Pourquoi vous ne trouvez pas de co-fondateur technique ou CTO ?

Suite aux sollicitations régulières que je reçois, j’ai décidé de faire cet article pour partager mon expérience aux entrepreneurs. En fait, je suis passionné par le web et l’informatique et mon entourage le sait. Je reçois souvent des demandes de rendez-vous pour échanger avec des entrepreneurs qui ont une idée et qui veulent monter leurs startups basées sur l’économie du numérique. Quelques fois, je rencontre les gens d’autres dois je fais des entretiens téléphoniques. Il y’a des projets intéressants et quelques fois de simples idées. Je rencontre des gens passionnés par leurs projets. Seulement, je me rends très vite qu’il ne savent pas comment recruter un co-fondateur technique ou un partenaire avec des compétences techniques pour implémenter leur idée.

Les premières sollicitations que je recevais au départ était du type : « Davy je souhaite monter ma startup. Je veux que tu me rejoignes. Mon idée est prometteuse et dès que le produit est prêt et qu’on commence à faire du chiffre d’affaire tu seras bien récompensé ». hein ????

Les créateurs de startups doivent savoir que les développeurs web, mobiles ou les techs d’une manière générale sont hyper sollicités. Même un développeur moyen reçoit chaque semaine des offres d’emploi bien rémunérés avec prise en charge de la mutuelle santé, prise en charge de ceci, et avantages divers. Ceci est encore plus difficile avec les profils plus expérimentés capables de travailler sur produit avec anticipation de la stratégie d’entreprise. Un mec expérimenté qui a déjà créé un produit de A à Z avec toutes les contraintes que cela impose : conception, choix techniques et des outils, recrutement éventuel des équipes, mise en place des best practices, déclinaisons de la stratégie de l’entreprise, intéressé par le marché et la clientèle…..

Pourquoi une telle personne laisserait de telles opportunités et vous rejoindrait ?

Pourquoi doit elle quitter son job et travailler gratuitement pour vous ?

Déjà la compétition est très grande entre les grands groupes qui recherchent constamment à recrutement dans la « tech » et chaque année en France par exemple, il manque environ 300.000 informaticiens.

C’est dans cet environnement que vous êtes en train de créer votre startup. Vu de la sorte la tâche parait impossible !!!!

Que faire alors ?

Proposer un vrai partenariat et valoriser l’apport technique

Il faut proposer un vrai projet au partenaire technique développeur. En 2015, je m’étais rapproché d’un entrepreneur qui avait une idée similaire à la mienne dans le secteur du recrutement. Ayant réussi à le contacter, on s’est rencontré et avions échangé ensemble. Le courant était plutôt bien passé et on avait convenu deux autres rendez vous. Le premier pour rencontrer son associé et élargir la discussion à trois et se répartir les rôles. Il y avait lui qui se disait CEO, le 2e CFO et moi CTO. Une fois la répartition des rôles, nous avons convenu d’un autre rendez vous pour échanger sur les participations. Le CEO souhaitait avoir 51% , le CFO 30. Les deux me proposaient 19%. 19% pour travailler gratuitement sur une idée sur laquelle je n ‘avais aucune certitude que cela réussisse. Un travail pour lequel, je n’avais pas de salaire. J’ai tenté d’expliquer au CEO que ce n’est pas parce qu’il est CEO qu’il devait avoir 51%. Aucun produit n’existait, il fallait que chacun de nous travaille durement et donne de sa personne pour réussir à avoir un produit, le vendre et faire du chiffre. Ce n’est pas parce qu’il avait une idée qu’il se devait d’être majoritaire. Il tenait mordicus à ses 51% que j’ai finalement renoncé à rejoindre le projet. Sincèrement, j’étais disposé à prendre le risque avec eux. Avis aux porteurs d’idée qui souhaitent avoir la majorité. C’est vrai qu’il faut avoir la majorité mais cela dépend des cas. Ce type de situation envoie un mauvais message à la personne qui souhaite rejoindre le projet. Mais bon mieux vaux 10% d’une startup qui réussit que 60% d’une idée morte dans l’oeuf. Bon bref..

Il faut proposer un réel projet et valoriser l’apport des autres. L’idée seule ne vaut rien. I faut une équipe compétente et intéressée pour faire d’une idée un business viable et rentable.

Etudier et comprendre son marché

J’ai rencontré quelques fois des entrepreneurs qui ne connaissait pas bien leur marché. Lorsque l’on crée sa startup, on ne peut pas avoir comme cible clientèle tout le monde. Toute le monde = personne. Au début, il faut se concentrer sur une cible pour valider son projet. Ensuite , on peut aller changer le monde. Avant de chercher un partenaire technique pour son projet, il est essentiel de définir sa cible, comprendre sa valeur ajoutée.

Avoir une vision claire de l’avenir de son produit/service : projections réaliste sur un moyen terme

Quoi de plus désagréable de demander à quelqu’un de vous suivre alors que vous n’avez pas de vision claire. L’une des questions que je pose aux entrepreneurs : Comment vous voyez vous dans 6 mois et dans 2 ans ? La réponse ou l’absence de réponse à cette question révèle souvent sur le sérieux du projet.

Le Graal : Avoir des clients qui paient déjà pour une version simple

C’est agréable d’avoir des clients qui paient pour le produit ou service. C’est une preuve que la demande existe bien. C’est surtout l’assurance que le produit ou service qui sera proposé sera réellement utilisé. Ce que les non techniques ne peuvent comprendre c’est que l’une des plus grandes frustrations d’un développeur est de créer un produit que personne n’utilise. Un site pas visité, une application peu téléchargée, etc… Quelques soit le discours rassurant du porteur de projet, la motivation tend souvent à baisser. Une courbe de clients croissante est par opposition un facteur de motivation. C’est important que le travail réalisé soit utile.

Parler de son besoin autour de soi

Lorsque l’on cherche un partenaire technique, il faut en parler autour de soi. Le marché étant tellement tendu, c’est plus simple d’attirer des gens que vous connaissez : des amis et des amis des amis. On sera plus enclin à attirer des gens que vous connaissez à vous rejoindre parce qu’ils ont de la bienveillance envers vous. Lorsque l’on lance une startup dans le secteur de l’automobile, il faut aller chercher vers les passionnés de l’automobile par exemple. Un développeur passionné de l’automobile sera intéressé par un projet dans l’automobile qu’un développer lambda.

Dans cet article, j’ai voulu partager mon expérience car depuis quelques années, je suis énormément sollicité pour rejoindre des projets et développer le fameux produit. J’ai côtoyé beaucoup de créateurs de startups et j’ai notamment vu les difficultés que ces derniers rencontrent. Cette expérience, n’est pas à suivre bêtement mais prenez ce qui vous parle. Que cela vous inspire simplement.