Captiver l’audience pour réussir sa présentation en public

Présenter en public s’est fortement démocratisé. Dans le monde professionnel, on fait régulièrement des présentations à des clients, des investisseurs ou des fournisseurs. Mais ce moyen de communication connait également un essor au-delà de l’entreprise. Il suffit de voir l’engouement pour les conférences TED, qui abordent tous types de sujet et captivent un nombre grandissant de spectateurs mais surtout d’internautes puisqu’elles sont largement diffusées sur la toile. La conséquence est que le public est plus exigeant. Habitué à assister à des présentations d’une meilleure qualité, à consommer régulièrement des contenus sur internet et à « zapper » rapidement, il exige d’être pris en compte et plus encore d’être au cœur de vos interventions.

Comment réussir sa présentation en public? Ce que je recommande aux professionnels que je prépare à cet exercice, c’est de se concentrer en premier lieu sur leur auditoire, d’aborder des sujets qui les passionnent pour enthousiasmer leur public, et d’appliquer des méthodes et des techniques sur le fond et la forme.

Donner la priorité à son auditoire

  • Commencer par se demander pourquoi on intervient

Dans tout exercice de communication, il est important de commencer par se demander quels sont les objectifs que l’on poursuit. Et il y a 2 questions auxquelles on doit répondre.

La première question, assez naturelle, est « Qu’est-ce que je souhaite obtenir de cette présentation? ». Si on sait pourquoi on est là, on sera d’autant plus efficace. Notre objectif peut être par exemple de convaincre sur un sujet, de promouvoir nos services ou bien simplement d’être reconnu ou aimé. Il faut que notre message nous permette d’atteindre nos objectifs personnels.

La deuxième question, tout aussi importante, est « Qu’est-ce que je peux apporter à mon public? ». Une présentation devrait être conçue comme un acte généreux, motivé par l’envie de faire plaisir, d’aider, d’être utile à son audience. Il faut donc également que notre message remplisse pleinement cette fonction.

  • Définir un message utile à son audience

« Parlez-moi de moi, y a que ça qui m’intéresse » chantait Jeanne Moreau, c’est aussi ce que pense votre public. Si ce que vous dites ne le concerne pas, vous perdrez l’intérêt de votre public qui s’ennuiera rapidement. Très nombreux sont les professionnels qui pensent que parler a un public est une simple tribune publicitaire. Ils se trompent; pour attirer l’attention, vous devez parler d’abord parler de votre audience. C’est seulement si vous parvenez à l’intéresser que vous en tirerez des bénéfices. Si vous donnez, vous recevrez.

Et pour cela, vous devez d’abord savoir à qui vous vous adressez, connaitre votre audience pour comprendre ses problématiques.

Ensuite, il vous faut définir un message qui lui sera utile et éviter les communications qui n’intéressent que vous. « Nous venons de signer un contrat de distribution avec X », « Nous avons été élu entreprise de l’année », « Monsieur Y a été nommé directeur marketing de notre entreprise ». Et alors? Ceci intéresse-t-il votre audience ou bien s’agit-il uniquement d’une façon de signifier au public que vous existez. Partez des besoins de votre public. Passez du temps à réfléchir à ce message, assurez-vous qu’il soit le plus pertinent et clair possible pour votre public. Dès le début de votre présentation, chaque auditeur se demandera « quel est mon intérêt? ». Vous devez y répondre. Si l’auditoire ne devait se souvenir que d’une seule chose, de quoi s’agirait-il?

Chercher à créer l’enthousiasme

  • Faire une présentation « inspirante »

Carmine Gallo dans « les secrets de présentation de Steve Jobs » développe l’approche de l’ancien patron d’Apple, Steve Jobs, réputé pour ces « Keynote » très suivies et son talent de communiquant. Selon lui, l’important n’est pas tant l’information que l’on va diffuser mais l’enthousiasme, l’émotion, l’inspiration que va susciter notre présentation. « Tout le monde oubliera ce que vous avez dit, tout le monde oubliera ce que vous avez fait, mais tout le monde se souviendra de ce qu’il a ressenti. » nous dit Maya Angelou, une poétesse américaine. Si vous parvenez à « inspirer » votre public, il sera marqué positivement de façon durable et sera votre meilleur ambassadeur auprès de son entourage.

  • Etre animé par la passion pour la transmettre

Toutefois, pour susciter de l’enthousiasme, il faut impérativement que vous même soyez animé par la passion, que vous croyiez fermement à ce que vous dites. Il s’agit d’aligner ses valeurs, ses motivations avec ce qu’on dit. La sincérité est indispensable; si vous parlez de quelque chose qui ne vous intéresse pas, cela se sentira et se verra. Alors, à vous de trouver les sujets, les idées, les thèmes qui vous passionnent, auxquels vous croyez. J’ai assisté récemment à une présentation d’un dirigeant de Cisco, un spécialiste mondial des réseaux. De tout évidence, il était passionné par son entreprise, et plus particulièrement par le rôle qu’elle pouvait jouer dans le phénomène global de digitalisation qui touche aujourd’hui tous les secteurs et qui change drastiquement la façon dont nous travaillons et nous vivons. Cette idée de participer à « changer le monde » l’animait et son enthousiasme transparaissait. J’ai quitté la conférence avec une image positive de son entreprise, l’envie de le connaitre, et je vous en parle même aujourd’hui. Présentation réussie!

Préparer avec méthode et appliquer des techniques

Mais il n’y a pas de secret, pour aboutir à une présentation captivante, il faut beaucoup de travail. Votre présentation est comme un spectacle dont vous êtes l’acteur principal. Et pour réussir ce spectacle, vous devez préparer scrupuleusement votre représentation en utilisant de la méthode et des techniques. Voici quelques conseils utiles développés par Gallo.

  • Vous préparer en 3 étapes

Faites d’abord un travail sur les idées et construisez votre plan, créer ensuite votre support de présentation, et enfin répéter. La préparation vous permettra d’avoir le maximum d’impact sur votre public et vous empêchera de perdre vos moyens quand vous aurez le trac.

  • Construire un plan efficace avec la règle de trois

Pour construire efficacement votre plan, vous pouvez utiliser la « règle de trois ». Il s’agit d’un principe qui permet de structurer une présentation et de présenter des idées en les divisant en 3 unités pour les rendre plus efficaces, plus mémorables, plus attractives. Je l’utilise régulièrement, notamment pour l’écriture de mes articles. Il suffit de commencer par lister les points clefs dont vous voulez parler, et ensuite de travailler cette liste jusqu’à ce qu’il ne reste que 3 points qui constitueront votre plan de présentation.

  • Privilégier la simplicité

La simplicité vous permettra d’être bien compris et de marquer les esprits. Trouvez un titre percutant qui porte l’idée force de votre message. Évitez les jargons techniques, utilisez des mots simples et des phrases courtes. Assurez-vous également que votre support de présentation soit clair et simple, en abordant un sujet par slide.

  • Répéter la présentation avec quelqu’un

Quand vous faites une présentation, vous n’avez aucune idée de la façon dont votre communication est réellement perçue. Il y a toujours une distorsion entre ce qu’on souhaite dire et ce qui est reçu par son auditeur. Il est donc utile de répéter avec quelqu’un et même d’être filmé pour corriger vos défauts, vos expressions corporelles gênantes et tics de langage. Il y a quelques règles importantes à suivre sur la forme: gardez le contact visuel avec votre auditoire, ne soyez pas statique, articulez convenablement, jouez avec votre voix (sur le ton, le rythme, le volume), respirez correctement, sachez utiliser les silences. Quant à vos notes, répétez, répétez, répétez jusqu’à ne plus en avoir besoin.

Une présentation en public est un exercice complexe car elle impose de trouver un savant dosage entre intimité et extraversion, entre passion et raisonnement, entre sincérité et jeu, entre spontanéité et préparation. Pour la réussir, vous devez sortir de votre zone de confort, vous exposer et prendre des risques. Car vous n’êtes jamais sur de l’issue et vous convaincrez rarement 100% de l’audience. Mais une chose est sûre, quand on fait une présentation qui capte l’intérêt du public, on le ressent et on peut y prendre beaucoup de plaisir. Have fun!


Originally published at www.wingmind.fr on January 29, 2016.