En route pour de nouvelles aventures ✌️

Aujourd’hui est une date un peu spéciale. Il y a 1 an jour pour jour, je cédais mes titres à Remade et signais la sortie de Save de redressement judiciaire par un plan de continuation.
12 mois.

D’abord, un petit mois à vide.

Rien de bien méchant, mais on passe un petit mois à blanc après ça. Un peu comme après une levée de fonds compliquée. Il y a tellement de tensions et d’enjeux qu’après la signature quand tout redescend d’un coup, vous êtes un peu “zombie”. 🧟‍♂️

7 mois, chez Remade.

A la suite de l’opération, je suis resté CEO de Save pendant près de 8 mois. Je garde beaucoup de positif de cette période. J’ai rencontré des gens exceptionnels au sein du groupe, et c’était très enrichissant de se confronter à une culture d’entreprise aussi différente.

4 mois, en famille.

J’ai rejoint The Family en Octobre en tant que Part-time Director. J’ai pris beaucoup de plaisir jusqu’ici à accompagner les startups de The Family et je continuerai à le faire. On est toujours bien en Famille. Il n’y a jamais de jugement, jamais de condescendance, on donne sans forcément attendre en retour. C’est beau de pouvoir retrouver cette atmosphère dans un environnement business.


Et maintenant? 🦁 (Roaaar)

J’avoue avoir été regonflé à bloc dès mi 2017 à la suite d’un déjeuner avec un grand entrepreneur. Il m’a proposé de financer mon prochain projet.

En tant que CEO de Save, j’ai 2 sujets qui m’ont toujours beaucoup excité. D’abord, la vente de mobiles d’occasions ou reconditionnés. Chez Save, fin 2016 ça représentait près de 25% de notre CA, et on aurait pu faire mieux. Ensuite, l’assurance de smartphone, qui est un produit très margé en France et mal exécuté.

Tellement margé, que beaucoup de professionnels du secteur vous diront que c’est une “arnaque”. Pour compléter mon propos, imaginez qu’un courtier en assurance mobile vient de devenir le deuxième plus gros actionnaire de Fnac-Darty (http://bit.ly/2ul2ilJ).

Pour autant, vendre des produits d’occasion avec une assurance me paraissait un peu trop facile. Et déjà vu.

Eureka! 💡

Rapidement, j’ai testé l’idée de proposer un service de location de smartphone. En maîtrisant parfaitement le processus de reconditionnement des produits, il est possible de traiter en interne les casses et les remises à neuf des appareils et d’en gérer le coût.

Ensuite, en travaillant sur un produit qui n’est pas forcément neuf, il n’y a plus de perte de valeur au déballage de l’appareil. Il devient réalisable de proposer un smartphone sans engagement et d’offrir au client la possibilité de changer d’appareil à volonté. Tous les mois même, s’il le souhaite ! Et ça, c’est balèze. 💪

Cette nouvelle vision de la location permet quasiment de diviser les prix par deux par rapport aux offres de location classiques.

Scale. 📡

Pour vous donner une idée de la taille potentielle de ce marché. Dites-vous qu’aujourd’hui plus de 4M de français louent leur smartphone (et c’est en croissance). Les offres sont presque toutes les mêmes et la valeur perçue pour le client est assez médiocre.

A Players. 🥋🥋🥋🥋

L’idée a plu à Pierre, puis à Olivier et Greg. Et ça tombe bien. Parce que c’est l’équipe en qui j’ai le plus confiance pour exécuter ce projet. Nous sommes maintenant tous des professionnels du secteur. Nous avons vécu la hype startup et avons su serrer les dents dans les moments difficiles. On se connait et on est prêt à tout exploser. 💥

Pour le reste, c’est beaucoup de travail, de la consistance et un peu de chance.

Keep Posted. 💌

(Click to follow)

Instagram@mobileclub_

Websitehttp://mobile.club

Facebook @mobileclub