Qui veut bâtir une plateforme de valeur ?

Qu’est-ce qu’une plateforme de valeur ?

Concrètement, il s’agit d’une expérience sociale qui consiste à créer une organisation Teal (appelons-la une tribu) non pas en partant d’une entreprise et en la convertissant au travers d’un processus de libération de ses employés, mais en partant de la Cause :

  • On loue un espace, disons 200m² en plein coeur du sentier
  • On choisit de le consacrer à une Cause, comme par exemple : construitre l’education de demain, les nouvelles citoyennetés, construire le futur du travail, la résilience des écosystèmes …
  • Et enfin on laisse organiquement venir travailler dans cet espace des gens qui partagent cette Cause.

Transparence, intégrité des individus, influence entre pairs se chargent de l’autosélection des personnes et des règles de vie quotidienne. Chacun aura son propre projet bien sûr, mais à force de se côtoyer, et peut-être avec un peu d’animation par une personne qui a la cause chevillée au corps, ils vont s’entraider, des synergies vont apparaitre, et certaines pouvant d’ailleurs avoir une retombée positive pour celui qui paye le loyer.

Par exemple voici une liste non exhaustive de tous les avantages dont Officience bénéficie pour son loyer :

  • Des chambres qui évitent de payer l’hotel aux Offies de passage ;
  • Un espace événementiel pour nos apéroffies ;
  • Un bureau pour les 3 salariés d’Officience ;
  • Des visites d’entreprises facturées (learning expeditions) ;
  • Des affaires apportées spontanément par les coworkers à Officience ;
  • De la réputation (image de marque, réseau…) ;
  • De nombreux services rendus en nature par les coworkers (café, petites réparations, déco...).

Bref ce n’est pas scientifiquement quantifiable au centime, mais c’est largement rentable pour Officience de payer ce loyer et d’inviter tous les autres. Surtout si l’on tient compte des flux non marchands dans le bilan.

Le programme Open Résidence de La Paillasse est un autre exemple de plateforme de valeur qui fonctionne aujourd’hui.

Maintenant, avoir deux cas qui fonctionnent, ce n’est pas suffisant pour pouvoir dire qu’on a un modèle bien entendu. Donc ça m’arrangerait de voir d’autres plateformes émerger, autour d’autres causes, pour prouver le modèle par la pratique.

J’imagine trois profils de personnes qui pourraient être intéressées pour porter un tel projet :

  • Un ardent militant pour une cause prêt à s’investir à fond pour la soutenir. Il formerait alors une association/fondation en son nom et pourrait monter un dossier de financement. Par exemple auprès d’une grande entreprise souhaitant se mettre en proximité plus forte avec l’écosystème des startups dans le cadre de sa politique d’innovation ouverte. L’espace “Le Plateau” des Dunes chez la Société Générale est la preuve d’une telle appétence.
  • Un investisseur dont la thèse d’investissement est dotée d’un sens fort (“la décentralisation du monde”, ‘l’autonomisation des individus” plutôt que “disrupter les secteurs régulés”) qui pourrait servir de cause et dont le portefeuille peut constituer un écosystème cohérent.
  • Un mécène ou une fondation intéressé par l’expérience en tant que telle, ou par l’occasion d’afficher son support Causes par l’action (“People don’t buy what you do they buy why you do it, and what you do proves what you believe” — S. Sinek)

Qui serait intéressé ?