Emerauds : Chapitre 1

Avant propos : Salut à vous amis lecteurs ! Tout d’abord avant de lire cette histoire sachez que c’est une histoire qui me tient beaucoup à cœur . En effet j’ai commencé à l’écrire lorsque j’étais en cm2, j’ai ensuite un peu continué au collège pour ne pas dire l’abandonner…. Néanmoins jamais je ne l’ai oubliée. Et aujourd’hui je vous la publie. Enfin… une version corrigée. Que ce soit pour orthographe, l’expression ou même les scènes. Mais attention le scénario lui reste inchangé ( et même quelques phrases et expressions) donc si vous n’y voyez pas une grande profondeur c’est normal, et je ne cherche pas à faire un grand roman parfait mais juste un qui me plait et j’espère qui vous plaira aussi.

Chapitre 1 : Emerauds !

Nous commençons l’histoire dans une petite ville, une petite ville parmi tant d’autre dans ce monde où la communication entre ville est bien compliqué. Conma habite donc en ses terres pas loin de mille habitants. La ville est entourée d’une grande forêt, qui la coupe encore plus du reste du monde. Néanmoins nombreux sont les gens partis de cette ville et aucune personne n’est jamais revenu mais personne ne sait pourquoi…. Et les restants ne préfèrent pas en savoir plus, car l’homme a peur de l’inconnu…..

- Hé t’es en retard !

Un jeune homme de 190 cm, svelte aux cheveux blanc criait déjà de bon matin pour y cherche son meilleur ami : Jawhar. Peu de cheveux marron sur le crâne, 1 mètre 80. Jawhar pouvait effrayer de dos mais il possédait un regard toujours bienveillant.

Tous les deux âgés de 17 ans, ça ne les empêche point d’être joueur et de toujours se réunir au même endroit qu’ils avaient créé pour leurs 11 ans.

- Euh, ouais pardon, Dio

- Allez on va à la cabane secrète !

Cette cabane secrète était tout simplement une petite grotte qu’ils avaient très difficilement réussi à aménager à trois. C’étaient leur lieu secret, leur point de rendez-vous et dans la ville personne ne connaissait cette grotte, bien reculé du centre et surtout à première vue inintéressante….

Mais Dio entendit des voix, alors qu’ils étaient presque arrivés à destination en effet il avait toujours eu une bonne ouïe. Jawhar était encore occupé à proliférer des insultes envers le restaurant où il travaillait….

- Tu t’en rends compte l’autre abrutie qui me sort que l’acide ça brûle ?

- Oui je sais tu me l’as déjà dit pleins de fois, pour le moment écoute un peu les voix.

- Hein quoi ?

Dio du faire signe de se taire à son compère pour qu’il puisse lui aussi entendre des voix, qui devenait de plus en plus fortes et parfaitement audible une fois vers leur cachette.

- Tu crois vraiment que c’est possible qu’il y a un Emerauds ici, le boss s’est surement trompé.

- Tais-toi s’il arrive ! Tout ce qu’on doit faire c’est chercher.

Alors que Dio et Jawhar tout en étant caché vers l’entrée de la grotte qu’ils connaissaient si bien, Jawhar fit une remarque sur la tenue que portaient les hommes qui mettaient sans dessus-dessous leur cabane secrète…

- Cette combinaison on dirait une combinaison antiradiation..

- Et surtout il cherche un Emerauds, mais il y en pas ici… c’est pas possible.

- Ils viennent de l’extérieur, mais ils ne sont pas venus en touriste…

Les deux amis étaient affolés mais voyant que les deux malfrats saccageaient tout le matériel qu’ils avaient posé dans leur grotte et devant la menace ils devaient agir.

- Vous faites quoi ?

Alors que cette voix familière à nos deux amis retentit, ils eurent le réflexe de posez leur mains sur la bouche de leur amie Shori. Le troisième membre du groupe, Dio avait faillit mal poser sa main à cause de ses 175 centimètres… Un peu plus et ça finissait en baffe. Shori était une fille toujours pétillante mais très travailleuse. Elle avait des cheveux noirs court qui faisaient bien ressortir son visage.

- Regardes ! J’ai enlevé ce tas de pierres et regarde ça brille c’est l’Emerauds !

- Quoi mais c’est pas vrai ! Cria Dio.

- T’as entendu ça !?

- Misère, il y a des gens juste ici occupe toi en…

Jawhar sous l’urgence de la situation couru sur l’ennemi pour faire diversion..

- Yahhhh

- Qu’est ce que

L’homme n’eut pas le temps de finir sa phrase que Jawhar le frappa d’une monumentale droite, l’homme tomba à terre sa combinaison avait légèrement atténué l’impact du poing.

Malheureusement l’autre homme même avec une combinaison le mit au tapis, avec un fleuret d’escrime… qui produit au contact de la peau de Jawhar une décharge électrique.

- Arf sale gosse, pour un peu t’allais aussi me surprendre.

L’autre homme se releva pour pouvoir poser son pied droit sur la tête de Jawhar à moitié conscient de la situation.

- C’est à cause des types comme toi que je suis pas plus haut hiérarchiquement…..

Les deux hommes prêt à massacrer Jawhar tournèrent le dos à l’entrée de la grotte, Dio et Shori y entrèrent à pas de loups pour prendre des grande planche de bois qu’ils avaient autrefois utilisées. Et tout les deux d’un grand coup de planche, assommèrent leurs ennemis.

Jawhar lui se releva péniblement. Et Shori ligota les deux hommes pour en réveiller un à grands coups de baffe.

- Ah il se réveille pas..

- En même temps avec cette méthode… déclarèrent les deux amis en même temps.

- Il faut leur poser des questions, sur les Emerauds par exemple..

- Bah tu sais pas ce que c’est dit Jawhar qui se tenait à la paroi de la grotte.

- Si bien sur je sais que c’est comme des émeraudes sauf que les Emerauds recèlent en eux un pouvoir et que tout être humain peut en absorber un en son sein s’il s’approche trop.

- Et surtout on peut mourir lors de l’absorption. Une heure de souffrance intense pour enfin posséder le pouvoir tant convoité… Dio remets des pierres dessus et fais attention.

Mais à ce moment Dio s’était bien approché, beaucoup trop près… C’est alors que l’Emerauds se mit légèrement à flotter et fonce sur Dio. Il n’eût aucun contact, l’Emerauds pénétra dans le corps de Dio.

Ses deux amis étaient choqué de cette scène : Un Emerauds qui flotte vers leur ami, ce même ami qui l’absorbe, qui tombe à terre et…. hurle de souffrance.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated DioBrando’s story.