Comment ne plus être au four et au moulin ?

Vous vous êtes souvent dit cela : « je n’ai pas le temps de faire ceci, je suis déjà au four et au moulin ».

Vous n’êtes pas meunier, mais vous devez sûrement à la fois vous occuper de votre production et de vos autres casquettes.

Que vous soyez consultant, coach, formateur, prestataire de service, vous avez à la fois des clients à satisfaire et des clients à trouver.

Au bout d’un moment vient le risque de ne plus du tout s’en sortir :

- Si vous ne vous occupez que de vos clients, vous ne prospectez plus. Quand vos clients partiront, vous vous trouverez en situation compliquée.

- Si vous ne prenez pas le temps de satisfaire vos actuels clients, vos prospects entendront parler de vous en mal. Et la situation sera elle aussi compliquée.

Casse-tête chinois.

Comment font les meilleur(e)s d’entre nous pour ne jamais être en défaut sur ces deux ingrédients essentiels ?

En vérité, c’est très simple : ils s’organisent de manière rigoureuse.

Mais avant de rentrer dans le détail, vous devez prendre conscience d’une chose : que vous soyez graphiste, consultant, coach, formateur ou secrétaire… dès que vous êtes indépendant(e), vous gérez une entreprise.

Vous ne dépendez plus d’une structure (et d’un salaire) pour vivre.

Vous faites vivre une structure.

L’équation est simple : il faut qu’il y ait plus d’argent à entrer que d’argent à sortir.

Donc avant de savoir vous organiser, vous devez connaître votre structure de dépenses. Cela vous permettra de fixer un tarif cohérent. C’est la première étape.

Ensuite, prenez conscience que l’achat est un processus long et complexe, peu importe le secteur dans lequel vous êtes.

Cela demande du temps et de l’énergie pour persuader une personne de travailler avec vous.

Donc deux règles pour bien faire vivre votre four et votre moulin :

- vous devez avoir un flux continu de prospects avec lesquels vous ferez potentiellement affaire.

Cela vous permettra de parer aux éventuels refus et de toujours être dans une démarche proactive.

- vous devez toujours savoir où vous en êtes avec tel ou tel prospect.

Cela vous permettra de connaître vos priorités et de ne louper aucune échéance.

Votre problème est que, contrairement à des commerciaux dont c’est le métier, vous n’avez pas cette seule fonction.

Solution : organisation & rigueur, qui peuvent se résumer en trois règles.

Règle 1 : Créez-vous des habitudes

La prospection n’a de sens que si vous le faîte régulièrement. Vous deviendriez meilleur et n’oublierez aucune relance.

Il vaut mieux passer un appel par jour que de se bloquer une matinée complète toutes les trois semaines.

Pourtant, en seulement 20 minutes tous les jours, vous pourriez déjà faire des miracles.

Mettez en place une routine matinale qui vous mettra dans les meilleures conditions commerciales.

Je prends le temps, tous les matins, de contacter un nouveau prospect. En deux mois, j’ai échangé avec plus de 60 nouvelles personnes, ce qui me permet d’augmenter mes opportunités.

Règle 2 : Tenez les engagements que vous promettez

Rien de pire que de ne pas rappeler un prospect le jour promis.

Vous pouvez toujours sortir les rames, vous n’arriverez pas à remonter le courant.

Donc ne vous compliquez pas la tâche : lorsque vous fixez une échéance, marquez-la en gras dans votre agenda et organisez votre journée autour de cette priorité.

Règle 3 : Bloquez des plages de rencontre dans votre agenda

Vous devez vous montrer régulièrement et toujours rencontrer de nouvelles personnes.

Mais lorsque l’on a un agenda surbooké, difficile de trouver un rendez-vous entre le comptable et le client.

La solution peut être ce que je fais : bloquer systématiquement de grandes plages horaires dans votre agenda dédiées aux rendez-vous, une ou deux après-midis par semaine par exemple.

Ainsi, vous aurez toujours de la disponibilité pour vos rendez-vous, sans entacher votre travail avec vos clients. Et si jamais vous n’avez pas de rendez-vous, profitez-en pour faire de la communication ou de la prospection.

Pour ne plus être au four et au moulin à la fois, faîtes en sorte de bien séparer les deux et de vous accorder un temps précieux pour cela.

Créez-vous des habitudes, fixez des engagements que vous pourrez tenir et bloquez des plages horaires dans votre agenda de manière systématique.

Plus vous aurez la maîtrise de votre temps, plus vous serez efficace et performant.

Qui suis-je ?

Mathieu Doumalin, j’accompagne les entrepreneurs dans leur développement commercial en les aidant à acquérir les bonnes pratiques. Vous pouvez télécharger mon guide gratuit juste ici : « 20 minutes quotidiennes pour doubler votre chiffre d’affaire en 60 jours ».