STOP A LA E-DEPENDANCE!

Facebook, Instagram, Twiter, Snapchat, WhatsApp, Gmail…

Trois, c’est le nombre moyen de réseaux sociaux auxquels nous sommes inscrits et que nous consultons régulièrement, moi y compris. Pour les plus connectés, ce nombre peut être multiplié par cinq !

On constate de plus en plus l’apparition d’effets néfastes sur les utilisateurs surexposés aux réseaux sociaux. Des études ont été réalisées pour déterminer les symptômes pouvant déterminer une personne addicte, alors, en faites-vous parti ?

· Consultation de son téléphone le soir juste avant le couché et le matin dès le réveil

· Téléphone jamais éteint

· Utilisation du téléphone devant la télé ou bien au restaurant en amoureux

· Sensation de manque lorsque la connexion est impossible

· Renfermement des personnes sur elles-mêmes

Cette dépendance peut entraîner à un burn-out pour les personnes les plus accros. Il faut y remédier !

La Nomophobie est reconnu comme une véritable maladie depuis peu, il existe désormais des moyens, techniques, stages, coaching, afin de se sevrer de cette addiction.

Voici cinq bonnes pratiques afin d’y remédier :

- Vous devez prendre conscience de votre addiction et le reconnaître, c’est la base de la résolution d’une addiction

- Bougez, sortez, vivez, partagez avec vos amis, votre famille, vos collègues et ne vous cachez plus derrière vos écrans

- Eteignez votre téléphone, essayez de limiter son utilisation lorsqu’elle n’est pas nécessaire, ne consultez pas vos messages lors des repas

- Supprimez les comptes des réseaux que nous n’utilisez plus ou que vous consultez rarement

- Imposez-vous des jours « sans téléphone », pendant les vacances par exemple

Nous sommes d’accord sur le fait que les nouvelles technologies apportent leurs lots d’innovations, de révolutions, d’améliorations de la vie quotidienne, cependant, ne vous laissez pas entrainer dans la spirale négative de l’addiction.

Beaucoup de personnes se leurrent à croire qu’elles sont très entourées, aimées et convoitées au travers de leurs connaissances et amitiés sur internet, cependant sur les 563 amis sur Facebook ou Instagram, combien seront vraiment là pour vous lorsque vous aurez un réel problème …?

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.