La lumière bleue, futur mal du siècle?

Tout le monde en a entendu parler, la lumière bleue tue. Enfin, il parait.

Mais la lumière bleue, c’est quoi? Il s’agit d’une partie de la lumière que l’on voit, qui s’étend d’un spectre de 380 à 78 nanomètres. La lumière bleue se trouve entre 380 et 500 nm, et prend donc une place importante dans tout la lumière que l’on voit.

Cette satanée lumière bleue a le malheur de se trouver dans les nouvelles ampoules, les LED, et donc à la fois pour l’éclairage, mais aussi pour tous les écrans autour de vous. Et à la manière des ondes électromagnétiques, qui je le rappelle, n’ont jamais été retrouvées responsables de quelle maladie que ce soit, quand une technologie devient omniprésente dans la société, une angoisse s’empare de la population bien portante.

Cette angoisse est apparue avec la démocratisation des smartphones. Effectivement, chaque jour, les gens passent en moyenne 4h sur un écran: au bureau, dans les transports en commun, à la maison.

Un laboratoire s’est donc emparé de ce problème de lumière bleue, et a mené une seule véritable expérience, qui a consisté en quelque chose de très simple:

  • prendre des rétines ( film photochrographique de l’oeil) isolées de souris;
  • prendre une lumière bleue à forte intensité;
  • éclairer ces rétines pendant plusieurs jours avec cette lumière, à très faible distance

Le résultat a été simple, les rétines ont été fortement abimées, comparées à des rétines n’ayant rien subi.

La méthodologie est évidemment intéressante, pour autant elle est aussi très critiquable:

  • Dans la vie quotidienne, vous ne serez jamais en contact avec ce type de lampe, qui ont une intensité beaucoup plus important que celles du commerce;
  • Avant d’atteindre votre rétine, une lumière passe par plusieurs filtres, la cornée et la cristallin, qui vont absorber, la quasi totalité des longueurs d’onde dangereuses pour la rétine, dans des conditions normales (si vous regardez le soleil en face, ca sera plus compliqué); dans l’expérience, la rétine était directement exposé;
  • Si l’expérience avait été faite avec de la lumière jaune, quels résultats aurait on obtenu? Probablement les mêmes, pour toutes les raisons expliquées précédemment, mais cette lumière est passée de mode..

Les écrans sont effectivement responsables de nombreuses plaintes des patients qui passent beaucoup de temps devant: fatigue visuelle, douleurs cervicales, maux de tête,.. Ces symptômes peuvent être expliquées, sans rendre responsable la lumière bleue:

  • Travailler sur écran diminue le clignement des yeux, ce qui cause une moindre quantité de larmes à leur surface, servant justement à hydrater et nourrir;
  • Travailler sur écran nécessite de bien voir, et donc d’avoir une bonne correction en lunettes. L’exigence visuelle aujourd’hui n’est plus la même qu’il y a 100 ans. Pourtant la plupart des gens font peu de contrôles chez leur ophtalmologiste, ou ne portent pas les lunettes prescrites, avec pour conséquence ces maux de tête dès qu’ils sont sur leur ordinateur;
  • La convergence oculaire, qui est une fonction des muscles des yeux à se contracter permettant de loucher pour bien voir de près, est déficiente chez certaines personnes. Elle nécessite, dans ce cas, une rééducation orthoptique, qui est efficace, et soulage la fatigue visuelle.

Enfin, la lumière bleue ne serait pas le mal du siècle si elle n’était pas supposée responsable de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), de la cataracte, et de perturber le sommeil:

  • La cataracte est l’opacification du cristallin, lentille présente dans l’oeil. Aucun lien entre lumière bleue et cataracte n’existe, par contre avec les ultraviolets oui, protégez vous du soleil, mais ça tout le monde le sait..
  • La DMLA est un vieillissement accéléré et anormal de la rétine, conduisant à une baisse de la vision. Depuis 20 ans, les patients opérés de cataracte, ont pour partie, eu un implant jaune mis en place pour diminuer l’exposition à la lumière bleue (un implant est mis en place en fin d’opération pour remplacer la cataracte et corriger la vision). Ces patients n’ont pas moins de DMLA que les autres..
  • La lumière bleue empêche de dormir? Là aussi, difficile de le prouver.. Les personnes qui sont sur un écran avant de se coucher s’endorment moins bien, possible, mais n’est ce pas autant lié à la stimulation de l’activité cérébrale, qui est plus important qu’en lisant un livre? Les patients ayant eu un implant jaune posé pour leur chirurgie de cataracte auraient par contre plus de dépressions, trop d’absorption de la lumière bleue peut être nocif

Aujourd’hui, se protéger de la lumière bleue est aussi essentiel que se protéger des ondes électromagnétiques: impossible et inutile.