Comment manager son équipe pour rendre le travail plaisant et productif ?

Comment manager son équipe pour rendre le travail plaisant et productif ?

Certains sont nés pour mener, alors que d’autres apprennent au fil de l’expérience et s’instruisent. Les qualités d’un bon manager sont entre autres une bonne organisation, une communication sans faille et la capacité à faire ressortir le meilleur des autres. Pourquoi ne pas prendre exemple sur le football et l’appliquer en entreprise ?

Les clés du succès et du bonheur en entreprise dans les mains d’un bon manager

Être un modèle pour son équipe

Un bon leader est un bon exemple adoptant en toute circonstance le précepte « Je fais ce que je dis, je dis ce que je fais ». Les gens sont plus enclins à respecter et suivre un chef qui comprend ce qu’ils vivent chaque jour et qui est déjà passé par les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. Un manager n’a pas forcément occupé les postes de tous ceux qu’il dirige, mais il doit être en mesure de montrer le droit chemin.

Être un bon ambassadeur

Tout comme il faut être un bon modèle, il faut également être un bon représentant (un bon ambassadeur). Pour garantir le bon fonctionnement d’une équipe, il est nécessaire de connaître les besoins de chaque membre, mais aussi du groupe. Il faut donc satisfaire ces besoins pour assurer productivité et qualité. Il est important d’être clair et convaincant auprès de la direction en soumettant les demandes de l’équipe.

Être bien organisé et préparé à toute éventualité

Pour manager une équipe, une bonne organisation est primordiale. La méthode et la répartition du travail doivent être claires pour tous les membres de l’équipe. Le chef d’équipe doit toujours avoir une planification de rechange en cas de changement de programme. Ceci pour chacun ait toujours une tâche à faire et pour que les objectifs soient toujours atteints. Les réunions sont d’ailleurs importantes pour faire connaître les objectifs à respecter, pour les formations sur les nouveaux projets ou pour la rectification des erreurs répétitives.

Être bon communicant et bon délégateur

Il est obligatoire de garder le contact et de communiquer régulièrement et fréquemment. À chaque étape d’un projet, il est important de toujours communiquer avec les membres de l’équipe. L’avancement, les retours, les remarques, les recommandations et conseils, les instructions, les récompenses doivent faire partie de la routine de l’équipe. Il ne s’agit pas de materner ou d’étouffer qui que ce soit, mais au contraire de donner de la liberté et de la responsabilité avec toutes les cartes en main.

Communiquer les retours positifs et négatifs

Pour qu’une équipe fonctionne correctement, il est essentiel de donner à temps les retours sur le travail d’un employé. Un retour négatif doit arriver au principal concerné au bon moment pour qu’il puisse rectifier rapidement son erreur et ne pas gêner l’avancement du projet. Un retour positif est également vital, car il permet de booster la confiance, l’estime de soi et la productivité.

Privilégier la diversité au sein de l’équipe

Pour une équipe riche et polyvalente, le mieux est d’engager des compétences diverses. Une équipe ayant des membres issus de différentes formations est meilleure qu’une équipe avec des membres issus d’une seule école. Il faut alors savoir mettre en valeur chaque compétence pour apporter une valeur ajoutée à l’équipe. Les faiblesses des uns peuvent être les points forts des autres ; les lacunes étant toujours comblées.

Le modèle de management du football pour une équipe soudée et efficace

Renforcer l’esprit de cohésion et le sentiment d’appartenance

Comme dans une équipe de foot, lorsque les joueurs/employés sont fiers de porter leur maillot (leurs couleurs), ils font de leur mieux en donnant tout ce qu’ils ont. Il est donc important de faire adhérer les employés aux valeurs de l’entreprise et de faire en sorte qu’ils se sentent appartenir à une famille, qu’ils possèdent une partie de l’entreprise. Il faut qu’ils se sentent responsables de l’avenir de l’entreprise.

Rassembler autour d’un objectif commun

La clé du succès des plus grands clubs de foot est la capacité du sélectionner à rassembler ses joueurs sur une stratégie et des valeurs communes. Ceci a été prouvé par la sélection espagnole dirigée par Vicente Del Bosque, championne du monde en 2010 et championne d’Europe en 2012. Les membres de l’équipe étaient pourtant des rivaux au niveau national. Lorsque le manager arrive à diriger l’équipe avec des valeurs et des objectifs communs à tous, il est plus facile d’atteindre le succès.

S’adapter à chaque membre de l’équipe

Le succès réside aussi dans le fait que les joueurs sont excellents dans leurs postes : ailier droit, ailier gauche, avant central, défenseur, etc. Il faut trouver le bon profil pour chaque poste, mais des joueurs polyvalents sont également des atouts non négligeables. Chacun doit trouver sa place et jouer un rôle spécifique pour faire tourner la machine. En prenant l’exemple de Ribéry, son entraîneur au Bayern de Munich a su le comprendre et lui donner sa place au sein de l’équipe en remodelant son caractère individualiste.

Être discipliné et faire régner la discipline

La discipline au football est essentielle pour garder une forme d’athlète et fonctionner en tant qu’équipe. L’entraînement permet d’apprendre cette discipline et les matchs à les appliquer. Chacun doit avoir une méthode commune et fonctionner en harmonie. Dans une entreprise, tous doivent suivre les règles, à commencer par le manager. Celui-ci doit veiller à ce que son équipe suive toujours les règles essentielles au bon fonctionnement de l’entreprise. Des sanctions doivent être appliquées si besoin.

Faire aimer le travail et le quotidien

Parfois, une équipe de football composée des meilleurs joueurs du monde ne rencontre pas de succès. La raison est qu’ils ne s’entendent pas et que l’environnement de travail ne leur permet pas de faire briller leurs talents. Le travail du manager est de faire en sorte que tous s’entendent, prennent du plaisir dans ce qu’ils font et s’épanouissent.

Se servir des défaites pour s’améliorer

Les défaites d’une équipe ne doivent jamais être prises pour des fautes, mais des moyens de s’améliorer. Les tactiques sont réadaptées, le travail d’équipe renforcé et le moral boosté. Il s’agit aussi d’analyser les succès passés pour reprendre les bonnes pratiques en vue de surmonter un échec actuel. Cela est valable aussi bien en football qu’en entreprise.