Qu’est-ce que le Bitcoin m’a appris sur la création de contenu ?

C’est étrange parfois les liens que l’on peut retrouver dans deux domaines pas du tout liés a priori. En réfléchissant à l’état de mon portefeuille en Bitcoin, je me suis rendu compte d’étranges similitudes par rapport à mon travail.

La montagne russe Bitcoin

Après avoir culminé à plus de 20 000 $ en décembre, le bitcoin a plongé à moins de 6000 $ début janvier. Il a l’air de se diriger désormais de nouveau vers une tendance haussière.

Jusque là, rien de nouveau. Quand j’ai décidé d’investir dans le bitcoin, j’avais conscience des risques et de la volatilité. J’investis, car je pense que sur le moyen terme, je gagnerai. Je pense que le bitcoin dépassera les 50 000 $ cette année, et je pense que le meilleur est à venir sur le long terme.

J’ai donc accepté les risques de tout perdre. J’ai accepté la possibilité de perdre de l’argent à court terme. Et j’ai aussi accepté de devoir attendre plusieurs mois, voir années afin de voir les fruits de mon investissement. Ce que je refuse à tout prix, c’est de rester passif et immobile. Donc si l’on résume le tout :

  • Refus du statu quo
  • Prise de risque
  • Perte sur le court terme
  • Patience
  • Investissement sur le long terme

C’est à cet instant précis que j’ai trouvé le parallèle avec ce que je suis en train de créer.

Créateur de contenu : un jeu de patience

Il s’agit d’un travail nouveau, que peu de monde fait. C’est un refus de la facilité, une volonté de faire quelque chose de différent, risqué, mais avec une grande récompense. Parfois financière, mais surtout un dépassement de sois, et un plaisir immatériel.

Comme c’est mon cas actuellement, c’est une perte sur le court terme. On fait beaucoup d’erreurs, on doit recommencer et l’on voit nos amis autour de nous « réussir » en suivant la voie tracée du salariat.

Ils louent un appartement, ils achètent une voiture, ils vont au travail, comme tout le monde. Pendant ce temps, je « stagne » en essayant des choses qui sont moins rentables pour l’instant, moins faciles, moins sûres.

Mais, j’ai la patience et la foi. Ce que je fais est un investissement de temps. Et comme pour le bitcoin, j’ai la foi. Comme pour le bitcoin je pense gagner sur le long terme.

You can “boo” me all you want in the first quarter time. I play to win at the end of the last quarter.
– Gary Vaynerchuck

Ce n’est pas facile, c’est fait de haut et de bas, mais c’est beaucoup plus intéressant de faire ce que je fais maintenant, où je n’ai pas grand-chose à perdre, plutôt que lorsque j’aurai 40 ans et des obligations. Aujourd’hui, je n’ai rien à perdre si ce n’est un peu de temps.

Si je me plante, je vivrai toujours chez mes parents. Je pourrai toujours reprendre un job que je trouverais maintenant. Si j’échoue, je n’aurai rien perdu. J’aurai juste gagné de l’expérience.

Et autrement plus important : j’adore ce que je fais. À demain pour un nouvel article.


Originally published at Denis Q.S.

Like what you read? Give DenisQS a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.