.

Plutôt que de miser sur la surenchère des performances high-tech et un packaging tape-à-l’œil comme les grandes marques, Mikael propose des rasoirs simples et de bonne qualité, livrés à prix imbattable dans une boîte en carton. L’air de dire, “Hé Federer, Woods et Henry, moi mon grand-père il se rasait avec une seule lame et il obtenait le même résultat vu !?! “.

Bref, hommesauxpoils vise la clientèle délaissée des géants de l’industrie du rasoir : les mecs qui n’ont pas besoin d’un 6 lames Wolverine inoxydable doté d’une pile à micropulsations ou d’un 8 lames laser avec effet UV. Des mecs qui n’ont besoin que d’un rasoir qui rase bien et c’est tout.

Image : Mario Mancunso

Un modèle d’innovation disruptive pour lancer sa start-up

Selon François Leveque, professeur d’économie au Mines ParisTech et spécialiste de la politique de la concurrence, le modèle d’affaire développé par hommesauxpoils.com s’inspire à la fois d’Amazon pour la livraison et Netflix pour le forfait mensuel à bas prix. Mais la force de frappe, c’est l’innovation disruptive. C’est quoi ça ?

Basiquement, on peut distinguer deux modèles économiques. D’un côté les entreprises existantes ont le souci constant d’améliorer les performances de leurs produits pour rester leader et capter les consommateurs qui rapportent le plus. C’est l’innovation de maintien. Conséquence sur la consommation : à force de toujours augmenter les performances, les coûts augmentent et les clients qui n’ont pas les moyens de se payer le top du top sont marginalisés par les entreprises. Mais cette clientèle délaissée peut justement devenir la cible de jeunes entreprises qui misent sur l’innovation disruptive.

Ces nouvelles pousses entrepreneuriales profitent en effet de l’évolution du marché pour s’accaparer la part de marché des gammes plus basses, délaissées par les entreprises leaders. En gros, elles améliorent les performances des produits de bases pour proposer un produit moins cher et moins performant que ses concurrents mais qui reste meilleur que ce que ces derniers offrent dans leurs gammes les plus basses.

Image : David Wright

Un concept inspirant

Loin d’avoir révolutionné l’art du rasage, hommesauxpoils fait plutôt du neuf avec du vieux. Mais c’est bien ça l’idée. Même le concept a été recyclé. En effet, Mikael s’est clairement inspiré de la start-up américaine DollarShaveClub, lancée en 2012, qui compte aujourd’hui plus de 2 millions d’abonnés et représente 10% du marché américain.

Et preuve de leur succès, Gilette, leader mondial de la vente de rasoirs, poursuit la jeune entreprise américaine en justice pour une histoire de brevet. Mais peut-être serait-ce plutôt pour une part de marché ? Une chose est sûre, la guerre est déclarée. Car quand on a déjà presque tout, on veut tout. Au fait, saviez-vous que Gilette se fait 65% de marge sur ses produits ? Oui, c’est très sérieux et l’enquête est disponible ici.

Reste à savoir ce que vous voulez ? Un rasoir 6 lames double turbo massant à injection de concentré de cactus nain à 39,90 CHF de chez Gilette ou Wilkinson ; ou un 3 lames avec (quand même) Bande Aloe Vera à 3 CHF de chez Hommesauxpoils ? C’est vous qui choisissez.

L’équipe Rosti

Et pour nos voisins de l’Ouest, la France a aussi son site de livraison qui, c’est le seul, a aussi pensé aux demoiselles ! Bon après, faut encore expliquer à tes copines que, pour te raser les jambes, tu commandes tes rasoirs chez bigmoustache.com !^^