PAS LE TEMPS

Je n’ai pas le temps,
Car la vie moderne impose aux gens,
L’idée qu’il faudrait être spécialisé dans une seule chose,
Un concept que je trouve si morose,
J’ai soif d’informations,
J’ai toujours envie de me trouver des nouvelles passions,
Mais la vie est trop courte,
Pour explorer toute les options,
J’aimerais tout connaitre un petit peu,
Gouter par ci, par là,
Ca serait tellement mieux,
Je voudrais être une éternelle étudiante,
Qui ferait des recherches abondantes,
Qui ne ferait qu’apprendre,
Et qui ne devrait jamais rien rendre,
Ma sépérendité,
est la meilleure copine de ma curiosité
J’ai voudrais tout comprendre,
Tout essayer d’apprendre,
Les idées dans ma tete fusent par milliers,
Je n’arrive pas à les ranger,
Ni à les abandonner,
J’ai besoin de les noter.

Je n’ai pas le temps:

D’apprendre à jardiner,

D’apprendre la gemmologie,

De lire des livres sur le fonctionnement du cerveau,

De connaitre les effets de toutes les drogues psychédéliques,

De comprendre comment un bâtiment tient debout,

De comprendre ou sont stocké tous nos déchets,

De savoir comment les avions décollent,

De connaitre les règles du trafique aérien,

De m’intéresser à chaque religion,

D’apprendre les recettes de cuisines juive,

De comprendre le fonctionnement du web,

De connaitre le monde de la diététique,

De savoir quoi faire si le monde s’écroule et que je dois survivre

De m’intéresser aux variétés de poissons,

D’apprendre la soudure,

D’être bénévole au téléphone de SOS amitié,

De m’intéresser au concept de la médecine chinoise et de la médecine ayurvedique,

De passer mon permis bateau,

De faire du Rafting,

De peindre,

D’apprendre la tapisserie,

De comprendre le fonctionnement du téléphone,

D’apprendre le Chinois,

D’aller faire du woofing dans des fermes organiques,

De m’occuper d’animaux,

De passer un CAP fleuriste,

De comprendre comment les satellites arrivent à repérer le pétrole, l’eau, le coltan et les pierres précieuses

D’écrire un programme politique,

De lancer une campagne pour que les femmes arrêtent d’être le pire ennemies des femmes,

De photographier les vielles dames parisiennes du 16 eme et du 17 eme,

De traverser la France à pied de Paris à Marseille tout un été,

De comprendre en détail le role des bactéries et des virus,

De prendre le temps de demander à chaque sans abris que je croise ce qui lui est arrivé,

De réfléchir et méditer sur la vieillesse et sur la façon dont notre société met les gens âgés de coté,

De créer un mouvement de “ectastic dance” à Paris,

De devenir prof de Français en Asie,

D’apprendre à sculpter des néons,

De lancer une application style “tinder” mais girly qui proposerait de se faire des nouvelles amies,

De lancer mon propre salon de thé,

De proposer à la ville de Paris, de ré-amenager les galeries mortes des champs Elysées pour y accueillir des jeunes créateurs de mode,

De me masser les cuisses le soir pour avoir moins de cellulite,

De m’habiller de façon créative tous les matins,

De m’intéresser à l’urbanisme,

D’ apprendre différents langages informatiques,

D’ apprendre Final-cut pour faire du montage vidéo,

De faire du Gospel,

….

Like what you read? Give Dora Moutot a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.