2012 : L’année de naissance du Growth Hacking ? Un mot “à la mode”​ pour définir un marketer digital ?

Et maintenant en 2019 ?

Avec la naissance des startup et la nécessité de toujours aller plus vite et plus loin, le Growth Hacking embraye sur le marketing digital en offrant de nouvelles idées et perspectives.

Avoir du trafic et acheter de la publicité sur Google Ads & Facebook Ads, c’est bien. Faire de l’e-mailing et optimiser son référencement c’est chouette. Mais qu’en-est-il des autres leviers d’acquisition et de transformation ?

Être Growth Hacker est devenu un métier à part entière, et vient parfaitement se COMBINER ou COMPLÉTER les métiers de Marketeur Digital, Développeur Web, Administrateur CRM, Data Scientist et j’en passe.

  • Ils ont de nouvelles idées, et savent les mettre en place,
  • Ils ont de l’expertise, des connaissances et de la technique dans le digital,
  • Ils testent et expérimentent de nouvelles approches (et quand ça marche, on se retrouve à rapidement parler risques et maîtrise de la croissance),
  • Ils contribuent à la richesse et à la pertinence de nos contenus, de la publicité online et offline, de nos leviers de communication (passage obligatoire à l’éco-système digital actuel),
  • Ils apportent une diversification des moyens de visibilité et de conversion,
  • Ils conduisent la transformation digitale,
  • Ils facilitent le travail au quotidien en apportant des solutions pour gagner en efficacité, en temps et en croissance (qui se traduit par d’avantage de revenus, fondamentalement).
On parle même de multiplier la croissance et l’efficacité de vos collaborateurs par 7. — Source : Hubspot
  • Et j’en passe…

Si vous avez des remarques, questions ou demandes, n’hésitez pas à m’en faire part via Linkedin ou directement sur mon site. elles sont les bienvenues !

Dimitri Munzer

www.munzer.me