Projet avionique — Présentation

Photo du matériel pour cette phase 1

Objectif du projet

L’idée me trotte dans la tête depuis quelques mois de me remettre au C++. J’ai eu l’occasion de pratiquer durant mes lointaines études, mais pas récemment, et le langage a énormément évolué.
L’idée de me lancer dans les systèmes embarqués me séduit depuis aussi longtemps. Alors autant lier l’utile à l’agréable et se trouver un projet pouvant allier tout ce petit monde.
J’avoue en avoir parler autour de moi, et merci à Stéphane (il se reconnaîtra) pour ses conseils avisés.
Nous allons donc développer un système embarqué, évolutif, capable d’être monté dans un appareil volant (Je vous ai dit que je voulais lier l’agréable aussi…. :p ) à prix réduit.

Déroulement du projet

Le projet va être divisé en plusieurs phases. Chaque phase sera testée indépendamment. Le tout sera disponible sur des dépôts github (Pour le partage et la critique ;) ) par version. Nous aurons donc 3 grandes phases pour ce premier projet :

  • Enregistreur de vol capable de valider un maximum de paramètres de vol.
  • On y ajoute une fonction d’autopilote (L’enregistreur ne sera donc plus simplement passif)
  • On y ajoute une fonction d’envoi temps réel sur une station sol (Mavlink, nous verrons de quoi il s’agit dans un futur article).
  • …. (Un peu de tease ne fait pas de mal)

Matériel:

L’unité embarquée sera un Raspberry Pi 2 (Model B, 1GB). Micro ordinateur puissant pour la taille, léger, de faible consommation, et ultra-flexible de par son GPIO.

Caractéristiques du RPi2:

  • CPU : 900MHz, quadri-coeur ARM, Cortex A7 (ARM v7)
  • Mémoire : 1Go (SDRAM)
  • Connectique : 4 USB, HDMI, Composite, Jack 3.5, 10/100 Ethernet.
  • Stockage : MicroSD
  • GPIO : 40pin

Nous ajouterons à cette unité un module GPS. J’ai choisi un modèle USB GlobalSat BU-353-S4.
Nous aurions pu choisir un composant GPS à brancher sur le GPIO. J’ai fait le choix de celui-ci parce qu’il s’interface facilement avec la Raspbian. La caractéristique waterproof nous permettra de le monter sur le dos de l’appareil (Au dessus de l’aile), la rallonge USB aidant.

Caractéristiques du module GPS :

  • Récepteur : SiRFstarIV — 48 canaux
  • Précision : Position — 2.5 m
  • Vitesse : 0,1 m-sec
  • Fréquence de mise à jour : 0,1 seconde
  • Temps d’acquisition :
  • A chaud : 35 secondes
  • A froid : 35 secondes
  • A chaud (rapide) : 8 s

Pour finir (au moins pour cette première version), j’ai choisi d’ajouter la carte SenseHat. Module à connecter sur le port GPIO via les 40 broches du raspberry. La SenseHat a l’avantage d’avoir, sur un seul élément, un gyroscope, un accéléromètre, un magnétomètre, un baromètre et différents capteurs.

Caractéristiques de la SenseHat :

  • Gyroscope — Capteur angulaire : +/-245/500/2000dps
  • Accéléromètre — Capteur d’accélération linéaire +/-2/4/8/16 g
  • Magnétomètre — Capteur Magnétique : +/- 4/8/12/16 gauss
  • Baromètre : 260 — Gamme absolue 1260 hPa
  • Capteur de température
  • Capteur d’humidité relative
  • Matrice de LED 8x8
  • Petit joystick 5 boutons

On a fait le tour du matériel choisi pour cette première version. Il nous faut encore une batterie pour rendre notre système indépendant et…. un avion (oué, pas bête ça ! :p ). Nous verrons l’ensemble plus précisément prochainement.

Liens divers :

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.