Le cyberérotisme : l’art numérique au service de la sexualité

Depuis une dizaine d’années, le cybersexe fait son entrée sous les projecteurs L’humain, toujours à la recherche d’inédit, a trouvé un moyen de se procurer des sensations nouvelles et emballantes. Mais comment pouvons-nous envisager notre avenir libidineux ?

Sexe et technologie, pas forcément si éloigné

Si l’art numérique tend à se développer, c’est bien entendu grâce aux évolutions en matière de technologie et de science. Mais à plus grande échelle que l’art, c’est le numérique tout entier qui ne va cesser d’évoluer. Notre rapport actuel au digital sera absolument différent de celui de nos successeurs. Leur vie sera nettement plus robotisé et virtuelle. Cela aura un impact majeur dans le social, les échanges, l’apprentissage et bien d’autres domaines. Il est alors intéressant de se questionner sur la sexualité et le rapport qu’auront les individus avec les nouvelles technologies. Nous approchons de la possibilité de tomber amoureux virtuellement, de dessiner son partenaire idéal par l’Oculus Rift, de jouer avec des gadgets sexuels connectés et interactifs, ou encore de partager sa vue avec des Google Glass. On parle alors de cybersexe. Pour les mordus de nouveauté, n’hésitez pas à consulter la vidéo « The Digital Love Industry » sur Youtube. Si l’on est déjà capable de créer ces outils, l’avenir se promet fleurissant en matière d’interactivité sexuelle.

L’évènement Biennale Organo

Pour les plus « détraqués » d’entre vous, l’envie d’en apprendre plus sur ces objets utopiques de demain est grande. S’il est compliqué de prévoir certaines évolutions érotiques, il reste possible de se les imaginer. Certains artistes s’emparent de ces nouvelles perspectives sexuelles afin d’émettre une réflexion esthétique et plastique sur nos manières de voir et d’imaginer la sexualité 2.0. De plus en plus d’artistes et d’expositions naissent dans le monde afin de commencer dès maintenant à s’approprier demain. C’est le cas de la Biennale Organo. Un évènement d’art contemporain et d’art numérique « posant un regard singulier sur les corps et ses représentations dans l’art visuel actuel ». Lors de sa troisième édition, en mai 2015 dernier, Organo s’est interrogé sur le sexe du futur & cybersexe. Ce sont donc une vingtaine d’artistes plasticiens qui ont eu l’occasion d’exposer leur(s) œuvres inédites. Ces artistes ont offert sans gêne leur vision névrosée de la sexualité du futur. Durant deux jours, les amateurs d’art ont pu assister à un évènement des plus insolites dans un domaine qui demeure souvent très tabou.

Quimero Rosa, artiste engagé

Qu’ils exposent des performances sonores, visuelles ou sensorielles, les 18 artistes présents pour cet évènement revendiquent un nouveau rapport, de surcroît dérangeant, à la sexualité. Mais que peuvent-ils bien représenter en détournant toute vision naturelle des relations charnelles ? Par exemple, au travers de son œuvre « Performance [sEXUS 3], le couple artiste Quimera Rosa s’interroge sur les limites physiques qu’impose aujourd’hui l’érotisme. Interagissant directement dans l’œuvre, par des pratiques sexuelles peu conventionnelles, les sEXUS 3 transforment leurs corps en instruments sexo-sonores. Dans un univers sadomasochiste perturbant, des prothèses électroniques connectées à leur chair génèrent en directe du son par le contact des deux corps. Dans cette œuvre, l’artiste revendique l’idée que la technologie pourra réinventer l’aspect sensoriel du corps humain. Quimera Rosa cherche à troubler son public, afin qu’il s’imagine un avenir où l’être humain pourrait ne devenir qu’un seul être hybride brisant les frontières des sens, du normal et de l’anormal, de l’homme et de la femme.

Si l’érotisme est perçu tel un support hygiénique et ludique, les perspectives liées à l’évolution du numérique et des technologies sont grandes en matière de sexualité. Les champs du réel et du virtuel seront déformées au point de s’entrecroiser. Le cyberérotisme nous entraine à approfondir notre rapport au corps.

Mots-clés : Cyberérotisme — numérique — art — évolution — sexualité — virtuel — robotisation — évènements — contemporain — insolite — Quimera Rosa — Organo BIenale — connecté