Revue de coin #3- Conceal Network: la banque privée décentralisée

Image for post
Image for post

Dans cette série d’article, je mettrai en lumière des coins qui ont attiré mon attention ou celle de ma communauté d’une manière ou d’une autre. En tant que gem hunter, il s’agira forcément de microcaps peu exposés sur les marchés et les réseaux sociaux, possédant une faible liquidité et un marketcap largement inférieur que ce l’on peut voir dans le top 100 des crypto-monnaies . Plus que jamais, le lecteur sera encouragé à faire ses propres recherches, et à ne pas miser trop gros sur ce genre de projet très risqués. 99% des microcaps crypto sont voués à l’échec, et il se peut bien que ce soit le cas des coins que je vous présente.

Disclaimer: Il se peut que je sois déjà investis dans ces projets à l’heure ou j’écris ces articles : Ce n’est pas le cas ici avec Conceal Network.

La naissance du Bitcoin en 2009 à ouvert de nombreuses portes dans plusieurs domaines d’innovation et d’expérimentation. Les premiers qui nous viennent à l’esprit sont évidemment la cryptographie, la manière de lever des fonds et les effets de réseaux. Mais sur la durée, l’essors des crypto-monnaies constitue avant tout un terrain de jeu en or pour expérimenter toute sorte modèles économiques et de politiques monétaires, via le jeu du staking, des bloc rewards, des premines et des total supply. Le tout, exposé aux libres forces du marché, offre un retour inestimable aux économistes, et aux développeurs cherchant à créer une crypto-monnaie viable sur la durée, et à la distribution équitable.

Conceal Network est un projet qui innove principalement par son modèle économique et non par des caractéristiques permettant habituellement nde comparer les blockchains entre elles. En effet, Conceal ne mise pas forcément sur sa scalabilité (pourtant loin d’être ridicule), sur la robustesse de son consensus, sur la taille réduite de sa blockchain ou sur un cas d’usage particulier. Non.

A mon sens, Conceal se distingue principalement par son système économique. Là ou la grande majorité des projets se focalisent uniquement sur la politique monétaire, Conceal vient enrichir l’équation de son système en y ajoutant un système de banking et de taux d’intérêts, que l’on retrouve dans la vraie vie à travers les dépôts bancaires et les investissements. Par ce système bien calculé associé à un minage traditionnel, nous allons voir comment Conceal nous propose un coin dont la valeur est destinée à s’accroître mécaniquement, et qui pourrait intéresser plus d’un investisseur.

Conceal Network en bref:

Conceal Network est un projet qui est rendu public le 29 mai 2018, bien que les développeurs aient travaillés dessus depuis janvier de cette même année. Conceal (dissimuler/cacher en anglais) se veut être une banque décentralisée et complètement privée. Aucune considération n’est portée sur le côté régulation, et on retrouve ici un projet qui s’inscrit idéologiquement dans une mouvance libertaire et anarcho-capitaliste qui fera plaisir aux puristes. Conceal fonctionne avec son token natif, le CCX qui est un privacy coin par défaut se basant sur le protocole Cryptonote. Ainsi, Conceal intègre les ring signatures de Monero garantissant l’anonymat des transactions, et implémente des “adresses jetables”, soit une adresse différente par transaction.

Conceal a créer sont propre algorithme de minage (CN Conceal) en mars dernier afin de rester résistant aux ASICS et de favoriser l’équité du minage par CPU. Comme pour la majorité des microcaps Cryptonotes, Conceal connait actuellement une centralisation assez importante de son minage, avec le pool herominers possédant aujoud’hui près de 58% du hashrate. Côté scalabilité, Conceal a opté pour un bloc à taille variable s’ajustant dynamiquement aux volumes de transactions sur le réseau, permettant un nombre de transactions par seconde nettement supérieur aux autres coins basés sur Cryptonote.

Les tokenomics de Conceal sont très particuliers, et constituent un point d’intérêt notable pour les investisseurs. Côté minage, on a une total supply de 200 millions de CCX avec un premine de 6% mis de côté par les développeurs, soit 12 millions de coins. Ce premine constitue à mon sens une proportion tolérable de la total supply dans la mesure ou il constitue l’unique source de financement du projet, Conceal n’ayant pas levé de fonds via une ICO ni fait appel à un financement privé. Il est d’autant plus légitime qu’il a été voté par la communauté de Conceal elle-même. Ce prémine est aujourd’hui géré en toute transparence par la team qui à mis à disposition de la communauté un onglet spécifique dans l’explorer destiné à suivre les transactions impliquant le dev fund.

Partie de l’explorer destiné au suivi du premine

Les 12 millions de CCX sont cloisonnés en 4 paquets de 3 millions répartis respectivement sur 4 thématiques: opérationnel, ressources humaines, exchange listing et marketing. Afin de rassurer la communauté sur leur engagement, la team à décidé en août 2018 de bloquer 8 de ses 12 millions de CCX sur une durée de 5 ans, et 400.000 coins seront débloqués chaque trimestre. Le gel de ces fonds est réalisé par un système de banking propre à Conceal que nous allons détailler ensuite. Depuis, 2,4 millions de CCX ont déjà été dépensés, et 6,4 millions sont toujours bloqués. Une bonne partie des fonds à disposition de la team sera donc utilisée pour accroître l’exposition de Conceal sur les marchés et sur les réseaux, ce qui est de bonne augure pour les investisseurs.

Image for post
Image for post
Détail du premine

En parlant d’exposition, Conceal s’en sort relativement bien avec un listing sur Tradeogre et sur STEX, cumulant 0,41 BTC de volume journalier sur ces deux échanges à l’heure ou j’écris ces lignes. Le prix du CCX s’élève actuellement à 4200 sat, portant le marketcap de Conceal à 719.000$. Le projet est également surveillé de près sur les réseaux par de grosse pointures du spec-mining (@notsofast , @CryptoMaestro) et d’autres gem hunters ayant l’habitude de découvrir les projets prometteurs avant les autres. Ces éléments confèrent à Conceal un potentiel de hype non négligeable qui pourra s’exprimer pleinement lorsque les efforts seront portés sur le marketing et les listings.

Image for post
Image for post
évolution du block reward de Conceal dans le temps

Contrairement à la majorité des crypto-monnaies à preuve de travail, le block reward de Conceal est croissant. Avec un block time de 2 minutes, on part d’un reward de 5 CCX par bloc en juillet 2018. Ce chiffre augmentera de 0,25 CCX par mois pour atteindre un maximum de 20 CCX par block en juin 2023. A partir de là, le block reward stagnera jusqu’à la production de la maximum supply de 200 millions de coins, qui sera atteinte d’ici 23 ans.

Cette approche est ingénieuse et permet une meilleure répartition de la supply par le minage. Là ou les blocs rewards décroissants récompensent de manière exagérée les premiers mineurs arrivés, Conceal offre l’opportunité aux mineurs plus tardifs de bénéficier de retours corrects pour leur contribution au réseau. Pour les investisseurs, un bloc reward croissant signifie une inflation plus faible sur les 5 premières années, et donc une meilleure chance pour le CCX de gagner en valeur.

Image for post
Image for post

Du côté des frais de transactions, Conceal fait figure de bon élève parmi les coins à preuve de travail en ne chargeant qu’un frais fixe de 0,0001 CCX par transaction (0,000021$ actuellement). Si cela est appréciable pour l’utilisateur lambda, on peut se demander comment les mineurs seront-ils incités à valider les transactions d’ici 20 ans, lorsque l’ensemble des 200 millions de CCX auront été produits. A cette question, krypt0x, le lead développeur de Conceal répond que d’autres services premium seront crées afin de monétiser le travail des mineurs. Une messagerie privée (nécessitant des frais pour l’acheminement des messages), utilisable depuis le wallet a déjà été mise au point dans cette optique. Reste à convaincre la communauté de payer des messages à la lettre lorsqu’il peuvent simplement utiliser Whatsapp.

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
structure des frais de transactions et frais de messagerie

Une autre option envisagée par les développeurs est de modifier la structure du bloc reward afin de prolonger ce dernier de 80 ans. L’idée c’est qu’à partir de 2023, le reward pour le minage d’un bloc se réduirait à nouveau progressivement, après avoir atteint un maximum de 20 CCX par bloc. L’utilisation d’un second token annexe venant sécuriser la blockchain de Conceal a aussi été évoqué, mais sans plus de précisions pour l’instant. La question de la pérénité du minage reste encore aujourd’hui ouverte. Les développeurs ainsi que la communauté ont environ 20 ans pour trouver une solution…

Image for post
Image for post

Le banking chez Conceal : cold staking et intérêts

En mai 2019, 1,5 millions de CCX ont été produit par le minage auxquels viennent s’ajouter les 12 millions de coins du premine, portant le nombre de coins existants aujourd’hui à 13,5 millions d’unités. Pour autant, cela ne veut pas dire que la circulating supply s’élève à 13,5 millions de CCX.

En effet, Conceal se veut avant tout être une banque privée décentralisée, et introduit à ce titre une option de banking permettant de geler des CCX pendant un certain temps contre un intérêt fixé à l’avance. Le blocage de coins prend la forme d’un “cold staking” fonctionnant à partir d’un smart contrat de type “lock time”. En gros, le smart contrat va retirer mes CCX de la circulation pendant un temps déterminé, et me les rendre à l’issue en minant un surplus de CCX correspondant à mes intérêts. Conceal propose deux formes de cold staking:

  • Les “dépôts”: pouvant s’effectuer sur une durée allant de une semaine à un an sans montant seuil (52 échéances d’une semaine). Les taux d’intérêts varient alors 0,069% pour un dépôt d’une semaine à 4,1% pour un an.
  • Les “investissements”: s’effectuant avec un minimum de 50.000 CCX sur une durée allant d’un trimestre à 5 ans (20 échéances de 3 mois). Les taux d’intérêts varient alors de 1,45% pour un trimestre à 36% pour 5 ans. Plus le montant staké est élevé, plus les intérêts augmentent.

La durée et les montants requis sont les seules différences entre les dépôts et les investissements. Contrairement à de nombreux coins à masternodes prévoyant des ROI mirobolants et intenables financièrement parlant, l’équipe derrière Conceal à pris son temps pour calculer ces taux d’intérêts de manière à ce que le système soit viable économiquement le plus longtemps possible. En effet, des intérêts trop élevés peuvent être à la source d’une spirale inflationniste et de “dump” sur les marchés réduisant à néant la valeur du coin staké. Chez Conceal, tout est calculé pour que le CCX prenne de la valeur avec le temps.

Le cold staking proposé ici est aujourd’hui le moyen le plus aisé du marché pour dégager des revenus passifs avec les crypto-monnaies. C’est aussi une arme redoutable pour réduire la circulating supply, et faire croitre la valeur du CCX mécaniquement. En effet, le cold staking permet à n’importe qui, peu importe le nombre de coins qu’il possède, de gagner des intérêts en bloquant ses fonds en un clic depuis son wallet. Pas besoin de maintenir son wallet en ligne ou de posséder un grand nombre de coins. Une fois les CCX bloqués dans un dépôt ou un investissement, il est impossible d’annuler le staking, et l’utilisateur est contraint d’attendre la fin du “lock time” avant de pouvoir récupérer ses fonds et les intérêts qui vont avec. C’est à dire que si les fonds sont bloqués pour 5 ans, ils disparaissent effectivement de la circulating supply pendant cette période, contrairement à un masternode, qui peut choisir d’arrêter de staker et de vendre à tout moment.

Image for post
Image for post
état de la circulating supply de CCX à l’heure ou j’écris cet article

Le cold staking à donc pour vocation de réduire drastiquement la supply de CCX et d’accroitre la valeur du coin. C’est d’ailleurs ce système qui a été utilisé par la team pour bloquer 8 millions de coins du premine. Aujourd’hui, sur une total supply de 13,5 millions de CCX, plus de 10,2 millions sont actuellement hors circulation, réduisant la circulating supply à seulement 3,3 millions d’unités. Malgré le minage et l’émission des intérêts, la tendance depuis novembre 2018 est à la réduction de la circulating supply, avec près de 500.000 CCX qui ont disparus de la circulation en l’espace de quelques mois. Pendant ce temps, le cours du CCX est quant à lui passé de 700 à 4200 sats.

Théories des jeux:

Image for post

A la lecture des éléments précédents, vous avez du vous rendre compte que la notion de circulating supply chez Conceal est pour le moins ambiguë. On a en réalité deux mécanismes d’accroissement de la supply (le minage + les intérêts émis) contrebalancés par un mécanisme de réduction de cette dernière (le cold staking). En fonction du rapport de force qu’entretiennent ces mécanismes, on peut élaborer plusieurs scénarios et spéculations sur le cours du CCX:

Le premier scénario est celui ou ces forces s’équilibrent, le staking venant faire l’exact contrepoids de l’inflation. Dans ce cas, le cours du CCX n’obéirait qu’aux forces du marché, sans pouvoir compter sur la réduction de la circulating supply qui, elle, resterait stable. Ce scénario, qui serait idéal pour la viabilité de Conceal, est à mon sens improbable et le marché est beaucoup trop irrationnel pour autoriser un tel équilibre.

On peut aussi se retrouver dans une situation de déflation, et donc d’accroissement du prix du CCX par sa raréfaction. C’est le scénario qui semble se profiler aujourd’hui, et qui nous intéresse le plus en tant qu’investisseur. Toutefois, je vois mal comment le système pourrait entrer en déflation extrême avec des mineurs incités à vendre à profit et des phases de cold staking arrivant à échéance (les coins anciennement stakés pouvant alors être vendus sur les marchés). Dans ce cas, le cours du CCX à donc de grande chance de continuer à s’accroitre, et à trouver un point d’équilibre du côté de la déflation.

Un autre scénario implique un certain groupage des phases de staking. Imaginons qu’un nombre non négligeable de holders décident de staker leurs CCX dans des “investissements” au même moment et pour une durée similaire. Pendant ce laps de temps, la circulating supply s’amenuise et le cours du CCX augmente fortement. Au bout d’un an, nos holders vont tous récupérer la maîtrise de leurs coins au même moment et vont être incités à vendre à fort profit. Cela induit une forte pression à la baisse du cours du CCX qui chutera rapidement. Une fois le cours assez bas, de nouveaux holders vont être en mesure d’accumuler assez de CCX pour réaliser des investissements intéressants du point de vue du taux d’intérêt, et vont staker leurs coins, venant à nouveau réduire la circulating supply de CCX et amorçant un nouveau cycle à la hausse. Dans ce scénario, la circulating supply et le cours du CCX varient de manière agressive et cyclique au rythme des échéances des “investissements” et des “dépôts” des gros holders. Ce scénario est envisageable dans une certaine mesure, mais il est peu probable qu’un grand groupe de holders choisissent exactement les mêmes échéances de staking, chacun d’entre eux ayant une préférence pour la liquidité différente.

Le dernier scénario implique également un reflux des “investissements” et des “dépôts” qui, sans pour autant être groupés, viendraient générer une spirale inflationniste néfaste pour Conceal. Lorsque le staking arrive à échéance, la quantité de CCX en circulation augmente, venant diminuer le prix du token. Comme le prix est plus faible, il est possible pour certains acteurs d’accumuler plus de coins, et de staker ces derniers dans un “investissement” plus gros qui génèrera encore plus d’intérêts. Arrivé à échéance, notre “investissement “ va accroître encore plus la quantité de CCX, ce qui permettra de réaliser d’autres investissements encore plus gros etc… On retrouve ici la mécanique des intérêts composés, venant à terme provoquer une hyper inflation du CCX. Ce scénario est probable sur le long terme, et les développeurs de Conceal le considèrent sérieusement. Des solution pour limiter l’inflation à long terme sont déjà en cours de développement et j’en parle dans la partie suivante sur le développement et la roadmap.

Une autre tendance pourrait enfin affecter le système économique de Conceal: le désintérêt par rapport au cold staking. En effet, si le nombre de CCX “banqués” est aujourd’hui très élevé (plus de 10 millions sur 13,5 millions de coins), il ne faut pas oublier que cela est grandement lié au premine des développeurs qui a été bloqué en tant qu’ ”investissement”. L’immense majorité des investisseurs dans les microcaps crypto sont là pour l’argent et non pour la technologie, et vont acheter du CCX pour réaliser un profit avant tout. Or, le moyen le plus rationnel de profiter du système développé par Conceal est encore de laisser les autres staker leurs tokens, et de profiter de la raréfaction du CCX pour revendre au prix élevé. La préférence pour la liquidité de ces acteurs dépassera largement les intérêts qu’ils pourront gagner via le cold staking, d’autant plus qu’un bloquage de 3 mois pour un “investissement” constitue une éternité dans le monde des cryptos (je vous laisse imaginer 5 ans…). A choisir, vaut-il mieux attendre quelques mois pour gagner une poignée d’intérêts ou garder ses CCX sous forme liquide et vendre un X3 dans cet intervalle de temps? Pour la grande majorité, le choix sera vite fait.

Team/développement/roadmap:

Image for post
Image for post

L’équipe travaillant sur Conceal est particulièrement active et abordable. Je les remercie d’ailleurs d’avoir répondu rapidement à mes sollicitations qui vous permettent de lire ces lignes aujourd’hui. La team est composée de 14 développeurs anonymes travaillant à temps partiels sur Conceal, dont le lead développeur et fondateur @krypt0x. Les interactions avec la communauté sont riches et transparentes, même si l’on peut parfois déceler chez les devs de l’agacement quand il s’agit de répondre aux questions répétées des nouveaux arrivants sur Discord. Malgré leur anonymat pouvant constituer un red flag majeur, un lien de confiance assez fort s’est établis avec la communauté en raison de leur transparence, du blocage du premine, et du fait qu’ils soient systématiquement à jour sur la roadmap. La team a également remboursé intégralement avec le premine tout les holders ayant perdus leurs CCX dans le hack de MapleChange, un des premiers échanges ayant listé Conceal en octobre dernier. Les développeurs montrent également une certaine éthique en refusant le listing du CCX sur des échanges pratiquant le wash trading.

Image for post
Image for post
refund de la communauté suite au hack de MapleChange
Image for post
Image for post

Côté développement, tout est 100% open source sur Github. Jusqu’à présent, les étapes principales de développement achevées sont les suivantes: lancement des “dépôts” et des “investissements” (la colonne vertébrale de Conceal), développement du cloud wallet et activation des remote nodes. Après avoir créer l’infrastructure globale permettant le banking des CCX, la ligne directrice du développement semble être l’adoption par les masses et l’expérience utilisateur. En effet, un gros travail a été réalisé sur l’interface du wallet, qui est aujourd’hui très réussi et intuitif dans l’utilisation. L’utilisateur peut créer ses “dépôts”, calculer ses taux d’intérêts et suivre le cours du CCX en quelques clics.

Image for post
Image for post
interface graphique du wallet

Les remotes nodes permettent à l’utilisateur de se synchroniser avec un des démons distant opérés par la communauté, ce qui évite les délais liés au chargement des blocs du wallet (cela au prix d’une centralisation plus grande de l’historique de la blockchain). Le cloud wallet permet quant à lui de gérer son wallet depuis n’importe quel accès internet tout en conservant la maîtrise de sa clé privée, ce qui constitue une différence importante avec les web wallet traditionnels. Dans un futur proche, des wallet mobiles devraient être lancés ainsi que la transformation des adresses en alias, permettant (à l’image de ce que fait BitCash) de transformer une adresse de 96 caractères en un surnom plus facile à retenir. Le 10 mai prochain Conceal dévoilera son plugin “Conceal Pay” qui devrait permettre à n’importe quel marchand en ligne de pouvoir être payé en CCX. Petit à petit, les développeurs abattent donc les obstacles techniques entravant l’adoption des crypto monnaies par les masses.

Image for post
Image for post
draft de roadmap pour les années à venir

D’ici 2023, la team prévois de développer des solutions au problème de l’inflation évoqué précédemment. La première solution reviendrait à rendre dynamique les taux d’intérêts fixés pour les “dépôts” et les “investissements” afin de limiter le surplus de CCX crée par un cold staking trop important. L’autre solution évoquée serait de créer une plateforme d’emprunt, et ce serait les intérêts payés par les emprunteurs qui financeraient les intérêts dûs aux investisseurs. De cette manière, on aurait beaucoup moins de CCX crées à partir de rien pour rémunérer le cold staking. Toutefois, ces solutions ne sont aujourd’hui que des idées et aucun détail technique n’est fournis quant à leur mise en place. Le reste de la roadmap (entre 2020 et 2023) est assez obscure et méritera d’être précisé ultérieurement. Pour l’instant, il laisse entrevoir une certaine dispersion du développement sur des sujets très éloigné de ce que propose Conceal aujourd’hui (création d’un DEX, d’une DAO, cloud data etc…). A suivre donc.

Conclusion:

Conceal est aujourd’hui un projet à suivre de près. La team s’est montrée compétente et engagée sur le long terme, et le cold staking promet à mon sens un accroissement mécanique de la valeur du CCX.

Si l’innovation derrière le cold staking n’a rien d’impressionnant (lock time smart contrats), encore fallait-il en avoir l’idée et encore fallait t’il pouvoir créer un système d’intérêts viable pour apporter de la valeur au projet dans la durée. A ce sujet, les développeurs ont pris les précautions qu’il fallait et ont basé le système de Conceal sur de nombreuses simulations plutôt que de promettre des intérêts plus gros mais intenables économiquement parlant. Dans le pire des cas (en comptant le minage + les plus gros “investissements” possibles), il faudra prêt de 23 ans pour atteindre la total supply de 200 millions de CCX. D’ici là, il y a fort à parier que des mesures seront prises pour accroître la longévité du système.

L’effort tourné vers l’utilisateur est également notable, tout comme le potentiel d’exposition du projet, qui pourrait rapidement exploser si la team reste à jour sur sa roadmap. Si je ne vois pas Conceal dans le top 100 des crypto-monnaies en l’état actuel du développement, je ne vois pas non plus ce projet rester sous les 5–10 millions de dollars de capitalisation très longtemps.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me suivre sur twitter :

J’ai également crée une page facebook dernièrement:

Written by

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store