Il est temps de le dire : Karl Lagerfeld était un oppresseur misogyne !

Dora Moutot
Feb 21, 2019 · 3 min read

Karl Largerfeld mort ? Sad news ? Une grande perte ?Faire de jolies fringues n’excuse pas tout.

Les meufs, on se pose deux minutes et on arrête de R.I.P comme des moutons. Il faut être cohérente. On ne peut pas être en mode « OMG la ligue du lol », « #metoo » et « R.I.P Karl, le génie » en même temps. Pleurer sa mort c’est valider tout un système d’oppression sur laquelle sa carrière a été bâtie.La réalité c’est que Karl Lagerfeld était un oppresseur misogyne. La presse, dans sa façon de titrer, l’excusait constamment, le faisant passer pour un excentrique qui faisait des « dérapages ».

Féministes, ne l’excusons pas.

Son influence était immense et il a choisi de l’exercer de façon toxique et néfaste pour les femmes. Sa mort est une bonne nouvelle pour les femmes du monde et une bonne occasion de ne plus laisser le monde de la mode se comporter de façon abjecte en donnant de l’espace à ce genre d’odieux personnages.

Parlons un peu de « l’héritage » que nous laisse le défunt Karl Largerfeld :

1/Avoir normalisé le harcèlement sexuel et le tripotage en backstage

Interview magazine, 2018
« Une fille se plaint qu’il lui a tiré sur la culotte et il se fait aussitôt excommunier par une profession qui jusque-là le vénérait. On croit rêver. Si vous ne voulez pas qu’on vous tire sur la culotte, ne devenez pas mannequin ! Il y aura toujours une place pour vous au couvent. Ils recrutent, même ! »

2/ Avoir rejeté le mouvement #metoo en refusant de croire la parole les femmes

Numéro magazine, 2018
« Ce qui me choque, c’est que toutes ces starlettes ont mis vingt ans à se rappeler les événements. Sans parler du fait qu’il n’y a aucun témoin à charge »

3/Avoir dit pépouze des paroles islamophobes

« Salut les terriens » sur C8, 2017
« On ne peut pas, même s’il y a des décennies entre, tuer des millions de juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après. Je connais quelqu’un en Allemagne qui a pris un jeune Syrien, au bout de quatre jours il a dit : “la meilleure invention de l’Allemagne c’est l’holocauste” ».

4/ Avoir perpétué l’idée misogyne que les féministes ont forcément un physique désavantageux

Harper’s Bazaar, 2009
« Coco Chanel n’était pas une féministe car elle n’était pas assez laide pour ça»

5/ Évaluer l’amour porté à un enfant de sexe féminin selon son physique

Dans Interview magazine, 2011
« Ça aurait été difficile d’avoir une fille moche »

6/ Avoir normalisé le bodyshaming et la grossophobie

Focus magazine, 2009
« Personne ne veut voir des femmes rondes. Il n’y a que les mères grosses assises devant la télé avec leur paquet de chips qui disent que les mannequins minces sont moches. La mode c’est des rêves et des illusions ».

Metro, 2012
« Adèle est un peu trop grosse, mais elle a un beau visage et une voix divine »

6/ Être dans le déni de la culture du régime et de l’influence de la mode dessus

Prestige Magazine, 2008
« En France il y a un large pourcentage de jeunes filles qui ont trop de poids et 1 % qui sont minces. Alors, parlons des 25 % qui ont des problèmes de poids. Nous n’avons pas besoin de parler du 1 %. L’anorexie n’a rien avoir avec la mode. Les filles russes sont jeunes et les Chinoises sont minces et ont la peau sur les os, je ne crois, donc pas que c’est un sujet à discuter. Ce n’est pas nécessaire. Parlons des grosses ! »

Merci à Rose McGowan, qui sur Instagram en 2018, a osé lever sa voix contre lui en lui disant :

« Vous avez gagné tellement d’argent en jouant avec les insécurités des femmes. Il est temps pour vous de disparaître dans le crépuscule de la misogynie ».

Sa mort devrait etre l’occasion de remettre les choses en question

Sa mort est l’occasion d’une sérieuse remise en question du monde de la mode. Célébrons l’espace qu’il laisse de libre ! C’est l’occasion de célébrer des talents plus éthiques qui AIMENT véritablement les femmes. L’occasion de célébrer d’autres types de corps. L’occasion de créer une mode aux valeurs féministes. L’occasion de se demander si ce modèle de starification d’un « designer star » a encore du sens, lorsqu’il s’agit derrière d’énormes équipes d’ouvriers. L’occasion de se demander si le modèle des défilés grandiloquents de Chanel ou énormément de ressources et de matériaux sont utilisés pour quelques minutes de défilés ont encore un sens dans un monde ou l’on gaspille trop.

Dora Moutot

Rédac chef adjointe chez Konbini. Maman de La Gazette du Mauvais Goût , de the-other.info et de webcamtears.tumblr.com

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade