L’agribusiness au Sénégal, l’exemple de “ Buursine International ”

La mangue, ce fruit tropical exotique très prisé par le marché Européen est produit en abondance au Sénégal du fait de conditions climatiques propices. Cependant, plusieurs facteurs bloquants font que la filière mangue n’arrive à exporter que 8000 Tonnes sur les 100.000 produites sur toute l’étendue du territoire. En effet, selon l’expert guide auto-contrôle Babacar Dramé qui fournit ces chiffres, il s’agit essentiellement des normes sanitaires et phytosanitaires que les producteurs n’arrivent pas à remplir le plus souvent. Ces entrepreneurs qui ont opté pour l’agribusiness se heurtent également à l’obstacle de la mouche des mangues qui rendent leur production inéligibles à l’exportation. 
Sur 100 hectares, la capacité de production de l’entreprise “Buursine International” est de 1000 Tonnes de mangues. Hélas, la capacité maximale d’exportation de l’entrepreneur Amacodou Diouf, basé à Sindia ( 49Km de Dakar ) est de seulement 300 Tonnes, comme il l’expliquait dans cette vidéo datant de 2014.

Mais il est à saluer la combativité de cet homme qui ne s’est pas laissé abattre car pour assurer la survie de son business, cette entreprise sénégalaise s’est alliée à une entreprise ghanéenne qui lui permet de transformer sa production qui sera ensuite acheminée vers la Suisse, l’Allemagne, les Pays-bas et l’Autriche. 
L’agribusinessman a également opté pour la diversification de ses cultures car à Ngaparou, le sieur Diouf possède des plantations de piment, de papaye, et de “diakhatou” (aubergine amère).

Je remercie au passage Almudel, Paco Amar, Solo Niaré, et TheBoyXa qui m’ont aidé à traduite ce légume du wolof au Français. 
Pape Sène, Dieuredieuf ;)