Législatives 2017, Inscrits Région de Dakar

Source

Cette étude sur les électeurs inscrits de la région de Dakar se base sur les données publiées par la direction générale des élections (DGE) du Sénégal.

Que nous apprend les données, des législatives 2017 sur Dakar

Législatives 2017 Inscrits Région de Dakar

Pour l’année 2017 nous avons un total de 1 616 998 inscrits pour la région de Dakar, ce qui est une hausse du nombre d’électeur en comparaison avec 2012 ou Dakar a compté 1 561 993 électeurs.

Le département de DAKAR arrive en tête avec 636 417 électeurs, suivit de PIKINE 548 957 électeurs, RUFISQUE 242 939 électeurs et GUEDIEWAYE 188 685 électeurs.

Le département de DAKAR enregistre par contre une baisse de -44 584 électeurs en 2017.

Qui sont ces électeurs ?

Répartition selon l’âge, législatives 2017 Inscrits Région de Dakar

Les plus jeunes électeurs âgé de 18 ans sont 13 966 inscrits, ils représentent 0,86% des électeurs de la région de Dakar.

Les plus âgés des électeurs qui ont plus de 100 ans sont 14 dont deux électeurs âgés de 105 ans.

La région de Dakar a des électeurs relativement jeune, son électorat peut être répartis en 5 grands groupes avec en tête les personnes âgées de 20 à 40, suivi de 40 à 60 ans, de 60 à 80 ans, de 18 à 20 ans et en dernière position le groupe des électeurs de plus 80 ans.

Date nulle (00/00/YYYY)

Dans la région de Dakar nous avons 35 900 électeurs qui ont une date de naissance avec pour seule information l’année de naissance, 00 pour le mois et 00 pour le jour de naissances.

Quel autres informations ?

Les fichiers publiés sur la région de Dakar nous renseignent aussi sur les lieux de naissance, leur nom, prénom, numéro d’électeur et numéro de carte d’identité nationale qui sont des données à caractère personnelles sur lequel je ne pourrais donner que le Top 20 suivant

Législatives 2017 Inscrits Région de Dakar, Top 20

Ouverture des données électorales

Grace à la vigilance d’activistes du net (Cheikh Fall & @nattyseydi ) nous avons été alertés de la publication de ces données sur le site de la DGE. L’ouverture des données électorales est une bonne chose en soit parce qu’elle apporte plus de transparence, mais l’erreur commise par la DGE est de ne pas avoir anonymisées ces données avant leur partage.

J’encourage les états d’Afrique à ouvrir les données pour plus de transparence dans le processus électoral, Pour lutter contre la corruption et favoriser l’engagement citoyen ainsi que la bonne gouvernance.

Mamadou Diagne
Ambassadeur Open Knowledge Sénégal