Première course sur Zwift : retour d’expérience

C’est l’hiver. Il caille. Et pourtant, il va bien falloir préparer les prochaines échéances sportives, puisque le 1er trimestre 2019 est déjà booké :)

Alors comment concilier famille, bébé, travail, températures extrêmes… et sport ? Ma solution : en pratiquant du sport à la maison / PS : les anglo-saxons parlent de #paincave sur les réseaux sociaux.

J’avais déjà fait la même chose pour le Paris-Roubaix Challenge en 2017 (hiver 2016–2017) avec mon précédent matériel. Levé tôt le matin, pour enchainer les kilomètres, et préparer les cuisses — durant plusieurs semaines. Puis, bis repetita pour les 24h du Mans vélo en Août 2018 : encore une fois, les entrainements d’intérieur étaient devenus ma religion. Et Zwift mon paradis virtuel.

Une course démarre dans 2 minutes !

A l’origine, je m’étais simplement connecté à Zwift pour une petite séance de 30 minutes. Une fois mon matériel connecté et prêt à démarrer, j’aperçois une annonce avant de lancer le parcours : une course démarre dans 2 minutes ! Go !!!

Le circuit de cette course, en plein Manhattan. Qu’il aura fallu parcourir 5 fois !

Le Criterium Training Race semble être ouverte à quiconque souhaite s’inscrire. Je me retrouve alors sur un Home-Trainer, dans le monde virtuel qu’est Zwift. Histoire de chauffer les jambes, sans faire avancer mon avatar. Départ dans une grosse poignée de secondes…

Bref, j’ai hâte de démarrer cette course… ne serait-ce que pour cocher une autre case de ma bucketlist sportive :)
Echauffement sur la grille de départ

Jusqu’alors, je n’avais effectué qu’une seule séance d’entrainement sur le parcours de Central Park de Manhattan. Ce circuit est récent sur Zwift, ainsi que celui d’Innsbruck en Autriche. Habituellement, je roule à Watopia (une île inspirée des Philippines) ou Londres, qui sont les plus programmées. En effet, Zwift ouvre 1 circuit par jour. Et fournit un calendrier mensuel aux coureurs, pour leur indiquer quand tel ou tel circuit sera ouvert.

Dans tous les cas, faire une course de vélo à Manhattan, contre d’autres sportifs de tous les coins de la Terre, le tout en restant à la maison, loin de New-York… C’est possible en 2018 ! Merci Zwift :)
A 7 secondes du départ !
Mi-course : 32e sur 49 participants. En pleine bataille avec des américains et canadiens.

Au départ, je me laisse distancer. J’attaque en douceur (NDLR : la chambre de mon bébé étant juste derrière, j’essaye de ne pas faire trop de bruit). Et je vois les premiers prendre rapidement le large

Je m’accroche ensuite comme je peux à un groupe de mon niveau en me dépouillant misérablement pendant une bonne heure… :-)

La course n’est pas simple. On sent que le niveau est plutôt bon, voire très bon. Devant, ça carbure. Avec l’ensemble de mes capteurs, j’essaye d’améliorer mon rythme : cadence de roulage, fréquence cardiaque, puissance développée, etc. Je gagne progressivement du terrain, surtout dans les côtes. Puis, j’évolue avec un petit groupe aux alentours de la 30e position.

En parallèle, suivi de la course en live sur mon mobile — avec des options spécifiques pour rentrer en interaction avec les autres coureurs pendant la compétition.
Le parcours est plutôt valloné. Et consiste à parcourir 5 fois un circuit qui traverse une partie de Central Park.

Y’a du boulot !

Avec mon grupetto, on va se tirer la bourre pendant 1 heure environ, sur l’ensemble des 32,6km de la course.

Le groupe va s’étirer un peu… Et sur la ligne d’arrivée, je serai classé à une anonyme 32e place, sur 49 coureurs. Pourtant, je suis loin d’avoir fait de la figuration sur le plan des chiffres : 209 watts en moyenne soit 2.9W/g et 150 bpm en moyenne.

Peut mieux faire, certes.

Mais devant, ils ont bien forcé quand même…

Arrivée : 32e à 209w en moyenne soit 2.9W/g et 150 bpm en moyenne

Au final, une belle expérience sportive. Même si… j’ai tellement transpiré que j’attraperai une (petite) crève de 3 jours… parfaite pour démarrer les vacances ! […] :( :( :(

Zoom sur le matériel utilisé

Un Wahoo Kickr 2018 — un home trainer intelligent connecté à Zwift, qui reproduit les côtés à la perfection.
Le même, vue côté cassette
Le Wahoo Kickr Climb qui reproduit les sensations des côtes.

L’analyse sur Strava

Conclusion

La combinaison Zwift + Strava + Wahoo Kickr + Wahoo Kickr Climb offrent de superbes sensations. On est là sur une vraie simulation sportive. C’est même davantage qu’une simulation, puisqu’on est carrément connecté avec d’autres coureurs.

En tous cas, les perspectives sont larges, puisque d’autres solutions logicielles offrent des expériences nouvelles. Rendez-vous pour de prochains récapitulatifs sur Virtugo et Kinomap !

Never give up!