Pourquoi avoir peur de vendre alors que vous savez déjà le faire ?

Je prenais un café la semaine dernière avec un ami artisan.

Il crée des bijoux sur mesure.

Ses mains sont de vraies machines à créer des œuvres d’art. Ce n’est pas surprenant qu’il ait été finaliste du concours du meilleur ouvrier de France.

Rien que ça.

Il est salarié aujourd’hui et travaille sur ses projets dans son temps “libre”.

On parlait de son projet de se lancer en tant qu’indépendant à temps complet. Pour passer un cap. Vivre à fond sa passion.

Mais il avait un blocage.

Selon lui, il ne savait “pas vendre”.

Le commercial : bien loin de ses compétences.

Communiquer ? Aucune idée.

Marketing ? Pardon, peux-tu répéter ?

On creuse le sujet. Il me raconte son histoire. Il me montre ses réalisations.

Puis je lui demande comment se déroule un projet habituellement.

Et là, il m’explique avec ses mots comment il va dessiner le bracelet de mes rêves : en comprenant ma personnalité, mon histoire et mes envies.

Pas en prenant la taille de mon poignet (même s’il va le faire).

Paf, il m’a directement touché en plein coeur.

Il s’est intéressé à moi, à qui je suis et à ce que je veux être.

Il m’a écouté. Il a essayé de me comprendre.

Il m’a fait un rapide croquis de ce qu’il pensait pouvoir me faire.

Magique. Génial.

A ce moment-là, je l’ai arrêté dans son explication pour lui dire :

“Tu sais me vendre ton savoir-faire : tu t’intéresses à moi, tu m’écoutes, tu trouves une solution idéale pour moi.”

La vente n’est pas une question de pitch, de présentation, de gniaque.

C’est avant tout une question de relation entre humain.

Si vous avez des amis, alors vous savez déjà vendre.

Jeffrey Gitomer, un grand ponte de la vente, dit :

“ Toute chose égale par ailleurs, on aime faire des affaires avec ses amis.
Toutes chose non égale par ailleurs, on aime quand même faire des affaires avec ses amis”

Faites-en sorte de créer des relations amicales avec vos prospects et vous en ferez des clients.

Comment crée-t-on des relations amicales ?

En écoutant son interlocuteur.

En s’intéressant à lui.

En le valorisant.

En l’aidant.

En le faisant rire.

Alors à ce moment, vous n’avez plus en face de vous un prospect, mais un “ami”.

Car vous aurez bâti une relation de confiance entre vous qui sera solide et pérenne.

Et alors vous n’aurez plus l’impression de vendre. Car vous savez déjà le faire.

Si vous souhaitez développer vos ventes, alors vous devez tout de suite mettre en place cinq habitudes quotidiennes simples. Mais redoutablement efficaces.

Pour cela cliquez juste ici, c’est gratuit et sans engagement.

En toute amitié :)