La déviance, avec Durkheim

A la fin du XIXe siècle, comme on l’a vu hier, infirmités et déviances sont considérées comme des dégénérescences, et abordées d’un point de vue purement médical. Durkheim, en 1897, s’essaie au contraire à théoriser le suicide comme un comportement social (non sans faire preuve d’un sexisme et de biais statistiques invalidant ses conclusions, mais ce n’est pas le sujet ici). Ce livre étant souvent cité comme inspirant la théorie de l’étiquetage, sujet de la référence de demain. C’est aussi le premier d’une longue série de travaux catégorisant les troubles psychiques comme déviance sociale. Il me semblait important d’en donner un court résumé.

La principale critique que Durkheim adresse aux psychiatres est de voir les suicides comme le résultat d’affections mentales, dues à l’individu, mais pas à son environnement. Il avance que certaines affections prédisposent au suicide, mais que cela ne peut pas être la seule explication.

Pour dégager une explication d’ordre sociologique, Durkheim propose de ne s’intéresser qu’à l’analyse statistique des personnes ayant eu recours au suicide. Il met de côté les motifs avancés par l’entourage pour ces suicides (revers de fortune, souffrance physique etc.). Son analyse peut être (très, très schématiquement) présentée ainsi : les individu.es ne connaissent pas les raisons réelles qui les poussent au suicide ; et “le suicide varie en raison inverse du degré d’intégration de la société religieuse, domestique et politique. Autrement dit, personne ne choisit sa mort, c’est la société qui s’exprime par le comportement de l’individu.e. Pour Durkheim, les comportements “déviants” peuvent donc être expliqués par un manque d’intégration, dû à un manque de structure.

Références

Emile Durkheim, Le suicide, 1897

Mucchielli Laurent, Renneville Marc. Les causes du suicide : pathologie individuelle ou sociale? Durkheim, Halbwachs et les psychiatres de leur temps (1830–1930). In: Déviance et société. 1998 — Vol. 22 — N°1. pp. 3–36.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.