La réappropriation de Pokémon Go par les fans

double L
double L
Jul 30, 2016 · 6 min read
Par arieryn

Difficile d’être passé à côté de Pokémon Go, le jeu mobile en réalité augmentée basé sur la licence de Pokémon !

Je suis en train d’écrire un article plus complet (sur mon Blogger) sur le jeu, son traitement médiatique et l’opinion publique, mais je voudrais ici me concentrer sur un point que j’ai trouvé particulièrement intéressant : la réappropriation et les détournements des fans de chaque annonce, de chaque fonctionnalité, de chaque élément du jeu ou des retours qui sont faits dessus.

La communication par les créateurs du jeu étant assez limitée et l’univers de Pokémon ayant déjà de nombreux adeptes, les fans se sont en effet mis à développer leur propre interprétation du jeu et de ses éléments. Iels ont détourné ce qu’iels savaient du jeu afin se réapproprier le média.

C’est quelque chose qui se fait de plus en plus couramment et que je trouve particulièrement intéressant à étudier. Comment se crée cette réappropriation ? Par qui ? Pourquoi ? Quelles étapes composent le processus ?

Je voudrais vous inviter à vous poser ces questions avec moi en prenant l’exemple de Pokémon Go, plus particulièrement celui des leaders des trois teams.

Je rappelle bien sûr que je ne possède pas les images utilisées, qu’elles appartiennent à leurs propriétaires respectifs (cités ou intégrés avec l’image) et que je les utilise dans le but d’illustrer mon propos (et aussi parce que j’estime que les artistes qui les ont faites méritent d’être plus connus).

Comment Internet a créé le background des trois équipes et de leurs leaders

Teams Valor, Instinct, Mystic- Source

Dans le jeu, une fois passé le niveau 5, les joueurs peuvent choisir une équipe à laquelle ils appartiendront. Les trois équipes sont Valor/Bravoure, Mystic/Sagesse et Instinct/Intuition. Elles sont associées aux trois oiseaux légendaires de la 1ère génération à savoir Sulfura, Artikodin et Electhor.

Petite parenthèse pour dire qu’on peut se questionner de la pertinence de ce choix de gameplay : alors que le jeu nous fait jouer indifféremment avec d’autres joueurs, le fait de se regrouper en équipe rajoute un clivage supplémentaire et pas forcément nécessaire. Car si le soutien de membres de la même équipe est important, cette division risque d’instaurer de la rivalité entre les joueurs. Un peu comme des Français qui s’entendraient bien jusqu’à ce qu’ils apprennent qu’ils ne sont pas de la même région.

Outre les différents bonus qu’elles donnent en jeu, les trois équipes sont accompagnées d’un petit descriptif archétypal, le joueur choisissant alors celui dont il se rapproche le plus (ou pas, c’est la magie des jeux vidéos) : on sera donc plutôt “brave”, plutôt “sage” ou plutôt “instinctif”.

Les trois équipes telles qu’elles étaient présentées dans le jeu avant la révélation des leaders - Source

Mais le 24 juillet, le design des leaders fut révélé et Internet s’est emballé pour écrire leur histoire, faute d’en savoir plus sur elleux.

L’annonce officielle de la diffusion des leaders, sans que rien d’autre ne soit précisé.

Cette révélation a été suivie par une déferlante de mèmes, de fan-arts et de suppositions sur l’histoire derrière les personnages.

Ce que je trouve assez formidable, c’est la manière dont Internet a trouvé un consensus pour déterminer la personnalité et les caractéristiques de chacun des personnages, à savoir :

  • Candela, leader de la team Valor/Bravoure, est une femme avec du caractère, motivée, forte, fière (donc brave).
  • Blanche, leader de la team Mystic/Sagesse, est non-binaire (ni homme, ni femme) et est calme, froid.e, mystérieux/se, ténébreux/se, calculateur/trice et réfléchi.e (donc sage).
  • Spark, leader de la team Instinct/Intuition est un homme… euh… un peu simple. C’est le gros gaffeur, celui qui fait toujours des bêtises et ne réfléchit pas beaucoup avant d’agir (donc… instinctif ?).

Ils représentent donc des archétypes courants dans des œuvres de fiction, Candela représentant celui du personnage (souvent principal) courageux et volontaire, Blanche le personnage réservé, indépendant (parfois le méchant) et Spark, le sidekick, le bouffon de service.

Ce que je trouve d’intéressant, c’est que ces profils se sont développés par la discussion et l’inspiration entre fans et leurs créations, partant simplement du design des personnages et de la petite description de chaque équipe pour se développer petit à petit, à partir de ce que chacun.e ajoute.

On retrouve particulièrement cela dans la non-binarité de Blanche et dans le développement de la personnalité de Spark (et son amour pour les mèmes), sa description n’étant pas très claire (Certains l’ont résumé comme : “Candela est forte, Blanche est intelligente, Spark est sympathique.”). Rien ne présumait qu’iels se développeraient ainsi, puisque rien ne va dans ce sens officiellement. Et pourtant, il semble qu’un consensus se soit créé autour de cette vision des choses.

Si les créateurs du jeu devaient finalement développer leurs personnages, je serais curieux de savoir quelle version choisissent les fans… La version officielle ou celle qu’ils ont eux-mêmes contribué à créer ?

Il a donc été facile pour les fans de s’imaginer autant de situations que possible, dans lesquelles les trois leaders réagissent chacun.e en fonction de leur caractère.

Et bien sûr, chose que je trouve formidable, les fan-arts ont commencé a affluer, nourries de fan-fictions et de ships aussi. En voici quelques exemples :

Pokemon GO — Dog Park by captainosaka
Par Miyuli

Cette extrapolation à partir de quelques éléments du jeu qui se retrouvent approfondis et développés par ce que j’appellerais le Hive Mind, “le cerveau de la ruche”, constitué des internautes et de ce qu’iels créaient (en étant plus ou moins connectés), est un phénomène que je trouve formidable.

J’ai l’impression que c’est quelque chose qui se fait de plus en plus, sans doute parce que les créateurs passent de plus en plus par internet et peut-être aussi parce qu’ils cherchent à créer cela.

J’avais déjà remarqué l’importance de ce phénomène autour de Undertale ou Overwatch, mais aussi dans la BD, le cinéma, les séries, la littérature, etc. Lorsqu’un personnage est peu détaillé, les fans vont chercher à comprendre ou créer une histoire sous-entendue ou simplement possible et à lui donner de l’importance. Dès que l’aspect d’un personnage est seulement évoqué sans être développé, les fans vont essayer de combler ce manque.

Cet aspect peut-être intéressant à prendre en compte du point de vue des auteurs/trices-créateurs/trices : doivent-iels délibérément laisser des éléments sous-entendus ou peu développés et laisser le soin à la communauté de fans de le faire à leur place ? Doivent-iels officialiser les éléments ainsi créés ? Le créateur doit-il écouter le fan ? C’est aussi à prendre en compte à travers le biais des droits d’auteurs et de la paternité. Le créateur originel a la paternité de ce qu’il a créé, mais l’a-t-il sur ce qu’il a sous-entendu ?

Autre aspect auquel on pourrait s’intéresser, le regain qu’a connu en popularité l’équipe jaune grâce à leur leader, le sympathique Spark. Les sondages l’ont montré comme l’équipe la moins choisie, mais le fait qu’il soit justement moins populaire que les autres a fait monté l’intérêt que les joueurs avaient pour l’équipe. Kotaku a d’ailleurs appelé ce phénomène le “Popplio Effect” en faisant le parallèle avec le futur jeu Pokémon Sun/Moon, où deux des starters (Rowlet/Brindibou et Litten/Flamiou) ont la côte pendant que le 3ème (Popplio/Otaquin) semble plus baser son succès sur le manque de fans qu’il a.

Bref, vous pouvez penser ce que vous voulez de Pokémon Go et de la réappropriation que les fans en font, mais je trouve que c’est un phénomène particulièrement intéressant à étudier, tout comme la fan-fiction et les moyens de création collaboratifs et que je vais continuer à regarder comment ces procédés créatifs continuent à se développer.

double L

Written by

double L

double L | Blogger & writer | Geek. Non-binaire | Blog : Dédale d'Idées

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade